Fil info
20:27Corrèze : Vers une convergence des luttes autour des rond-points ? -> https://t.co/vAxApwjaXb
19:43Périgueux : Pas les pompiers de l’état -> https://t.co/GBBD9KuJG3
19:02Indre : Stop aux éoliennes en Berry, un collectif réunit les opposants -> https://t.co/ZqXdkWRp6X
18:56Indre : Pas dupes des annonces de Macron -> https://t.co/A3Iex2Kb1h
18:01Dordogne : Ils ne veulent pas d’une éducation au rabais -> https://t.co/vtpKgrBDEN
17:45Région : Ils ne disent pas merci Macron -> https://t.co/2l3imTUNfU
17:08Terrasson-Lavilledieu : Les CdC s’unissent pour aider les commerçants et artisans -> https://t.co/M5nY86CfK8
17:06Sarlat-la-Canéda : La 26e campagne sarladaise a été lancée -> https://t.co/iKvrgw590Q
16:57RT : Tout simplement ahurissant : aucun ministre français à la négociation finale de la . C'est la première fois que ça arrive.
16:55# # - -Vienne : Solidarité plutôt que fermeté -> https://t.co/1HEHnQiFUh
16:42# # - -Vienne : Patrick Gensac, le nouveau président -> https://t.co/ym3mXCDqVp
16:33# # - -Vienne : Envoûtant d’énergie -> https://t.co/AHRoFyHkLP
16:31# # - -Vienne : «Je donne - je vends» ou l’économie collaborative -> https://t.co/it0NqH1596
16:25ça bloque à La Croisière
15:51Boulazac : Le mini-golf de Barnabé bientôt réhabilité -> https://t.co/9aU1MPEURg
15:49RT : n’en a pas fini avec nous ! Oui nous sommes en ballotage très défavorable. Mais avec tous les appuis que nous… https://t.co/IBsYTKmj0Z
15:48Un nouveau service proposé par l'Agglo "Je donne - je vends by Limoges Métropole". Dans notre édition de demain. https://t.co/JKPIx6Qwqk
14:54Coulounieix-Chamiers : Une édition qui s’annonce technique -> https://t.co/G4mJzuICSj
11:17RT : convergence des luttes autour du rond point des horloges entre et https://t.co/20meVzsFu1
09:47RT : C'est aujourd'hui à ! Venez nombreux à l'auditorium de la Médiathèque Intercommunale Eric Rohmer à 18h !… https://t.co/kxLKsEMdtD
09:39L'avant dernière étape de la tournée d' se passe à lundi 17/12, Grande Salle de la mairie à 18… https://t.co/mr9A7xtUV0
09:29RT : barrage filtrant et distribution de tracts autour du feu https://t.co/ynBYBhNMFg
09:29RT : les gaulois réfractaires sont en place. Derrière on installe palettes et journaux pour faire un feu https://t.co/jpQXJBcp95
09:29RT : il commence à y avoir du monde malgré le froid https://t.co/84CvTMtvZE
09:29RT : Des manifestants doivent arriver d'Ussel également. Et cet après-midi à 14h le rassemblement sera au rond point de Beauregard à
09:29RT : la arrive au rond point des horloges à la zone de La Montane à en opération escargot. https://t.co/RiF84QXvr6
09:23C'est aujourd'hui à ! Venez nombreux à l'auditorium de la Médiathèque Intercommunale Eric Rohmer à 18h !… https://t.co/kxLKsEMdtD
09:17Nécrologie : Bernard ! on ne t'oubliera pas https://t.co/aCtWnsWTfX https://t.co/aCtWnsWTfX
08:00🌍 Si vous ne connaissez pas , suivez et dans le parc naturel du Périgord L… https://t.co/sCUjJhthUu
07:56Région : Remise du premier prix littéraire Jacques-Lacarrière à Jean-Luc Raharimanana un fidèle des Francophonies… https://t.co/abtQtJfumk
07:53 de Noël Limoges # - : Marché de Noël, une vitrine de l’excellence locale -> https://t.co/ZQTA3C7tv2
07:50Région : SNCF, quand les élus déblaient la voie -> https://t.co/OeAQiqWX4r

La terre comme bien commun

La terre est un bien commun, au même titre que l’air et l’eau, et non pas une marchandise. Telle est la philosophie de l’association Terre de Liens, dont la mission est avant tout de protéger cette ressource.

