Fil info
15:49Bassillac : Le 9e art a rendez-vous à Bassillac -> https://t.co/IwBPhnMUXD
15:27La Châtre : L'harmonie animera l'inauguration de l'état-major du S.D.I.S. -> https://t.co/wzPCQW4gPZ
15:25Issoudun : Elle n'est pas passé de mode, la « mob' » -> https://t.co/7mSkrHfA7x
14:09Le Bourdeix : Les retraités CGT du Bergeracois défileront jeudi à Périgueux -> https://t.co/zqC4cjxQUo
13:42Dordogne : Une nouvelle expérience télévisuelle -> https://t.co/vEPEvarv54
13:41Dordogne : L’université pour se former à l’entreprise artisanale -> https://t.co/apkOd5t90H
12:43RT : Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
12:27Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
11:50Haute-Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau | L'Echo https://t.co/F9iC0ipg4m via
11:23RT : ⚠️Accident poids lourd impliqué sur dans le sens ▶️ entre les sorties n°53 (Nespouls) et n°54… https://t.co/PIRsQLIjpi
10:26Bergerac : Code du Travail : le Campanile sur le grill des Prud’hommes -> https://t.co/c7o4oXC2g0
10:10Ussel : Une campagne participative pour maintenir le bar d'ânes -> https://t.co/9M3egHciGr
09:57RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD

Un développement «unilittoral»

L’association Devlop’So (comité citoyen pour un développement équilibré et durable du Sud-Ouest) rassemble des citoyens, des entreprises et des élus convaincus que le développement de la Nouv.-A. ne doit pas être pensé que par le prisme de sa façade atla.

Avec l’élargissement de la région, certains dénoncent un déséquilibre entre le littoral et l’intérieur. C’est le cas du collectif Devlop’ So, dont les membres proposent de développer le trafic autoroutier.
«Devlop’So est née lorsque l’on a appris la construction de l’autoroute Pau-Langon il y a une dizaine d’années. On s’est dit qu’il y avait 150 km d’autoroute qui allaient être construits et que c’était  l’opportunité de désenclaver l’intérieur de ce qu’était l’Aquitaine» situe Jean-Marc Richard, président de ce «comité citoyen pour un développement équilibré et durable du Sud-Ouest». Il explique qu’à cette époque déjà, «nous commencions à pressentir un dé-séquilibre entre l’intérieur et le littoral». Et lors de ces dernières années, le président de l’association n’a pu que remarquer l’intensification du trafic routier sur le littoral, ce qui pose notamment des problèmes d’embouteillages, de sécurité et de pollution : «Le trafic entre Biriatou (64) et Poitiers (16) est si intense qu’il y a quasiment une menace d’asphyxie pour le transit littoral venant d’Espagne. Cela pose de gros problèmes de sécurité et d’environnement».
Pour lui, l’élargissement de la région est allé de pair «avec l’accroissement de l’attractivité littorale et girondine, ce qui fait qu’un déséquilibre non négligeable entre le littoral et l’intérieur semble se dessiner». Il remarque que «les équipements sont en baisse, en qualité aussi, par rapport à ce qui se fait sur le littoral, tant au niveau du ferroviaire que du routier». Jean-Marc Richard se demande alors «comment tolérer ça à un moment où ce qui est à la mode c’est l’équilibre des territoires, réduire la fracture territoriale ? Voilà les grands discours que l’on entend et pourtant, en Nouvelle-Aquitaine, c’est tout l’inverse qui se produit». Pour Devlop’So, nos terres intérieures se trouvent aujourd’hui menacées de multiples désertifications : médicale, scolaire, économique et à terme démographique, faute d’emplois.
Jean-Marc Richard cite alors l’historien Ferdinand Braudel qui veut que «les voies de communication sont le premier agent du développement économique». L’association préconise ainsi la construction de plusieurs tronçons autoroutiers, notamment entre Langon (33) et Mussidan (24) et entre Périgueux  et Limoges. Ce projet, qui comprend aussi plusieurs autres travaux de jonction, a été estimé par l’association qui l’actualise régulièrement en prenant en compte l’inflation. Le coût global du projet s'élèverait ainsi à un peu plus de 2,6 milliards d’euros (567 millions de fonds public, l’autre partie du projet étant mise en concession).
«Les personnes qui protestent contre une nouvelle voie routière sont souvent les mêmes qui, d’au-tres jours, défilent pour empêcher des fermetures d’écoles, de bureaux de Poste, d’hôpitaux ou de maternités» remarque Jean-Marc Richard qui comprend malgré  tout «que la perspective d’une éventuelle grande voie routière près de chez soi puisse inquiéter». Pourtant, «contrairement aux idées reçues», il est convaincu  que l’autoroute offre de meilleurs avantages que les autres axes routiers : d’un point de vue écologique (cahier des charges exigeant), économique (mise en concession qui épargne les fonds publics) et sécuritaire («l’autoroute est 4 à 6 fois moins accidentogène que le reste du réseau»).
Plus de renseignements sur www.devlopso.fr et à l’adresse suivante : devlopso@orange.fr.
Par Johan Detour