Fil info
10:44Dans l' de ce mardi 18 décembre, un article sur l'inauguration de la Salle Roland Pierrot au l… https://t.co/kllgoeoOfh
07:54Région : Ils défendaient seulement une petite ligne -> https://t.co/WBXAcRuG7n
07:53Région : Conseil régional: budget maîtrisé? -> https://t.co/P4ei2EH00Q
07:50 agriculteurs # - -Vienne : Les JA dénoncent le déficit d’image et de revenus -> https://t.co/5DAdEmXrVp
18:47Châteauroux : Les belles pochettes de Stéphane Merveille -> https://t.co/wSM86UN2F0
18:00Coulounieix-Chamiers : Jacqueline Gourault vient donner le coup d’envoi de l’opération Anru -> https://t.co/hpvF1NKwIt
17:54Roussines : Les aînés choyés par la commune -> https://t.co/Ctyn1nzf6A
17:28Dordogne : Le procès des Gilets jaunes renvoyé -> https://t.co/Sx4dKJlzXp
17:27Dordogne : Le laboratoire départemental veut reprendre au plus vite -> https://t.co/fc2PxlHpw1
17:25Argenton-sur-Creuse : Les collégiens se mobilisent pour les orphelins de Kinshasa -> https://t.co/mdiAyh0j8V
17:06RT : Georges Abdallah militant communiste libanais est incarcéré depuis tr… https://t.co/p8geECOjVC
16:52Terrasson-Lavilledieu : L’office de tourisme lance son nouveau site -> https://t.co/ZR5POr1SVy
16:18# # - -Vienne : Toutes les communes de Haute-Vienne reconnues au titre de calamités agricoles -> https://t.co/jujzlq6Bjp
15:57Corrèze : Des éoliennes dans les Monédières ? -> https://t.co/UloVUCgBzF
15:55Bergerac : Gilets Jaunes moins nombreux, mais déterminés -> https://t.co/woDVrRQUoc
15:52Bergerac : Le PCF fédère autour de ses revendications -> https://t.co/nbQZTffZR0
14:35Ribérac : La rupture de l’égalité -> https://t.co/UZNvv9NDs8

GM&S : la lutte loin d’être finie

Hier le tribunal administratif de Limoges examinait le recours en annulation du PSE formé par le comité d’entreprise et le syndicat CGT de GM&S.

Ils continuent le combat. Certes pour eux, mais aussi pour tous ceux qui vont devoir, eux aussi, en passer par les mêmes épreuves.
Lors de l’audience, le rapporteur public a considéré que l’irrégularité dans la motivation de la validation du PSE était de nature à entraîner son annulation. Une décision qui n’entraînera pas droit à réintégration des personnels licenciés (voir encadré). Outre l’audience du tribunal, la rue s’est transformée en tribune revendicative. Les manifestants, parmi lesquels des élus de La Souterraine ou encore de Rilhac-Rancon, ont fait savoir leur désir de ne pas se laisser faire sans agir. Micro en main, le cégétiste Vincent Labrousse s’est d’abord questionné sur la volonté du repreneur de pérenniser le site : «Il n’y a pas de reprise de l’activité. La boite ne tourne qu’à 40% de sa capacité». Il rappelle que PSA s’était engagé, au moment de l’offre de reprise, à passer commandes pour 25 millions d’euros, ce qui aurait permis d’embaucher une cinquantaine de personnes. Or cela est resté  un effet d’annonce. Si bien que les GM&S sont en train d’établir un dossier pour entamer des poursuites juridiques à l’encontre des constructeurs automobiles. Vincent Labrousse précise aussi, qu’avec ses collègues, ils travaillent sur un projet de loi encadrant le respect des engagements pris par les entreprises et plus largement les donneurs d’ordres : «Ce sont eux seuls qui décident du droit de vie et de mort sur les territoires, c’est inadmissible. On laisse faire n’importe quoi,  comme dans notre cas où nous n’avons perçu que 20% des 25 millions promis par PSA», ajoute-t-il. Il précise qu’actuellement plusieurs autres sites automobiles sont eux aussi menacés tels que Ford-Blanquefort, Bosch. Des représentants de ces entreprises étaient présents, ou encore des derniers fabriquants de jantes en France, Aire Industrie (ex-F2R) dans l’Indre, ces derniers n’ayant pu venir puisqu’ils avaient un CE hier. «Ce sont 1000 emplois qui disparaissent, avec le même schéma que pour nous» estime Vincent Labrousse. L’un des représentants de Ford-Blanquefort, qui n’est autre que Philippe Poutou, a lui aussi pris la parole pour confirmer que son site allait fermer. «Il est urgent de nous organiser. L’argent, il y en a, et il devrait servir à améliorer les conditions de travail des salariés et à défendre les services publics. Nous avons tous intérêt à résister ensemble afin de ne plus être les victimes de la logique capitaliste» estime le porte-parole du NPA. Alain Bizet, de la fédération régionale CGT de la métallurgie confirme que le secteur automobile de la région est particulièrement touché, alors même qu’il se porte plus que bien. Il annonce donc que sa fédération met en place des réunions de travail pour aborder les différentes situations et pour être force de propositions.
En attendant les GM&S ne sont pas prêts d’abandonner la lutte, au contraire.

Par Fatima Azzoug