Fil info
14:08RT : Ussel : Des poèmes et des chansons pour célébrer la paix -> https://t.co/UbctK0Smqy
08:33Dans le on préfère la partager et la boire 🍻😜 https://t.co/UWVUX2n94t
08:29ce matin 22/09/2018 de 08:00 à 12:00 efs - perigueux attention changement de date le théâtre est reporte au lu… https://t.co/dRuAFv8dpK
21:17Indre : Attaque virulente contre la directrice de l’Agence régionale de santé | L'Echo https://t.co/G9LwAgYxaj via
18:48Dordogne : Beynac : le Département et la préfecture haussent le ton -> https://t.co/7XIpQv05zQ
18:46Salagnac : De nouveaux réfugiés d’Afrique subsaharienne accueillis à Clairvivre -> https://t.co/8JaHaiWvWb
18:40Ussel : Des poèmes et des chansons pour célébrer la paix -> https://t.co/UbctK0Smqy
18:28Châteauroux : Les citoyennes se réapproprient la ville et leur quartier -> https://t.co/GxFNXOQnQQ
18:01Un médiateur a été désigné pour intervenir dans le conflit actuel du SDIS 87 (sapeurs-pompiers). Il pourrait interv… https://t.co/800yeoFWLT
17:05Région : Vers une mobilisation nationale ici -> https://t.co/wib3899aCp
16:56Saint-Astier : Double fête pour le lancement de la saison à La Fabrique -> https://t.co/BrL1xEmIUN
16:52Sarlat-la-Canéda : Fernando Costa de retour au Pays -> https://t.co/HxP5hZ7QQI
16:52# # - -Vienne : Un pas vers l’égalité réelle -> https://t.co/6AAvAPg09Q
15:52Périgueux : Sérieux contretemps pour le projet Montaigne -> https://t.co/bHMUd7avvr
15:50RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:49Périgueux : Un acheteur annoncé pour l’espace Britten -> https://t.co/V4DJG0HoBT
15:45Périgueux : 44 clubs labellisés -> https://t.co/MYcrcRWqlI
15:10RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:08RT : La Région débloque plus de 4 millions d'euros pour aider les victimes des intempéries https://t.co/NTUi0rr4Fx
14:57RT : Le Val de l'Aurence en fête les 22 et 23 septembre - Esplanade et Parc Pavillon du Mas-Jambost https://t.co/ax79ZbnlnB
14:53A20. Fermeture de la bretelle de sortie de l’échangeur n°26 « La Crouzille » dans le sens Province- Paris du 24 au… https://t.co/iSPBHiGxXO

A 75 ans, L’Echo toujours résistant !

Le lancement des 75 ans de L’Echo a eu lieu ce jeudi salle du temps libre à Limoges en présence des amis, correspondants et soutiens indéfectibles de notre titre.

C’est par l’inauguration de l’exposition itinérante, fil rouge retraçant les temps forts de son histoire de 1943 à  nos jours, qu’ont été lancées hier les festivités du 75e anniversaire de notre titre, en présence de ses amis et soutiens salle du temps libre à Limoges. Le fruit d’un gros travail d’harmonisation mené par notre graphiste Olivier Beauvais, que le public pourra dès lundi retrouver dans les locaux du journal rue Claude-Henri-Gorceix à Limoges, puis dans chaque agence de notre zone de diffusion. «Miracle quotidien que la parution du journal dans un contexte très contraint» ont souligné Frédéric Sénamaud, président de Pluralisme et Olivier Mouveroux, directeur exécutif de L’Echo, avec «l’espoir de 75 nouvelles années aussi riches que celles qui viennent de s’écouler».
«Dans un contexte souvent très compliqué, L’Echo a souvent su se relever et, souvent, être le premier dans sa volonté de modernisation. Il le doit avant tout à ses lecteurs qui lui vouent une fidélité sans faille». Le directeur exécutif du journal a également souligné le soutien des collectivités : «Nombreuses sont celles qui souhaitent que le pluralisme de la presse ne relève pas du vocabulaire du passé. C’est notamment le cas de la ville de Limoges qui met aujourd’hui cette salle à notre disposition, comme elle le fera le 2 juin avec la place Saint-Etienne pour une journée de concerts, puis le 16 juin, où la salle Augustoritum accueillera un débat sur l’importance du rôle des collectivités dans la vie de tous les jours».
Outre un supplément dédié en mai, cet anniversaire sera en septembre dignement fêté par un apéritif dînatoire au siège.
Soulignant en L’Echo, «un aiguillon et un encouragement utile à la vie démocratique», c’est d’un facétieux «chers camarades» que l’adjoint au maire chargé de la culture Philippe Pauliat-Defaye a introduit son discours. «Même si nous ne partageons pas toujours les mêmes idées, j’ai toujours trouvé à L’Echo des gens de conviction, de sincérité et d’engagement. Les clivages politiques ne sont pas forcément un critère fondamental dans les différences à faire dans nos fréquentations. Il n’est pas de meilleure illustration du vivre-ensemble et de la démocratie que la sortie chaque jour d’un journal de cette qualité, qui constitue, en effet, un miracle quotidien».

I.H.

Les 75 ans de L'Echo

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.