Fil info
19:06Tulle : La suppression de huit tournées ne passe pas comme une lettre à La Poste ! -> https://t.co/9mnBLUUSwj
18:57Brive-la-Gaillarde : Coup de chaud sur les services publics -> https://t.co/mEVNF5xdun
18:56RT : - et sont dans cette semaine pour présenter https://t.co/9yuLDETB0Q
18:54RT : Inauguration dans le 14e d'une place Louise-Losserand. Femme, résistante, communiste, encore une dont https://t.co/XlALdNKBGP
18:48Dordogne : Les syndicats dénoncent la disparition des dernières trésoreries -> https://t.co/xrlssPGkvK
18:43Dordogne : Le département vote son premier budget participatif -> https://t.co/4VpkWydT1m
18:26Indre : Argenton accueille la première édition du Défi inter-associations -> https://t.co/mn4yMiwFQc
18:25Indre : Argenton accueille la première édition du Défi inter-associations -> https://t.co/VmcjC0GJVe
16:57Rosiers-d'Égletons : Incendie du chantier des futures serres à tomates : des réactions en chaîne -> https://t.co/5riBMj2s0O
16:35Sarlat-la-Canéda : Concours d’architecte au collège La Boétie -> https://t.co/shk4jyO5cU
16:07Indre : Une journée à Maillé, le village martyr -> https://t.co/gK4TaUVtqT
15:48Coulounieix-Chamiers : Les Izards, magnifique terrain de jeu -> https://t.co/EveM9ByToI
15:47Brantôme : « Tout ça pour ça ! » -> https://t.co/Kq5AaG1u59
15:47Brantôme : « Tout ça pour ça ! » -> https://t.co/fQikuK2Qgf
15:16RT : 🐶🥵 Si un animal est enfermé dans une en plein soleil et que sa vie est en danger,… https://t.co/avWRIZ0jBm
14:33RT : 🏉Match préparatoire de reprise du vs : la billetterie ouvre aujourd’hui !… https://t.co/IZpwD2dq7s
12:15RT : Une excellente nouvelle : le 18e avance vers la municipalisation de ses cantines scolaires. Bien nourrir nos enfan… https://t.co/TjwFxyLcnb
12:15RT : Les milliardaires américains réclament un ISF car ils estiment ne pas payer assez d’impôts. Macron a fait l’inverse… https://t.co/9cLXEL9K27
12:15RT : Marseille :Macron rend visite à Gaudin https://t.co/oua2PXir3r
09:15# # - : Fête de la Musique : réussie... -> https://t.co/n5F1ndGht8
09:12# # - -Vienne : Tennis : on va vers la fin de saison -> https://t.co/huljk07cGA
09:10# # - : UNSS pétanque : de véritables champions de France -> https://t.co/lLsf5jTE97
09:06# # - : Elles et ils ont couru... -> https://t.co/KbmT5SwcyR
09:03# # - : Les musiciens étaient dans la place -> https://t.co/NH2WjG5WpO
09:02# # - -le-Château : Quelques trésors oubliés dévoilés -> https://t.co/q4Y0MxixiM
08:59# # - -Yrieix-la-Perche : Les Gilets jaunes toujours là -> https://t.co/N2trVGFWfh
08:57# # - -Yrieix-la-Perche : Une journée rugbystique ! -> https://t.co/V7IDo9RRot
08:34# # - -Victurnien : Retour sur la fête et le feu de la Saint-Jean -> https://t.co/gNedrihTgd
07:57# # - -Junien : De nouveaux médaillés à International Paper -> https://t.co/uerPMTXNw7
07:55# # - -Junien : «Muse en scène» revient avec un beau programme local -> https://t.co/97FIU54nPU
07:53# # - -sur-Vienne : PSA un club à l’honneur au niveau départemental -> https://t.co/SeChii6pBr
07:52# # - : Une Fête de la musique sous abris -> https://t.co/JyM551SiAn
07:50# # - Buis : Les têtes blondes sur les bidons du Festival -> https://t.co/n2CNBLwsje
07:47# # - : Le sport vecteur de valeurs humaines et citoyennes -> https://t.co/TTKX1TDaik
07:45# # - -Vienne : Atterrissage à Bellegarde pour le marché des producteurs de pays -> https://t.co/DOH4sonqXr
07:40# # - : Limoges accueille l’été avec une belle séance de nettoyage -> https://t.co/tOgBWzNy1W
07:38# # - -Vienne : «Marianne» à la rencontre du Limousin -> https://t.co/FrHglXr4h2
07:36# # - -Vienne : La lumière au bout du tunnel pour les salariés de Steva -> https://t.co/EgzpqEgJU5
07:35France : Finances au menu de la plénière du conseil régional avec le compte administratif -> https://t.co/QtBta6sZmf
07:33 Conclusion : loin de la Ligue 1, c'est Crevant !
07:32Région : Quand la canicule s’installe... -> https://t.co/uCNWhvijwg

Emmanuel Macron à l'EATP d'Egletons : discours en formation serrée

Visite présidentielle

Le Président de la République Emmanuel Macron a participé hier à Egletons à  l’inauguration du nouveau campus de l’Ecole d’Application aux Métiers des Travaux Publics (EATP). L’apprentissage et la formation professionnelle ont été au cœur de cette visite à laquelle deux autres ministres étaient conviés.