Si les mots «défense» et «préservation» reviennent sans cesse dans la bouche des membres de Terre de Liens, c’est qu’il s’agit là d’un combat. Convoitées, surexploitées et exposées à la spéculation immobilière, les terres agricoles, pourtant socle de notre alimentation et de nos paysages, se font de plus en plus rares en France. D’après Terre de Liens, 200 fermes disparaissent  et 1.300 hectares d’espaces agricoles et naturels sont recouverts de béton chaque semaine. Ce qui conduit à des prix qui explosent : + 40% en 10 ans.
mouvement citoyen
Face à cet état des lieux, Terre de Liens fait appel aux citoyens pour intervenir de manière concrète directement sur les territoires. Le projet se base sur une épargne citoyenne, qui permet d’acquérir des fermes  et de les louer à de jeunes agriculteurs, sous la forme d’actions (qui ouvrent droit à une réduction de l’impôt sur le revenu). Tout cela est géré par La Foncière, l’entreprise d’investissement solidaire de Terre de liens. L’association ne verse toutefois pas de dividendes. «C’est une démarche purement solidaire, souligne Olivier Serrant, coprésident de Terre de Liens Limousin. Les actions peuvent être revendues par les actionnaires, mais l’association s’engage à ne jamais
revendre les terres».
cinq fermes achetées
C’est en 2003 que Terre de Liens a vu le jour au plan national, suite à la mobilisation de paysans et citoyens. Elle compte 19 associations territoriales, dont le Limousin depuis 2011. 332 actionnaires, 52 donateurs et 150 adhérents ont permis l’acquisition de cinq fermes sur une superficie de 179 hectares. Une sixième ferme pourrait bientôt s’ajouter à cette liste, l’association étant actuellement à la recherche d’une ferme d’une dizaine d’hectares sur le Grand
Guéret où s’installerait Fabien. Ce jeune habitant de l’agglomération guérétoise porte un projet d’installation agricole en maraîchage biologique ainsi qu’un atelier de poulets fermiers. Sa production sera vendue en direct aux habitants, et une partie pourrait approvisionner les cantines scolaires locales.
Pour l’instant, seize fermiers se sont installés avec Terre de Liens, dont onze rien qu’à la ferme de La Tournerie située sur la commune de Coussac-Bonneval (87). Des jeunes qui n’auraient pu s’installer, bloqués par le poids de l’achat foncier. Le contrat d’occupation des terres est formalisé par un bail rural environnemental qui décrit les obligations du fermier afin d’assurer la préservation des ressources naturelles (modes de culture, rotation des sols, maintien de haies naturelles, non pollution de cours d’eau etc.).
s’installer, et rester !
La mission de Terre de Liens ne s’arrête pas à l’acquisition de fermes. L’association tient à suivre ces dernières sur le très long terme, afin de ne pas loger les agriculteurs à mauvaise enseigne, ni  laisser les fermes se dégrader. Bien sûr, l’entretien général des terres est confié au fermier, mais un travail quotidien est effectué par les bénévoles sur le bâti. C’est ainsi qu’au cours de l’année 2017, des gouttières ont été posées à la ferme du Masmoutard (23) où sont élevés porcs, chèvres, et poules pondeuses. Aux Chenauds à Saint-Moreil (23), plusieurs chantiers participatifs ont permis de réparer la cheminée, changer les fenêtres, enlever les plots de bétons d’une ancienne serre et réparer le toit d’une nouvelle, suite au passage de la tempête Zeus.
Si Terre de Liens Limousin n’a pas acheté de nouvelle ferme en 2017, deux compléments d’acquisition ont été réalisés ces derniers mois, notamment sur la ferme des Nègres (87) avec 7,4 hectares de terres. 2,4 hectares de terres ont également été acquis sur la ferme des Chenauds (23), portant son assise foncière à 10,3 hectares. Ces nouvelles parcelles doivent servir à renforcer les fermes, et à diversifier les activités. Néanmoins, l’association prône des «fermes paysannes», à taille humaine.
créer du lien
Terre de Liens aide les paysans à s’installer et se maintenir sur ses fermes, mais pas seulement. L’association ne pouvant pas acheter l’ensemble des fermes désertées, elle publie régulièrement, en collaboration avec le réseau InPACT Limousin, une lettre d’information. Ce document recense les fermes à vendre ou à louer, mais aussi les personnes recherchant des associés ou des terres à acheter.
L’enjeu est aussi  d’assurer la transmission des fermes Terre de Liens, comme actuellement celle des Nègres située sur la commune de Saint-Symphorien-sur-Couze (87). Il s’agit de la seconde ferme achetée par l’association limousine où Jérôme Keller produit des légumes et semences potagères, élève des chevaux de traction et donne des cours de traction animale. Il possède également un petit troupeau de brebis et a planté un demi-hectare de pommiers. Toute la ferme est certifiée en agriculture biologique et biodynamique. Le fermier ayant annoncé son départ à la fin de l’année, Terre de Liens est à la recherche d’un nouveau locataire à partir de janvier 2019.
Par bien commun, Terre de Liens entend que chaque être humain devrait pouvoir accèder à la ressource qu’est la terre. Au moins par un accès aux usages ou aux bénéfices qu’elle procure, avec en premier lieu une alimentation saine. C’est pourquoi les bénévoles ont choisi de donner rendez-vous aux citoyens dans les magasins Biocoop du territoire durant ce mois de mars. Ce samedi 10 mars, c’est à Saint-Junien (87) qu’ils seront présents pour expliquer aux clients de ce magasin partenaire les missions menées par l’association, et inviter ces derniers à participer au terreau fertile où poussent de belles fermes.
Contact : Terre de Liens Limousin 12, rue Frédéric-Mistral - 87000 Limoges. Tél. : 09.70.20.31.13 ou 06.37.91.50.81. Mail : limousin@terredeliens.org
Par Mégane Lépine