Fil info
10:37 Bravo à tous 🥰✊🏼
10:30La pétition de soutien à Sylvie a dépassé les 6.200 signatures https://t.co/WVC4UFW4wr
10:26Article de ⁦⁩ de ce matin agrémentant les propos de à la mobilisation du 15 octobre 2019 https://t.co/iv0UMXDec7
10:26 rassemblement en cours devant le centre courrier de La rue Maurice Caquot pour soutenir Sylvie la fac… https://t.co/JLykix48Jz
10:22Siorac-en-Périgord : Le Département prévoit des perturbations du trafic -> https://t.co/howAcdaRUF
09:35# # - -Vienne : Une sommité pour ouvrir le cycle de conférences French tech -> https://t.co/TGr0Ig1MBU
09:31# # - -Vienne : De la liberté de déclarer sa couleur politique -> https://t.co/YvuNDpljlr
09:27# # - -Vienne : Autour du contournement Est de Limoges on refait le match -> https://t.co/imdPmhg396
09:25Région : Affaire Séréna : jusqu’au bout un cas de «conscience» -> https://t.co/nxSIpquzKa
09:22Région : Urgence POLT maintient le cap -> https://t.co/kbJ9GbbA1w
08:20RT : Plus de 6300 soutiens, avec toi Sylvie courage pour aujourd’hui 10h tulle centre de tri https://t.co/U2K0ZdKPBv
07:46Plus de 6300 soutiens, avec toi Sylvie courage pour aujourd’hui 10h tulle centre de tri https://t.co/U2K0ZdKPBv
06:25Marsac-sur-l'Isle : A 3 semaines d’avoir purgé sa peine… il en reprend pour 3 mois -> https://t.co/5NwDmvk2kw
23:04Périgueux : (VIDÉO) Les sapeurs pompiers de la Dordogne bien visibles à Paris -> https://t.co/4CVixnsJ5i
20:02Valençay : Au château, l’art de la diplomatie version Machiavel -> https://t.co/9zKvQvQovk
20:00Saint-Benoît-du-Sault : Un très beau festival de chants -> https://t.co/wT9AlTKY5h
19:58Châteauroux : Accueil en mairie : ce qui change -> https://t.co/hQKrAlsOXP
19:55Châteauroux : Nouvelle mobilisation pour la défense de l’hôpital public -> https://t.co/vPhkOSZmYY
18:57Périgueux : "Une réponse et demie au courrier adressé aux 557 maires de Dordogne" -> https://t.co/WRjcF0v8a0
17:10Sarlat-la-Canéda : Le collège s’équipe -> https://t.co/c8d2gt4tPb
17:06Sarlat-la-Canéda : Objectif bio et local dans les collèges -> https://t.co/tix6NLeiVk
15:45Périgueux : Fouilles archéologiques à Sainte-Marthe -> https://t.co/3yYfOepoQ5
15:37Périgueux : « Jusqu’à maintenant on a été gentils... » -> https://t.co/qcHDMfSwPj
15:32Périgueux : Isabelle Valode à la Galerie 66 -> https://t.co/jMP1A0n1of
12:45Périgueux : Des sapeurs pompiers de la Dordogne à Paris... et ils en ont gros sur la patate -> https://t.co/6ozimU2r6E
11:23# # - -Vienne : «Deux pruneaux dans le bocal» avec la compagnie Asphodèle à Jules-Noriac -> https://t.co/FJafOvtED1
11:21# # - : Création au théâtre de l’union, «Frida jambe de bois» -> https://t.co/C2lUL4h9Rd
11:19# # - -Vienne : Les Automnales, un festival de saison -> https://t.co/rDC7ZZJyA4
11:16# # - -Vienne : Amis du Musée de la Résistance de Limoges: ces objets qui nous parlent du maquis -> https://t.co/F4ffPVR3po
11:11# # - -Vienne : « Généalogie et histoire des Marchois et Limousins » à la chapelle de la Visitation -> https://t.co/e4YIh5K1nv

Photonis : «Prudence et diplomatie» de mise

Brive (19)

Les négociations annoncées en mars dernier lors du débrayage «sous les fenêtres de la direction» de Photonis sont en cours.  L’interrogation se portait sur le  nombre de volontaires pour quitter l’entreprisebriviste. Au lendemain d’un rendez-vous en préfecture qui confirme le statu quo, le syndicat Force Ouvrière pose la carte de la «prudence et de la diplomatie».

