Fil info
22:44International : Gênes : derniers espoirs pour trouver des survivants -> https://t.co/X0fRad7Swd
22:40International : Tunisie : projet de loi pour l’égalité homme-femme -> https://t.co/9Vv7h9uXiF
20:47 Bravo à la Fondation. On ne sait plus quoi… https://t.co/BMEuydKenx
19:58Neuvic : Le revenu des producteurs en débat -> https://t.co/JTLNaLugAJ
19:41Atur : En mémoire des martyrs de la brigade Alsace-Lorraine -> https://t.co/wHO9v114e1
19:36Bassillac : La mémoire d’André Debet honorée -> https://t.co/Z1clq7lB5D
18:35Indre : [intégral] Rendez-vous nocturne avec les professionnels du Bien-être -> https://t.co/FVuEzFTWr6
18:33Indre : Il raconte le stage vu de l’intérieur -> https://t.co/IUd4PG9Zb4
12:35 Bravo aux personnes qui ont su expliquer e… https://t.co/9tuDJI9CfA
12:00 cérémonies du 15 août. Nathalie Marcillac interpréte le Chant des Partisans https://t.co/MXjx7zpgmt
11:34 cérémonies du 15 août défilé avec l'harmonie Sainte Cécile https://t.co/1OFVeU0BuU
11:25Un nouvel article sur le chantier d'Eymet 😃 Merci ! https://t.co/15uxHbgEFG(p%C3%A9rigueux/LEcho-Dord… https://t.co/TSlKHuIGbD

Contre l’école du tri sélectif

Enseignants, parents d’élèves, lycéens, étudiants, élus... Malgré le froid, ils étaient hier plusieurs centaines à manifester leur mécontentement à Limoges.

Hier en Haute-Vienne, Fabrice Prémaud, pour le Snuipp-FSU dénombrait «40 écoles fermées et un enseignant en grève sur deux.»
Des chiffres qui témoignent d’un ras-le-bol qui parcourt les écoles mais, au-delà, l’éducation  dans son ensemble. Car tous mesurent aujourd’hui la logique macronienne à l’œuvre : une diminution toujours plus grande du nombre des moyens et, pour rendre supportable la disette éducative, une sélection des élèves sur les critères de vieux monde, à savoir que seul celui qui sera bien né, aura demain le droit de poursuivre des études. «Derrière cette convergence d’appel à l’action dans le 1er ou le 2nd degré, il y a l’idée que le manque de moyens ou l’instauration d’un bac à deux vitesses pose la question du service public et de la      réussite de l’éducation pour tous face à la politique du tri des élèves», résume Nicolas Villacampa (FSU). «Entre les conditions de préparation de la prochaine rentrée scolaire, le paquet réforme du lycée et du baccalauréat et la réforme de l’enseignement supérieur, on est face à un bloc cohérent  qui va renforcer les inégalités et générer plus de difficultés», ajoute Marianne Corrèze (Snes-FSU).
Les difficultés, on les endure à l’école primaire où le dogme du dédoubler les CP et CE1 dans les zones prioritaires se heurte à la réalité du terrain. «Sauf à dire que la maternelle n’a rien à voir dans l’acquisition de la lecture. Pourquoi on projette de dédoubler le CE à Madoumier alors que la même année on va supprimer une classe de maternelle ?» s’interroge une enseignante. Concernant, les plus petits, une autre institutrice identifie «la première violence de l’école aux enfants» quand, à 2 ans et quelques mois, on se retrou-ve dans une classe à l’effectif pléthorique, qui flirte avec les 30.
Pour l’école de Saint-Paul, la maire Josiane Rouchut a fait le déplacement avec son écharpe tricolore : «On a investi dans l’école et voilà comme on est récompensé. On peut aussi regretter qu’en Haute-Vienne, on applique avec zèle les injonctions du gouvernement. Ainsi, nous aurons la double peine : des moyens encore plus insuffisants cette année et l’an prochain, pas de compensation pour les dédoublements.»
Outre l’école et le lycée, près de 150 étudiants ont également fait le déplacement.  Parmi eux, Quentin s’estime très concerné par «la logique du plus d’étudiants et moins de moyens» mais aussi la mise en concurrence des universités ou plus prosaïquement, la malpropreté des salles de cours. «Pour faire le ménage, l’administration a externalisé et s'enorgueillit aujourd’hui que, grâce à cela, des personnes ont pu être embauchées en CDI. On croit rêver.»
Professeur en collège, Véronique Dubuis (CGT Educ’Action, résume : «Contre la logique budgétaire et la réduction des moyens, contre les attaques multiples que nous subissions, on a besoin     d’être  ensemble.»
Par Jérôme Davoine

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.