Fil info
21:22Saint-Sulpice-le-Guérétois : Le travail du bois, une passion, un métier | L'Echo https://t.co/Vdq0ECnUrO via
20:52 Engendrer..
20:51 L’écologie n’a rien à voir avec tout ça !!! Vous ne savez rien de ce que peut engendré ce… https://t.co/W12hCtgkST
19:53Brive-la-Gaillarde : Solidaire est le Secours Populaire -> https://t.co/pmngsMMHRb
19:47 Le cri de soulagement du Patrimoine et de la biodiversité 🐾🌳🌍
19:08Indre : 258 millions d’euros pour un an -> https://t.co/3qu1tQJEnK
18:12Plus que jamais Président des Régions de France… https://t.co/cwZ8G394sk
17:52Dordogne : Le parti socialiste compte sur ses valeurs pour retrouver des couleurs -> https://t.co/x71S0Ovl7u
17:49Beynac-et-Cazenac : Déviation : le cri de colère des entreprises -> https://t.co/uEmRSQEDBv
17:28RT : Les agents des finances publiques ont protesté à Tulle contre 17 suppressions de postes en https://t.co/TebYxVnJE7
17:20RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
17:10Périgueux : Nouvelle saignée aux impôts -> https://t.co/fIsU0LOw5Y
16:54Sarlat-la-Canéda : A vos agendas 2019 -> https://t.co/hXvkLBbxtE
15:57RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
15:53Marsac-sur-l'Isle : Un salon de passionnés à l’ambition régionale -> https://t.co/PYalTw0ytJ
15:37Mérigny : Les seuils de l'Anglin arasés cette année -> https://t.co/UnmtKOBc0c
15:32Indre : Le photovoltaïque au centre des vœux -> https://t.co/xqPyrT2nf2
15:26RT : Pour conquérir le numérique, « La Marseillaise » a un besoin vital de votre soutien https://t.co/zsWebVd2tu
12:18Tulle : Hôpital : une cérémonie des voeux sous tension sociale -> https://t.co/MUlPtOjG5U
10:54Vœux à la population de Jean-Paul Grador et partage de la galette, à l'Auditorium Sophie Dessus à ven… https://t.co/a6Hwqcn7ZX
09:01Région : La situation du Brésil, on en débat à et à https://t.co/EetKPkHqOb
08:45🎒 Sainte-Feyre dans la est le village à découvrir dans . & Benoît Ligneau vous y att… https://t.co/i6xP2PXGsk
07:54France : Don du sang, une fréquentation en dents de scie -> https://t.co/tMk4rjPMwH
07:51 débat -Claude Leblois - -Vienne : Le oui mais du conseil départemental au grand débat -> https://t.co/2unGKm8epg
07:49France : Deux temps pour échanger sur la "fascisation" au Brésil -> https://t.co/FYn44xEO10
07:45Région : Métier : chirurgien du livre -> https://t.co/YnXfbNkbiB

Quelque chose de lui en Limousin

Johnny

Que l’on soit un fan absolu de Johnny Hallyday ou non, sa disparition mercredi matin a été un choc même si depuis l’annonce de son cancer du poumon, on s’y attendait.  Johnny Hallyday plus qu’un chanteur et un acteur, a marqué la vie de plusieurs générations.
En Creuse, les souvenirs sont bien présents. S’il ne s’était jamais  produit dans le département,  Johnny venait régulièrement à Vallière, à une quinzaine de kilomètres d’Aubusson au milieu des années 80 lors de son idylle passionnelle avec Nathalie Baye, mère de sa fille Laura Smet. Elle avait une propriété dans le petit village
d’Hussard qu’elle a vendue il y a une  dizaine d’années. Enfants, certains allaient voir cette demeure où Johnny avait séjourné à plusieurs reprises. A Vallière, Aubusson ou Felletin, les habitants se souviennent de l’avoir croisé.
Il était discret mais n’hésitait pas à aller dans les commerces du coin. C’était un très bon client de l’épicerie Legrand à Felletin, il se rendait au supermarché Bravo à Aubusson. «C’était quelqu’un de simple, d’agréable, se remémore Claudette, une caissière de l’époque qui raconte : Il avait acheté un jeu de petits chevaux et m’avait demandé s’il y avait les dés, je me suis toujours souvenue de cette anecdote. Est-ce que c’était pour me tester, je ne sais pas».  «Il n’a jamais refusé un autographe, poursuit-elle notant qu’il ne faisait pas voir qu’il avait de l’argent. Avec Nathalie Baye, c’étaient des gens comme nous».  Un peu plus tard, elle avait vu Laura. Certains se souviennent que Johnny laissait toujours de la monnaie.
A Vallière, Jean-Yves Chamfreau, ancien maire de la commune de 1983 à 2008 et habitant dans le même village que Nathalie Baye  se souvient également d’un homme «agréable. Il parlait avec tout le monde, il s’intégrait à la population. Je me souviens, mon petit neveu et mon fils allaient chez Nathalie Baye et il leur avait dédicacé un CD. C’était quelqu’un de très simple».
Johnny avait notamment ses habitudes à la boucherie Touny située dans le bourg de Vallière. Johnny passait chaque matin à la boucherie, «il attendait dans la cuisine ou l’arrière-cuisine et se faisait son café, il connaissait la maison, confie Odette, la bouchère qui a pris sa retraite depuis. Il attendait son tour en lisant son journal. Il était d’une gentillesse extrême. Il nous a même proposé de partir en vacances dans sa maison à Ramatuelle, nous n’y sommes pas allés. Même quand il ne venait plus à Vallière, quand sa cuisinière descendait chez Nathalie, elle passait transmettre son bonjour».

Un souper avec Johnny

Odette ne manque pas de souvenirs comme cet après-midi où Johnny était passé, comme toujours il attendait dans la cuisine, deux personnes sont arrivées et voulaient voir Johnny. Odette leur a dit d’attendre qu’il sorte, que c’était une visite privée. Le chanteur a écouté la conversation et est sorti pour signer les autographes. Odette retiendra sa simplicité. En apprenant la triste nouvelle mer-credi matin, elle a eu «un gros pincement au cœur» mais elle s’y attendait avec sa maladie. Elle aimait l’homme mais aussi le chanteur avant qu’il ne vienne à Vallière et après. En famille, trois générations réunies, ils étaient allés à Montluçon et avaient partagé le «souper» avec Johnny après le spectacle. En juin dernier, Odette et son mari sont allés au concert des Vieilles Canailles mais n’ont pu aller le saluer.  
Sur les réseaux sociaux, Isabelle Langevin, elle, se souvient d’un lancement d’un logo de la Creuse à l’occasion des états généraux du tourisme où elle avait rencontré Nathalie Baye et Johnny mais aussi de son passage à La Croisière pour le Paris-Dakar 2002 qu’il avait terminé à la 49e place. Les écoliers de Saint-Maurice-la-Souterraine avaient pu le rencontrer rapidement.
Fan ou non, on se souvient tous d’une de ses chansons, c’est le cas d’Odette Touny qui évoque ma Jolie Sarah, «ma fille s’appelle Sarah», avoue-t-elle, mais il y a aussi Retiens la nuit, Je te promets, Allumer le feu, Marie... et tant d’autres.
Johnny Hallyday s’est éteint mais pas ses chansons.

Vanessa Juliet