Fil info
18:17Comme chaque samedi depuis le 17 novembre, les gilets jaunes du sud de la Creuse se réunissent au carrefour de La S… https://t.co/WE4SAyCyxH
18:13Dordogne : Grand débat national, élections, les ambitions des marcheurs -> https://t.co/KAyNcQGIfi
18:12Beynac-et-Cazenac : Les opposants à la déviation écrivent aux entrepreneurs -> https://t.co/XA5QWofgxk
18:04Saint-Léon-sur-l'Isle : Les communistes veulent relever les défis politiques de 2019 -> https://t.co/EgNM6OBsl2
18:01Périgueux : Une fête intimiste pour célébrer le diamant noir du Périgord -> https://t.co/BUw1rhrBLD
17:58Beauregard-de-Terrasson : Améliorer le quotidien -> https://t.co/dT6CtqKoYr
16:54Bergerac : Virage à gauche pour des vœux aux accents très politiques -> https://t.co/ABNDiVZAr3
14:20Nouveau succès pour la à la . Petits et grands lecteurs ont investi la bibliothèque jus… https://t.co/QzLAH8mNDd
21:30Tapisseries d'Aubusson ds , 1 des talents artistiques de la Creuse à découvrir dans cet inédit tt à l'h… https://t.co/S0qhYzGUEc
18:59Bergerac : La vague jaune déferle sur Bergerac -> https://t.co/DkO6T3tY3i

Des nouveautés pour s’orienter

Un nouveau portail initulé Parcoursup et dédié à l’orientation post-bac va ouvrir le 15 janvier prochain.

Après les disfonctionnements suscités par la plateforme Admission post-bac (APB), un Plan étudiants a été présenté à l’automne par le gouvernement.
Celui-ci rappelle le devoir des établissements d’enseignement secondaire et supérieur d’accompagner tous les étudiants dans leur orientation. C’est dans ce contexte que, dès le 15 janvier, la plateforme Parcoursup remplacera APB. Les lycéens auront ensuite du 22 janvier au 13 mars pour postuler et émettre jusqu’à dix choix. Il devra alors remplir, pour chacune des formations qui l’intéressent, un projet de formation. L’Université pourra ensuite étudier la cohérence entre le profil des lycéens et le contenu des formations privées :
Ainsi, l’objectif de cette plateforme est de permettre aux jeunes de construire leur projet d’orientation en leur apportant les informations   afin qu’ils connaissent le contenu des formations disponibles, qu’ils identifient leurs chances de réussite et d’insertion professionnelle et qui leur indiquent aussi les attendus pour réussir dans telle ou telle formation : «Parcoursup est une plateforme en ligne qui présente l’offre de formations aux lycéens de manière un peu plus précise, qui explique ce que chaque formation va avoir comme attentes, ce qu’on attend de la part des étudiants» résume Pascale Torre, vice-présidente de l’Université de Limoges. «C’est un outil pour choisir et pour que les familles prennent pleinement connaissance des formations et de leurs attendus» abonde Véronique Soulié, du service académique de l’information, de l’insertion et de l’orientation du rectorat de Limoges.     
Remplaçant ce qu’on appelait autrefois les «prérequis», «les attendus sont des éléments qui vont permette à l’étudiant de savoir la manière dont il va devoir se comporter, ce dont il a besoin comme appétences, comme manière d’être ou d’apprendre» complète Pascale Torre. Avant d’illustrer : «Par exemple, on s’imagine que les STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives, ndlr) c’est surtout du sport. Sauf que la première des compétences attendues est celle de disposer de compétences scientifiques. C’est donc une filière scientifique et non pas un grand cours d’EPS (éducation physique et sportive, ndlr) d’un an comme beaucoup de jeunes se l’imaginent !»
Les attendus sont donc les connaissances et les aptitudes qui sont nécessaires à un lycéen lorsqu’il entre dans l’enseignement supérieur. Dorénavant affichés pour chaque formation sur Parcoursup, ces attendus prennent en compte à la fois les bulletins trimestriels et les résultats aux épreuves anticipées du bac. Ils reposent aussi largement sur la motivation. En effet, certaines formations pourront par exemple demander une lettre de motivation, la présentation d’un projet associatif ou encore la mise en valeur d’un projet professionnel...
Une chose est sûre, «l’élève verra véritablement les critères sur lesquels il sera sélectionné», ce que remarque Véronique Soulié. Il aura également connaissance du nombre de places disponnibles dans les différentes formations. Et surtout «maintenant, il n’y aura plus de tirages au sort possibles. Tous les dossiers seront nécessairement étudiés» assure Pascale Torre. «On a 60.000 bacheliers de plus par an. Il faut pouvoir leur proposer une offre de formation assez large afin qu’ils ne s’inscrivent pas par défaut dans une formation parce qu’ils n’ont pas trouvé de place dans celle qu’ils voulaient. S’il y en aura toujours, l’idée est bien d’en avoir moins».
En résumé, dès le 22 janvier, on pourra retrouver sur le site www.parcoursup.fr, les contenus et l’oganisation des enseignements, les attendus de la formation, les éléments pris en compte pour l’examen du dossier, diverses statistiques (taux de passage en 2e année, taux de réussite au diplôme...) lorsque cela est disponnible, les différentes possibilités de poursuites d’études ainsi que les capacités d’accueil pour chaque formation.
Pour en savoir plus sur cette nouvelle plateforme  qui ouvre le 15 janvier et sur l’offre de formation proposée, un grand forum est organisé demain et samedi au parc des expositions avec quelque 80 exposants et 300 formations représentées (voir notre article ci-dessous).
Par Johan Detour