Fil info
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy
15:03Dordogne : Entre colère et exaspération -> https://t.co/NCUw6GWJO9
15:02Dordogne : Dominique Bousquet, pour un dernier mandat à la tête des Républicains -> https://t.co/OPVJXzHbQp
14:54RT : Partons à la rencontre de qui se bougent pour améliorer notre quotidien. Adil, entraîneur de jeunes à… https://t.co/yTLQbQ2euk
14:49Périgueux : Partir des besoins des chômeurs et des entreprises -> https://t.co/XFbbbE1Sbg
10:15MAIRE DE CULAN EN COLERE : depuis une semaine le bureau de poste est fermé, cette situation risque de perdurer… https://t.co/3goxhKCdWH
10:13Guéret : RPG, la radio en plein développement | L'Echo https://t.co/kicpJST4fG via
09:07Cublac : Contre la venue du FN: «Se rassembler autour de projets» | L'Echo https://t.co/hxXDU4c5Bj via
09:00RT : Gros bordel sur . Intercité 3604 supprimé et 3614 50 mn retard. Motif. Panne train de nuit
23:13France : PCF : à la recherche des voies de l’unité -> https://t.co/28ZMfG4B7X

Les archives du Père Castor font «Mémoire du monde»

Meuzac en Haute-Vienne

Les archives du Père Castor, collection de livres jeunesse aux héros de légende – Poule Rousse, Le Cheval Bleu, Michka – ont été ins-crites au registre «Mémoire du monde» de l'Unesco.
Constituées par Paul Faucher (1898-1967), le fondateur de la collection de l’éditeur Flammarion, ces archives comprennent des documents relatifs à ses débuts en tant que libraire à Flammarion (1921) mais surtout des documents ayant trait à la conception, à la fabrication et à la diffusion de la collection «Les albums du Père Castor» (1931-1967), indique l’Unesco. On y trouve aussi des dessins originaux, des correspondances entre l’éditeur et des artistes, de premières éditions, des courriers d’enfants envoyés au Père Castor, explique Émilie-Anne Dufour, directrice de la médiathèque du Père Castor à Meuzac (Haute-Vienne). Le comité d’experts chargé d’étudier les propositions d’inscription, réuni en octobre dernier, avait recommandé celle des archives de cette collection traduite dans une vingtaine de langues, ayant enchanté des générations de petits lecteurs, jusqu’à aujourd’hui encore.
Pourquoi en Haute-Vienne ?
Vers 1870, la famille Faucher achète, sur la commune de Meuzac, un domaine. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, c'est ici que le Père Castor, toute son équipe, y compris les illustrateurs russes, viennent se réfugier. Pendant la guerre, il continue d'éditer des albums, dont il réduit les formats. Le domaine devient un lieu d’inspiration et de création.
Plusieurs héros de la série le Roman des Bêtes, sont des animaux de la campagne limousine. Un épisode des Enfants de la Terre, est consacré à Louis, un petit garçon du Limousin, dont on découvre le quotidien, à travers les magnifiques illustrations de May Angeli.
En 2006, la Médiathèque du Père Castor a ouvert ses portes à Meuzac. Ouverte à tous et où on peut trouver livres, CD et DVD, elle a la particularité de conserver les archives et dessins originaux, ayant appartenus à Paul Faucher. Depuis 2007, de nombreux chercheurs sont venus étudier ses documents pour leurs travaux universitaires. La médiathèque organise régulièrement des expositions, qui présentent au grand public, les archives du Père Castor. Elle propose aussi des activités et ateliers pour enfants. Le registre «Mémoire du monde» de l’organisation de l’ONU pour l’éducation, la science et la culture, fondé en 1992, préserve les ressources documentaires de toutes sortes en les conservant et en les faisant connaître. Le succès de la collection, à laquelle ont collaboré des créateurs russe, allemand, polonais, tchèque, hollandais, suédois, belge et français, avait été au rendez-vous dès sa création par Paul Faucher, un adepte de l’Education nouvelle.
Pour l’Unesco, ces ouvrages ainsi que les jeux éducatifs conçus par l’Atelier du Père Castor, «ont rendu efficients et accessibles au plus grand nombre, les acquis théoriques des pédagogues du mouvement de l’Education Nouvelle».
Dans les quelque 300 boîtes d’archives conservées par la médiathèque du Père Castor ainsi que par Madrigall à Paris (maison mère de Flammarion), figurent en particulier des matériaux de réflexion pédagogique ayant abouti à la création des albums du Père Castor.
Une reconnaissance «énorme et assez incroyable», s’est réjouie Anne-Catherine Faucher, petite-fille de Paul et elle-même éditrice, citée sur le site de France Bleu Limousin.