Elle figure parmi le fleuron de l’industrie de défense française qui participe à l’Eurosatory, le premier salon international de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres organisé depuis 1967. Photonis avec son millier de salariés et ses 174 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015 participe à la panoplie haute technologie du FELIN -pour Fantassin à Équipements et Liaisons INtégrés- en fabriquant les tubes intensificateurs de lumières intégrés. Son système Kaméléon permet une vision nocturne version colorama quand tous ses concurrents n’en sont qu’au très archaïque noir et blanc. En outre, elle est l’une des plus grosses entreprises pourvoyeuses d’emplois sur le bassin briviste avec quelque 496 salariés. En 2016, elle affichait encore un taux de 15% à l’exportation dans ledomaine de l’optronique français.

Souriez, vous êtes financiarisés

Et malgré ses plus beaux atours, Photonis agite un chiffon rouge au nez de ses salariés depuis le comité d’entreprise extraordinaire du 22 mars dernier où Jérôme Cerisier, PDG de Photonis Holding annonçait la mise en place du «projet One Photonis» dans lequel 48 ruptures conventionnelles étaient préconisées par le cabinet d’expertise  Alix Partners. Une situation ubuesque pour une société classée secret défense et dont la gestion est en système LBO, c’est-à-dire financée par une société de fonds d’investissement privé.
En amont du compte-rendu d’expertise, le syndicat majoritaire FO était monté au créneau pour engager les négociations sur de bonnes bases. Michelle Geneste, secrétaire générale du comité d’entreprise et secrétaire FO avait rédigé deux courriers, l’un à son PDG, l’autre au chef de l’Etat pour interpeller sur le fait qu’«il n’y [avait] aucune entreprise qui fasse la même chose que nous».
Dans son courrier au PDG, la syndicaliste signifiait combien le «site de Brive, par le professionnalisme et l’implication sans faille de ses salariés [avait permis] de dégager [de] la trésorerie pour racheter le site de Roden» aux Pays-Bas. Plus loin, un appel du pied pour la préférence nationale : «Le CICE est une aide précieuse de l’Etat pour continuer à aller de l’avant». C’est dire si l’on était disposé à user de «prudence et de diplomatie» dans les rangs de Force Ouvrière pour défendre les intérêts des salariés au cours des réunions où se discutent désormais la remise en cause des 35 heures avec l’annualisation du temps de travail et les conditions de départs liées au plan de départs volontaires.
Au président Macron, le courrier faisait montre de la même inquiétude à voir le site de Brive disparaître dans le maëlstrom de la financiarisation avec force détails sur le montant des aides de l’état apportées à Photonis au titre du CICE et la requête auprès du locataire de l’Elysée «d’activer [ses] contacts dans le milieu bancaire pour aider Photonis àrenégocier l’emprunt US à moindre coût auprès des banques européennes». La manœuvre n’aura pas porté ses fruits et les syndicats sont entrés en résistance en soupçonnant la direction de vouloir «habiller la mariée» dans l’objectif d’une probable revente de leur société.
Au lendemain du rendez-vous en préfecture en présence de la DIRRECTE, de l’élu-cadre et des représentants syndicaux qui s'était déroulé mardi 17 avril, «C’est le statu quo» annonçait FO. La situation a été exposée. Le préfet a entendu, il avisera. Profil bas, «prudence et diplomatie» donc. L’Europe et son marché de l’armement viendront-ils sauver l’industrie de la défense ? Il y a des chances... Des océans et des frontières sont à protéger. Un espace Schengen à boucler.

Sabine Parisot


Une aide précieuse pour le maintien de l’emploi
Depuis 2012, Photonis a reçu au titre du CICE une aide de l’Etat de plus de 7 millions d’euros. Une valeur sous-estimée puisque le montant du Crédit d'Impôt Compétitivité Emploi (CICE) de 2017 n’a pas été communiqué à ce jour.
En 2012, l’entreprise percevait 972.000€. En 2013, la somme de 1.504.000€ lui était versée. En 2014, ce sont 1.633.000€ qu’elle se voyait attribuée.
En 2015 et 2016, Photonis recevait respectivement 1.412.000€ et 1.717.000€.

Jordan Hydro 6 Sandals