Fil info
19:59 Bonjour, nous avons besoin d'aide pour pour faire perdurer notre activité agricole et jeunesse en… https://t.co/NPgbuZnDLm
19:54Périgueux : Festival Mimos : les apparences tirent le jeu | L'Echo https://t.co/g54y0Fn9iA via
17:42Sarlat-la-Canéda : Une carte de fidélité pour gagner des clients -> https://t.co/MdoHAav653
17:40Périgueux : Festival Mimos : les apparences tirent le jeu -> https://t.co/EjKrGjFVOk
17:39Château-l'Évêque : Fusion : le manque d’informations pointé du doigt -> https://t.co/ZMYE5pKqY6
11:07Bergerac : Un nouveau souffle au sein de l’union locale CGT -> https://t.co/0EnwmjpZeC

Tapis rouge cannois pour la Nouvelle-Aquitaine

Soutien au cinéma

Quatre films soutenus par la Région Nouvelle-Aquitaine et accompagnés par l’ALCA  (agence livre, cinéma et audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine) sont sélectionnés au festival de Cannes 2018, dont la 71e édition se tient jusqu’au 19 mai.
Cette année, les diverses sélections du festival de Cannes sont emblématiques de l’éventail des dispositifs de soutien au cinéma et à l’audiovisuel mis en place par la Région Nouvelle-Aquitaine et de la pertinence des accompagnements de l’ALCA, son agence li-vre, cinéma et audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine.
Quatre des cinq longs métrages soutenus par la Région sont rassemblés pour la première fois en sélection officielle.
En compétition officielle
- «Les Filles du soleil», le deuxième film de Eva Husson. La Région suit la réalisatrice depuis son premier film Bang Gang. Cet opus, aidé en conception et où les femmes sont omniprésentes, est porté par un casting prestigieux et aborde la question des combattantes kurdes.
- «En guerre «de Stéphane Brizé avec Vincent Lindon, tourné dans le Lot-et-Garonne à l’été 2017, a été soutenu à la production. Le film a également bénéficié du soutien du département de Lot-et-Garonne.
«Un certain regard»
Deux films coproduits par des producteurs de la région sont en compétition dans la catégorie «Un certain regard» :  Dublin films, David Hurst, pour «Mon tissu préféré», premier film de Gaya Jiji, réalisatrice syrienne et UProduction, Jean-Raymond Garcia, pour «Meurs, Monstre, Meurs», deuxième film de l’argentin Alejandro Fadel.
La diversité de la création et le soutien aux émergences se traduisent également par la sélection du premier long métrage de Michaël Dacheux à l’ACID. «L’amour debout»  a été développé dans le ca-dre de la résidence d’écriture du Chalet Mauriac (Gironde).
La Région Nouvelle-Aquitaine a également fait le choix du soutien à l’initiative régionale pour le cinéma, liée au développement du long métrage, de la fiction et de l’ouverture à l’international. La présence de quatre producteurs régionaux et deux projets aidés parmi les dispositifs prestigieux de développement de films à l’international sont des signes forts.
Par ailleurs, deux sociétés de production régionales concourent au prix Unifrance du court métrage 2018 qui sera dévoilé à Cannes le 16 mai. Il s’agit de Marmita Films pour le premier court métrage de Pauline Pinson «Los dias de los muertos»  et de Uproduction, pour «Un peu après minuit»  co-réalisé par Anne-Marie Puga et Jean-Raymond Garcia.
Le Prix UniFrance du court-métrage a pour ambition de mettre en lumière l’audace créatrice des jeunes cinéastes et producteurs.
Forte du deuxième fonds de soutien au plan national, la Région Nouvelle-Aquitaine et les cinq départements partenaires (Charente, Charente-Maritime, Dordogne, Landes et Lot-et-Garonne) s’engagent à hauteur de 11 millions d’euros pour la filière cinéma et audiovisuel.
Autre signal fort pour la politique cinématographique en région, la création de l’ALCA, agence livre, cinéma et audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.