Fil info
21:05Sport : Guillaume Porche, en bolide devance Clément Christen -> https://t.co/nzb0oHRXSW
21:04Cyclisme : Yates, Froome: les transformations d'un Giro -> https://t.co/Ay8WPoPhPh
20:14RT : Guéret : "Au point de non retour" | L'Echo https://t.co/BKLiBm7ExD via
20:13Guéret : "Au point de non retour" | L'Echo https://t.co/BKLiBm7ExD via
19:47Tulle : La Manu reconstituée à l'échelle 1/500e -> https://t.co/emWX2ae3CL
18:40Indre : 1000 km pour les résidents des EHPAD -> https://t.co/xDG5N6LNFf
18:39Le Blanc : Retour en images sur Chapitre Nature -> https://t.co/GIg96myR5j
18:38Les travaux des bâtiments communaux de Saint-Sulpice-le-Dunois ont été inaugurés samedi sous l’œil du ministre de l… https://t.co/4hEXfbp2VP
17:58Périgueux : De l’information et des rencontres -> https://t.co/BnJBV3mSSZ
17:00Grignols : Trouver une solution technique autre que le comblement -> https://t.co/Qt84hICQJS
16:47Thenon : Les cheminots s’invitent au péage -> https://t.co/rAuNF80OcW
11:51RT : Un terrible orage de grêle le 8 mai a mis l’avenir de Raulhac en péril. La totalité de la récolte 2018 et probablem… https://t.co/e8BgivOY02

Quelque chose de lui en Limousin

Johnny

Que l’on soit un fan absolu de Johnny Hallyday ou non, sa disparition mercredi matin a été un choc même si depuis l’annonce de son cancer du poumon, on s’y attendait.  Johnny Hallyday plus qu’un chanteur et un acteur, a marqué la vie de plusieurs générations.
En Creuse, les souvenirs sont bien présents. S’il ne s’était jamais  produit dans le département,  Johnny venait régulièrement à Vallière, à une quinzaine de kilomètres d’Aubusson au milieu des années 80 lors de son idylle passionnelle avec Nathalie Baye, mère de sa fille Laura Smet. Elle avait une propriété dans le petit village
d’Hussard qu’elle a vendue il y a une  dizaine d’années. Enfants, certains allaient voir cette demeure où Johnny avait séjourné à plusieurs reprises. A Vallière, Aubusson ou Felletin, les habitants se souviennent de l’avoir croisé.
Il était discret mais n’hésitait pas à aller dans les commerces du coin. C’était un très bon client de l’épicerie Legrand à Felletin, il se rendait au supermarché Bravo à Aubusson. «C’était quelqu’un de simple, d’agréable, se remémore Claudette, une caissière de l’époque qui raconte : Il avait acheté un jeu de petits chevaux et m’avait demandé s’il y avait les dés, je me suis toujours souvenue de cette anecdote. Est-ce que c’était pour me tester, je ne sais pas».  «Il n’a jamais refusé un autographe, poursuit-elle notant qu’il ne faisait pas voir qu’il avait de l’argent. Avec Nathalie Baye, c’étaient des gens comme nous».  Un peu plus tard, elle avait vu Laura. Certains se souviennent que Johnny laissait toujours de la monnaie.
A Vallière, Jean-Yves Chamfreau, ancien maire de la commune de 1983 à 2008 et habitant dans le même village que Nathalie Baye  se souvient également d’un homme «agréable. Il parlait avec tout le monde, il s’intégrait à la population. Je me souviens, mon petit neveu et mon fils allaient chez Nathalie Baye et il leur avait dédicacé un CD. C’était quelqu’un de très simple».
Johnny avait notamment ses habitudes à la boucherie Touny située dans le bourg de Vallière. Johnny passait chaque matin à la boucherie, «il attendait dans la cuisine ou l’arrière-cuisine et se faisait son café, il connaissait la maison, confie Odette, la bouchère qui a pris sa retraite depuis. Il attendait son tour en lisant son journal. Il était d’une gentillesse extrême. Il nous a même proposé de partir en vacances dans sa maison à Ramatuelle, nous n’y sommes pas allés. Même quand il ne venait plus à Vallière, quand sa cuisinière descendait chez Nathalie, elle passait transmettre son bonjour».

Un souper avec Johnny

Odette ne manque pas de souvenirs comme cet après-midi où Johnny était passé, comme toujours il attendait dans la cuisine, deux personnes sont arrivées et voulaient voir Johnny. Odette leur a dit d’attendre qu’il sorte, que c’était une visite privée. Le chanteur a écouté la conversation et est sorti pour signer les autographes. Odette retiendra sa simplicité. En apprenant la triste nouvelle mer-credi matin, elle a eu «un gros pincement au cœur» mais elle s’y attendait avec sa maladie. Elle aimait l’homme mais aussi le chanteur avant qu’il ne vienne à Vallière et après. En famille, trois générations réunies, ils étaient allés à Montluçon et avaient partagé le «souper» avec Johnny après le spectacle. En juin dernier, Odette et son mari sont allés au concert des Vieilles Canailles mais n’ont pu aller le saluer.  
Sur les réseaux sociaux, Isabelle Langevin, elle, se souvient d’un lancement d’un logo de la Creuse à l’occasion des états généraux du tourisme où elle avait rencontré Nathalie Baye et Johnny mais aussi de son passage à La Croisière pour le Paris-Dakar 2002 qu’il avait terminé à la 49e place. Les écoliers de Saint-Maurice-la-Souterraine avaient pu le rencontrer rapidement.
Fan ou non, on se souvient tous d’une de ses chansons, c’est le cas d’Odette Touny qui évoque ma Jolie Sarah, «ma fille s’appelle Sarah», avoue-t-elle, mais il y a aussi Retiens la nuit, Je te promets, Allumer le feu, Marie... et tant d’autres.
Johnny Hallyday s’est éteint mais pas ses chansons.

Vanessa Juliet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.