Fil info
22:44International : Gênes : derniers espoirs pour trouver des survivants -> https://t.co/X0fRad7Swd
22:40International : Tunisie : projet de loi pour l’égalité homme-femme -> https://t.co/9Vv7h9uXiF
20:47 Bravo à la Fondation. On ne sait plus quoi… https://t.co/BMEuydKenx
19:58Neuvic : Le revenu des producteurs en débat -> https://t.co/JTLNaLugAJ
19:41Atur : En mémoire des martyrs de la brigade Alsace-Lorraine -> https://t.co/wHO9v114e1
19:36Bassillac : La mémoire d’André Debet honorée -> https://t.co/Z1clq7lB5D
18:35Indre : [intégral] Rendez-vous nocturne avec les professionnels du Bien-être -> https://t.co/FVuEzFTWr6
18:33Indre : Il raconte le stage vu de l’intérieur -> https://t.co/IUd4PG9Zb4
12:35 Bravo aux personnes qui ont su expliquer e… https://t.co/9tuDJI9CfA
12:00 cérémonies du 15 août. Nathalie Marcillac interpréte le Chant des Partisans https://t.co/MXjx7zpgmt
11:34 cérémonies du 15 août défilé avec l'harmonie Sainte Cécile https://t.co/1OFVeU0BuU
11:25Un nouvel article sur le chantier d'Eymet 😃 Merci ! https://t.co/15uxHbgEFG(p%C3%A9rigueux/LEcho-Dord… https://t.co/TSlKHuIGbD

Désenclavement du territoire : la solution avion

Haute-Vienne

Le projet de LGV tombé à l’eau, les travaux de
la RN147 dans l’impasse, l’aéroport de Limoges est actuellement le seul point positif pour le désenclavement du territoire. En 2017, une envolée de passagers a permis à la plateforme de redépasser la barre des 300 000 passagers.
Avec une hausse du trafic de 6,2%, soit plus 18 044 passagers, les résultats peuvent être qualifiés de bons. Cette croissance est tirée par les îles britanniques qui bondit de 8,3% avec notamment l’ouverture de Londres Gatwick et les nombreuses correspondances possibles, mais aussi la dynamique des lignes de Birmingham, Southampton et Manchester. Ce dernier segment affiche d’ailleurs un record de fréquentation avec un taux de remplissage de 91,5% en moyenne annuelle sur chaque vol. «Le nombre de passagers entre Limoges et Londres est équivalent à celui entre Vienne et Londres, soit 115 000 passagers», souligne Pierre Massy, président de la chambre de Commerce et d’Industrie de la Haute-Vienne, gestionnaire de l’aéroport, pour illustrer l’importance du trafic.
à ces lignes anglaises s’ajoute un développement des vols charters, avec le renforcement de la programmation du tour-opérateur Top of travel. Pour la première fois, deux vols en direction du Cap-Vert sont partis complets cet hiver.
des prix
«quasi prohibitifs»
Ce qui n’est pas le cas des lignes quotidiennes vers Lyon et Orly qui font l’objet d’une attention particulière. «Nous avons décidé de donner la priorité aux besoins de mobilité exprimés par les habitants et les entreprises. C’est pourquoi, dans la continuité du rapport Delebarre, deux délégations de service public vont être lancées sur ces deux axes», indique Andréa Brouille, présidente du syndicat mixte de l’aéroport de Limoges-Bellegarde. «L’objectif est de pouvoir proposer une offre plus attractive d’un point de vue confort, et surtout tarifaire. Car les prix actuels sont quasi prohibitifs», poursuit Pierre Massy. Il faut en effet compter en moyenne 600e pour un aller-retour Limoges - Paris-Orly. Ce qui explique un taux de remplissage de seulement 40%.
Pour relier Paris-Orly, l’aéroport limougeaud demande des avions de plus grande capacité tels qu’un ATR 42, déjà utilisé pour assurer la liaison Lyon. Le but est de passer des 18 places actuelles à entre 30 et 40, et influencer les tarifs à la baisse. Si un retour de vols vers Paris-Roissy n’est pas au programme, émile Roger Lombertie, maire de Limoges et vice-président de Limoges Métropole, regrette qu’Air France ne mise pas sur un développement de lignes internationales au départ de Bellegarde : «Pourquoi Air France ne joue pas le même rôle que British Airways pour alimenter son hub?».  
collaborations
briviste et agenaise ?
En attendant la réponse du courrier de saisine de l’état envoyé mi-janvier à la ministre des Transports quant à l’obtention d’une OSP (Obligations de service public), des discussions sont en cours avec des aéroports voisins. «Nous avons proposé à l’aéroport de Brive une ligne Limoges - Brive -Lyon», indique Pierre Massy avant d’évoquer également une piste Agen - Limoges - Paris qui entrerait dans le cadre de la politique régionale. En effet, «la participation financière de la Nouvelle-Aquitaine a comme prérogative de dire aux 12 aéroports «maintenant vous appartenez à un nouveau territoire, il faut vous rendre cohérents par les propositions de vols», prévient Andréa Brouille, également vice-présidente du Conseil régional. Cette stratégie aéroportuaire va obliger la complémentarité».
Les représentants des différentes collectivités présents hier à Bellegarde sont unanimes : face à un manque de solutions ferroviaires et routières, l’aéroport de Limoges est un outil de désenclavement à court terme indispensable, primordial pour le développement économique et social du territoire.
Mégane Lépine

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.