Fil info
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy
15:03Dordogne : Entre colère et exaspération -> https://t.co/NCUw6GWJO9
15:02Dordogne : Dominique Bousquet, pour un dernier mandat à la tête des Républicains -> https://t.co/OPVJXzHbQp
14:54RT : Partons à la rencontre de qui se bougent pour améliorer notre quotidien. Adil, entraîneur de jeunes à… https://t.co/yTLQbQ2euk
14:49Périgueux : Partir des besoins des chômeurs et des entreprises -> https://t.co/XFbbbE1Sbg
10:15MAIRE DE CULAN EN COLERE : depuis une semaine le bureau de poste est fermé, cette situation risque de perdurer… https://t.co/3goxhKCdWH
10:13Guéret : RPG, la radio en plein développement | L'Echo https://t.co/kicpJST4fG via
09:07Cublac : Contre la venue du FN: «Se rassembler autour de projets» | L'Echo https://t.co/hxXDU4c5Bj via
09:00RT : Gros bordel sur . Intercité 3604 supprimé et 3614 50 mn retard. Motif. Panne train de nuit

Désenclavement du territoire : la solution avion

Haute-Vienne

Le projet de LGV tombé à l’eau, les travaux de
la RN147 dans l’impasse, l’aéroport de Limoges est actuellement le seul point positif pour le désenclavement du territoire. En 2017, une envolée de passagers a permis à la plateforme de redépasser la barre des 300 000 passagers.
Avec une hausse du trafic de 6,2%, soit plus 18 044 passagers, les résultats peuvent être qualifiés de bons. Cette croissance est tirée par les îles britanniques qui bondit de 8,3% avec notamment l’ouverture de Londres Gatwick et les nombreuses correspondances possibles, mais aussi la dynamique des lignes de Birmingham, Southampton et Manchester. Ce dernier segment affiche d’ailleurs un record de fréquentation avec un taux de remplissage de 91,5% en moyenne annuelle sur chaque vol. «Le nombre de passagers entre Limoges et Londres est équivalent à celui entre Vienne et Londres, soit 115 000 passagers», souligne Pierre Massy, président de la chambre de Commerce et d’Industrie de la Haute-Vienne, gestionnaire de l’aéroport, pour illustrer l’importance du trafic.
à ces lignes anglaises s’ajoute un développement des vols charters, avec le renforcement de la programmation du tour-opérateur Top of travel. Pour la première fois, deux vols en direction du Cap-Vert sont partis complets cet hiver.
des prix
«quasi prohibitifs»
Ce qui n’est pas le cas des lignes quotidiennes vers Lyon et Orly qui font l’objet d’une attention particulière. «Nous avons décidé de donner la priorité aux besoins de mobilité exprimés par les habitants et les entreprises. C’est pourquoi, dans la continuité du rapport Delebarre, deux délégations de service public vont être lancées sur ces deux axes», indique Andréa Brouille, présidente du syndicat mixte de l’aéroport de Limoges-Bellegarde. «L’objectif est de pouvoir proposer une offre plus attractive d’un point de vue confort, et surtout tarifaire. Car les prix actuels sont quasi prohibitifs», poursuit Pierre Massy. Il faut en effet compter en moyenne 600e pour un aller-retour Limoges - Paris-Orly. Ce qui explique un taux de remplissage de seulement 40%.
Pour relier Paris-Orly, l’aéroport limougeaud demande des avions de plus grande capacité tels qu’un ATR 42, déjà utilisé pour assurer la liaison Lyon. Le but est de passer des 18 places actuelles à entre 30 et 40, et influencer les tarifs à la baisse. Si un retour de vols vers Paris-Roissy n’est pas au programme, émile Roger Lombertie, maire de Limoges et vice-président de Limoges métropole, regrette qu’Air France ne mise pas sur un développement de lignes internationales au départ de Bellegarde : «Pourquoi Air France ne joue pas le même rôle que British Airways pour alimenter son hub?».  
collaborations
briviste et agenaise ?
En attendant la réponse du courrier de saisine de l’état envoyé mi-janvier à la ministre des Transports quant à l’obtention d’une OSP (Obligations de service public), des discussions sont en cours avec des aéroports voisins. «Nous avons proposé à l’aéroport de Brive une ligne Limoges - Brive -Lyon», indique Pierre Massy avant d’évoquer également une piste Agen - Limoges - Paris qui entrerait dans le cadre de la politique régionale. En effet, «la participation financière de la Nouvelle-Aquitaine a comme prérogative de dire aux 12 aéroports «maintenant vous appartenez à un nouveau territoire, il faut vous rendre cohérents par les propositions de vols», prévient Andréa Brouille, également vice-présidente du Conseil régional. Cette stratégie aéroportuaire va obliger la complémentarité».
Les représentants des différentes collectivités présents hier à Bellegarde sont unanimes : face à un manque de solutions ferroviaires et routières, l’aéroport de Limoges est un outil de désenclavement à court terme indispensable, primordial pour le développement économique et social du territoire.
Mégane Lépine