La bataille de la formation a été lancée à Egletons. Le Président de la République  est arrivé à 16h15, avec 20 minutes de retard  sur le campus de l’Ecole d’application aux métiers des travaux publics, premier campus français privé dans le BTP.
Les personnalités et les quelques 600 élèves qui l’attendaient sur l’immense esplanade ont pu entendre les bruits de la manifestation (voir le Zoom) qui se jouait à proximité de l’établissement. Ambiance ! Emmanuel Macron était accompagné de la ministre du Travail  Muriel Pénicaud et du
ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer, en présence du président de la Région Nouvelle Aquitaine Alain Rousset et des parlementaires corréziens, entre autres personnalités. Il a été accueilli par les élèves et le président de la  Fédération du BTP Bruno Cavagné.

Le salut : la formation

«Nous fêtons aujourd’hui la rénovation totale de cette école», créée en 1943 et «construite par ses élèves», lui a expliqué le président de l’école Pierre Massy. Le président Macron est revenu sur sa visite en tant que ministre de l’économie l’an dernier. Il a rappelé la «fierté» des jeunes et de leurs parents «quand on ressent, voit ça, on se dit que l’argent, c’est une chose mais que les investissements que l’on conduit mènent quelque part»... Le président et les ministres ont   insisté tour à tour sur l’apprentissage et la formation continue «qui doit être une vraie transformation dans notre pays. On la fera avec les professionnels, les Régions et les territoires» a dit le Président.
Lors de la table ronde sur la formation professionnelle, Alain Rousset l’a pris au mot en se portant «volontaire pour être le pilote de la formation». A Egletons, Emmanuel Macron a lancé une «bataille» contre «le défaitisme français, qu’on arrête d’expliquer partout qu’il n’y aurait qu’une voie, celle qu’on a définie et reproduite et qui n’est pas la bonne pour tout le monde forcément. Qu’on explique que certains métiers ou l’apprentissage, c’est fait pour ceux qui ne réussissent pas dans les filières académiques. C’est faux. L’apprentissage deviendra dans notre pays une filière d’excellence». Muriel Pénicaud a dit «la sécurité dans le futur, c’est vraiment la compétence». Difficile de ne pas relier cet argument aux ordonnances de la loi travail dictées par le MEDEF et la précarité qu’elles vont engendrer. La mesure qui vise à  étendre le CDI de chantier déjà dans le bâtiment, doit sonner doux aux oreilles du patronat. Mais point de défaitisme hier lors de cette visite, le seul mantra qui va c’est la formation professionnelle «le premier marqueur du chômage c’est le manque de qualification. L’apprentissage en France ce n’est pas une voie d’échec comme on le croit, c’est 80% d’emploi en CDI à tous les niveaux» a précisé Muriel Pénicaud.

Libérer, protéger et les GM&S !

Pour  ouvrir cette voie royale, la ministre a évoqué des «freins dans le code du travail» et des «verrous à lever. Il y a surtout une mobilisation des branches professionnelles, des entreprises qui aujourd’hui ont un mot à dire mais pas assez dans l’apprentissage». Une concertation sur ce thème va démarrer le 12 octobre prochain. Le Président de la République va recevoir les partenaires sociaux. Quatre groupes de travail vont se réunir au niveau des ministères concernés en lien avec les Régions, les partenaires sociaux et «les experts du secteur» pour aboutir à des recommandations d’ici fin janvier et un projet de loi au printemps prochain. Devant plusieurs centaines d’élèves réunis dans l’amphi, le président Macron a fait référence au modèle de formation allemand, un pays où «le patron, il a fait apprenti. Chez nous, la plupart, ils ont fait école de commerce,
d’ingénieurs,  grandes écoles ou filières universitaires. Ils ne font pas assez d’apprentissage. On doit gagner cette bataille culturelle et ensuite celle
organisationnelle de l’orientation». Le président Macron a déroulé  son credo libéral en deux mots clés «libérer» et «protéger. Et protéger les personnes dans un monde en changement, en bascule profonde, ce n’est pas dire aux gens quoiqu’il advienne, je vais protéger leur emploi»
Il a cité l’exemple de GM&S*.  «Il y a des situations où on ne peut pas protéger tous les emplois. On s’est battu pour protéger un maximum d’emploi mais c’est une mauvaise politique quand on dit je vais protéger tous les emplois même ceux qui n’ont plus de destin économique». Lors de sa visite, Emmanuel Macron parlant à Alain Rousset a dit «il y en a certain, au lieu de foutre le bordel, il ferait mieux d’aller voir là haut» en référence à l’entreprise de métallurgie usselloise Constellium qui peine à embaucher...

Serge Hulpusch

Predator Accelerator FG