Fil info
06:44Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
19:23 Malheureusement l'homme s'est donné la mort avant l'intervention du raid
19:19 Il serait plus judicieux de rénover le quartier de la Madeleine à l’entrée de la ville et le centre-… https://t.co/qT82OJMtZw
18:54RT : L’« Aquarius » dégradé de son pavillon ou le naufrage de l’Europe https://t.co/HBqLvFDWGq via Le Monde
18:54RT : Un homme serait retranché avenue Bordier à . La rue est actuellement bloquée par les forces de l'ord… https://t.co/jnyavHy1Vv
18:36Périgueux : Ils rament avec conviction -> https://t.co/0aRC1dJe0N
18:12Diors : L’art de faire bonne impression -> https://t.co/bp78YPKz9a
18:09Indre : Un nouveau service pour épauler les urgences le soir -> https://t.co/tqu7Xr37bA
18:08La Châtre : 35 personnes ont participé à la dernière balade gourmande -> https://t.co/Ux7Ls5WEfL
18:07Argenton-sur-Creuse : Week-end festif pour l’UCIA en lieu et place de la foire-expo -> https://t.co/4771lLJqyw
17:23Sarlat-la-Canéda : Le pastoralisme à l’honneur -> https://t.co/fgtAFKnxkR
16:56RT : Comment peut-on tenir de tels propos homophobes en 2018 ? Et cet homme n’a même pas le courage de les assumer ! Mer… https://t.co/YDdvbXE3DO
16:56RT : 📢 RAPPEL: Les Etats Généraux des Travaux Publics de la Haute-Vienne se déroulent ce vendredi 28 septembre à l'ENSI-… https://t.co/zEA6M4RLPo
16:56RT : - Le coup d'envoi de la 35ème édition des sera donné le 26 septembre. Retrouvez le… https://t.co/xSRRPkn070
16:54RT : Le 4 octobre, la organise la à Poitiers, Limoges et Bordeaux : conférences, rec… https://t.co/7lfWqmKEsn
16:51RT : Une escouade du RAID est disposée en haut de l'avenue Bordier, sur le chemin des Amoureux à . Elle prête mai… https://t.co/0jYaLj3AG3
16:48 Un homme serait retranché avenue Bordier à . La rue est actuellement bloquée par les forces de l'ord… https://t.co/jnyavHy1Vv
15:58RT : JC Satàn + Noyades + Weird Omen - CCM John Lennon (Limoges) https://t.co/59KLiZ8XNY
15:56RT : Virades de l’Espoir : le CRCM du seront à le 30 septembre prochain.👉… https://t.co/tlOYXhNavF
14:40RT : Creuse : Aller de l'avant, toujours | L'Echo https://t.co/vCc23IFQru via
14:40RT : Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
14:36RT : Merveilleux portrait de Monique et Michel Pinçon-Charlot. Des idées qui donnent de la force pour mener le combat d… https://t.co/JpqqdtqPPs
14:36RT : Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
14:35RT : 25ème Salon Régional de l'Association Artistique de la Poste et Orange Limousin du 27 septembre au 7 octobre au Pav… https://t.co/8kU6SD1xsS
14:34RT : le Mag bonus vidéo | L’entretien et l’amélioration du réseau routier est l’une des priorités du Départ… https://t.co/XVjaW6bX5T
14:34RT : Creuse : Aller de l'avant, toujours | L'Echo https://t.co/vCc23IFQru via
14:33RT : | La à , c'est ce vendredi ! Consultez le communiqué de sur notre s… https://t.co/hzt2oXojIC
13:31Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
12:00 | La à , c'est ce vendredi ! Consultez le communiqué de sur notre s… https://t.co/hzt2oXojIC

La Région en «tireur» d’élites

Avec l’assèchement de l’action de l’Etat en matière d’enseignement supérieur, la Région Nouvelle-Aquitaine affirme son rôle, spécifiquement dans le domaine de la recherche et de l’innovation.

Il y a d’abord ce constat, établi par le vice-président de la Nouvelle-Aquitaine en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche. «Sur les 75 universités françaises, il y en a 18 en «première division», (car labellisées au plan national au titre du programme des investissements d’avenir, ndlr).» En Nouvelle-Aquitaine, seule celle de Bordeaux joue à ce titre dans la cour des grands. Mais justement «par sa politique en matière d’innovation et de recherche, la Région veut investir dans d’au-tres pôles d’excellence que celui de Bordeaux-Métropole, assure Gérard Blanchard. On veut créer un consortium. L’idée est de faire travailler nos universités en réseau et de les renforcer par leur domaine de compétence.» Au chapitre des formules dans l’air du temps, on retiendra l’ambition de créer une région plus compétitive et, au titre de l’un des piliers de la stratégie régionale en la matière, le développement «de la société de la connaissance» ou encore «l’émergence et le développement de territoires d’innovation dans la dynamique régionale.»
Concrètement, il s’agirait de valoriser un peu plus les spécificités de chaque territoire en matière d’enseignement supérieur et, dans un monde en concurrence, de favoriser des partenariats. Ainsi, pour Gérard Blanchard, Poitiers est bien placé en matière de numérique et d’éducation, Pau a son mot à dire dans le domaine de l’énergie et de l’environnement et Limoges, bien sûr, dans la céramique. Bon, dans ce domaine, les ressources en terme de chercheurs néo-aquitains hors Limoges se comptent sur les doigts d’une seule main, ce qui devrait singulièrement limiter les échanges.
Mais Gérard Blanchard retient aussi de l’université de la capitale limousine, son Centre de droit et d’économie du sport ou, moins évident sans doute au premier abord, son potentiel dans les sciences humaines et sociales. Qu’il  n’existe désormais plus aucun financement public pour les thésards de sociologie ne l’inquiète pas. Car «la région peut accepter de financer 100% d’une thèse en sociologie. Mais il faut déposer un dossier.» Ensuite, le dossier serait évalué «scientifiquement» par des chercheurs extérieurs à la région histoire de prévenir «les conflits d’intérêt.»
Précisons une chose, en apparaissant comme catalyseur des potentiels universitaires présents sur son territoire, la Région n’interviendra que sur le terrain de l’excellence. Il ne faudra pas attendre son concours pour le premier cycle, là où, faute de moyens, se pose l’épineux problème de l’accueil des  générations à venir.
Concernant l’université de Limoges, Gérard Blanchard préfère retenir sa très belle «performance»... dans la pêche aux financements spéciaux pour ses projets d’excellence. «Avec 4 millions, Limoges fait proportionnellement bien mieux que Bordeaux qui a décroché 6 millions». Un «exploit» qui n’a pas empêché l’université de Limoges de connaître l’austérité budgétaire avec une  réduction de ses maquettes d’enseignement de 17%, avec un gel de postes d’enseignant. Avec la suppression aussi de postes d’agents d’entretien.
Par Jérôme Davoine

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.