Fil info
19:08Annesse-et-Beaulieu : Le patient sort du centre de rééducation... mais ne rentre pas -> https://t.co/74khWa6toV
17:12Bergerac : Fabien Ruet candidat socialiste... dans les paroles, pas dans les actes -> https://t.co/DiAr4aPHx0
16:42 Si se mettait à dire qu’il n’était plus 1 opposant à ...… https://t.co/y8WvQCo8L0
16:24Périgueux : Attention aux collectifs citoyens qui servent à avancer masqués -> https://t.co/mVvilKoKhB
15:31RT : On pouvait aussi dire qu'il y a, pour les Français, 8 sujets prioritaires avant la lutte contre l'immigration cland… https://t.co/TdgZJJZoAt
15:23Périgueux : Porter la parole des morts -> https://t.co/Uu7P5h5Bph
07:24Région : Les dirigeants territoriaux francophones se rencontrent -> https://t.co/VuJ3UwXECG
06:52Pour la campagne des , ça chauffe déjà à Saint-Léon-sur-l'Isle. Dans ce bastion la liste sou… https://t.co/wYhb54aML7
06:48Saint-Léon-sur-l'Isle : Le maire sortant raccroche, un de ses adjoints candidat -> https://t.co/I8l8d02mB1
06:20Grun-Bordas : Une famille relogée après l'incendie de la maison -> https://t.co/Q7b914JAtN
06:05De nouveau, appelés cette nuit près de pour un départ d'incendie dans 1 maison. C dans… https://t.co/gPmA5zdzod
06:02Coulounieix-Chamiers : La maison brûle, elle saute du 1er étage près de Périgueux -> https://t.co/4gMR7K5EsL
23:59Creuse : Dîtes-le avec des fleurs... et des arbres | L'Echo https://t.co/paW3435n7a via
23:26 Va falloir remettre les bottes...
20:56 Décidément, entre départs de feu et incendies… C dans : https://t.co/3CUnCABuli https://t.co/9F2oTrL7Ui
20:51La Roche-Chalais : Les 300 m2 sont carbonisés… mais pourquoi ? -> https://t.co/28Xo4JP9HB
20:43Naves : Une rentrée tous azimuts à cheval et sans plastiques ! -> https://t.co/eJ3RJpWX2j
20:32 Avec 2 amis, 1 jeune de en ressuscite les "montres 24 h", qui perm… https://t.co/U2wk0eLS2J

Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière

Fait divers

Le Parquet de Tulle a communiqué hier les derniers éléments concernant la mort d’un couple de policiers à Saint-Jal en novembre dernier.
Rappel des faits : le 10 novembre, Patrick Lang, 55 ans, fonctionnaire de police au commissariat de Tulle alerte les secours et leur signale que son épouse Christine, 44 ans, policière à Tulle également, est inconsciente. «Elle se trouve dans un coma très profond dont elle ne sortira pas», indique Agnès Auboin, Procureur de la République de Tulle. Elle est transportée au CHU de Limoges où le personnel médical constate «un hématome sous-dural sur le côté gauche de la tête qui impacte fortement le cerveau. Il est issu d’un traumatisme qui est la cause du décès», précise la magistrate en évoquant le rapport d’autopsie. Christine Lang meurt le 11 novembre. Le lendemain son époux se suicide à son domicile, situé à Saint-Jal en retournant contre lui son arme de service. Deux de ses collègues venus le visiter sont présents à ce moment-là. Si les circonstances de la mort de Patrick Lang ne laissaient aucun doute, celles de son épouse restaient à déterminer.
Que s’est-il exactement passé le 10 novembre dernier ? Christine Lang a-t-elle chuté violemment ou a-t-elle reçu «un geste d’une grande violence»?  Afin d’apporter une réponse, le Parquet a ouvert une enquête qui vient juste de se terminer. Les investigations confiées à la gendarmerie ont duré cinq mois. Elles furent longues et «complexes» puisqu’il manquait les déclarations du principal témoin qui «n’a pas eu le temps d’être auditionné». En effet, lors de leur intervention, les secours n’ont pas «vu d’éléments prouvant une hypothèse criminelle». Il a donc fallu «recueillir un  maximum d’éléments pour répondre aux interrogations des familles, car Monsieur et Madame Lang avaient chacun des enfants». Le domicile a été placé sous scellé, puis passé au peigne fin pour trouver des indices. Un travail au révélateur de sang a été mené dans toute la maison, de la cave au grenier, sur les meubles, dans les escaliers etc... en présence du médecin légiste. «Du sang a été trouvé sur un des oreillers dans une chambre», souligne Agnès Auboin. Une caisse à outils était présente dans cette pièce. Un maillet avec une tête entourée de plastique a attiré l’attention des enquêteurs. Il pouvait être compatible avec la blessure. Les analyses ADN se sont révélées positives : «une infime trace de sang de la dame figurait sur la tête du maillet, des traces du monsieur se trouvaient sur le manche».
L’hypothèse criminelle est donc privilégiée. Pour autant, le Parquet reste prudent sur les «rumeurs de violences conjugales». «Le couple était fusionnel. Lui était attaché à sa femme. Les familles et les collègues ne le voyaient pas passer à l’acte», note Agnès Auboin qui n’a «jamais été saisie de plainte ou de signalement». Les proches du couple ont été informés des conclusions de l’enquête cette semaine. La procédure n’est pas encore close. «La décision de classement interviendra dans le mois qui suit».

Karène Bellina

Online UA Air Max 97 Undefeated Black Grey Green Red Sneakers Sale, Discount UA BASKETBALL Online