Fil info
22:44International : Gênes : derniers espoirs pour trouver des survivants -> https://t.co/X0fRad7Swd
22:40International : Tunisie : projet de loi pour l’égalité homme-femme -> https://t.co/9Vv7h9uXiF
20:47 Bravo à la Fondation. On ne sait plus quoi… https://t.co/BMEuydKenx
19:58Neuvic : Le revenu des producteurs en débat -> https://t.co/JTLNaLugAJ
19:41Atur : En mémoire des martyrs de la brigade Alsace-Lorraine -> https://t.co/wHO9v114e1
19:36Bassillac : La mémoire d’André Debet honorée -> https://t.co/Z1clq7lB5D
18:35Indre : [intégral] Rendez-vous nocturne avec les professionnels du Bien-être -> https://t.co/FVuEzFTWr6
18:33Indre : Il raconte le stage vu de l’intérieur -> https://t.co/IUd4PG9Zb4
12:35 Bravo aux personnes qui ont su expliquer e… https://t.co/9tuDJI9CfA
12:00 cérémonies du 15 août. Nathalie Marcillac interpréte le Chant des Partisans https://t.co/MXjx7zpgmt
11:34 cérémonies du 15 août défilé avec l'harmonie Sainte Cécile https://t.co/1OFVeU0BuU
11:25Un nouvel article sur le chantier d'Eymet 😃 Merci ! https://t.co/15uxHbgEFG(p%C3%A9rigueux/LEcho-Dord… https://t.co/TSlKHuIGbD

Les archives du Père Castor font «Mémoire du monde»

Meuzac en Haute-Vienne

Les archives du Père Castor, collection de livres jeunesse aux héros de légende – Poule Rousse, Le Cheval Bleu, Michka – ont été ins-crites au registre «Mémoire du monde» de l'Unesco.
Constituées par Paul Faucher (1898-1967), le fondateur de la collection de l’éditeur Flammarion, ces archives comprennent des documents relatifs à ses débuts en tant que libraire à Flammarion (1921) mais surtout des documents ayant trait à la conception, à la fabrication et à la diffusion de la collection «Les albums du Père Castor» (1931-1967), indique l’Unesco. On y trouve aussi des dessins originaux, des correspondances entre l’éditeur et des artistes, de premières éditions, des courriers d’enfants envoyés au Père Castor, explique Émilie-Anne Dufour, directrice de la médiathèque du Père Castor à Meuzac (Haute-Vienne). Le comité d’experts chargé d’étudier les propositions d’inscription, réuni en octobre dernier, avait recommandé celle des archives de cette collection traduite dans une vingtaine de langues, ayant enchanté des générations de petits lecteurs, jusqu’à aujourd’hui encore.
Pourquoi en Haute-Vienne ?
Vers 1870, la famille Faucher achète, sur la commune de Meuzac, un domaine. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, c'est ici que le Père Castor, toute son équipe, y compris les illustrateurs russes, viennent se réfugier. Pendant la guerre, il continue d'éditer des albums, dont il réduit les formats. Le domaine devient un lieu d’inspiration et de création.
Plusieurs héros de la série le Roman des Bêtes, sont des animaux de la campagne limousine. Un épisode des Enfants de la Terre, est consacré à Louis, un petit garçon du Limousin, dont on découvre le quotidien, à travers les magnifiques illustrations de May Angeli.
En 2006, la Médiathèque du Père Castor a ouvert ses portes à Meuzac. Ouverte à tous et où on peut trouver livres, CD et DVD, elle a la particularité de conserver les archives et dessins originaux, ayant appartenus à Paul Faucher. Depuis 2007, de nombreux chercheurs sont venus étudier ses documents pour leurs travaux universitaires. La médiathèque organise régulièrement des expositions, qui présentent au grand public, les archives du Père Castor. Elle propose aussi des activités et ateliers pour enfants. Le registre «Mémoire du monde» de l’organisation de l’ONU pour l’éducation, la science et la culture, fondé en 1992, préserve les ressources documentaires de toutes sortes en les conservant et en les faisant connaître. Le succès de la collection, à laquelle ont collaboré des créateurs russe, allemand, polonais, tchèque, hollandais, suédois, belge et français, avait été au rendez-vous dès sa création par Paul Faucher, un adepte de l’Education nouvelle.
Pour l’Unesco, ces ouvrages ainsi que les jeux éducatifs conçus par l’Atelier du Père Castor, «ont rendu efficients et accessibles au plus grand nombre, les acquis théoriques des pédagogues du mouvement de l’Education Nouvelle».
Dans les quelque 300 boîtes d’archives conservées par la médiathèque du Père Castor ainsi que par Madrigall à Paris (maison mère de Flammarion), figurent en particulier des matériaux de réflexion pédagogique ayant abouti à la création des albums du Père Castor.
Une reconnaissance «énorme et assez incroyable», s’est réjouie Anne-Catherine Faucher, petite-fille de Paul et elle-même éditrice, citée sur le site de France Bleu Limousin.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.