Fil info
00:21Corrèze : La sculpture s'installe en pleine nature jusqu'au 23 juillet | L'Echo https://t.co/gvkVOiQeFE via
23:38France : Les syndicats agricoles réunis par Macron -> https://t.co/L3fgBJztod
23:36International : Israël : la Knesset vote le racisme d’État -> https://t.co/IBnged6nWB
23:34Région : Une certaine vision du service public -> https://t.co/SBSJItKgUW
21:05Cyclisme : Geraint Thomas gagne au sprint à l'Alpe d'Huez -> https://t.co/IdsdrsVO8t
20:50Périgueux : Table rase sur les services publics | L'Echo https://t.co/lTpdUYjk5T via
20:39Corrèze : La sculpture s'installe en pleine nature jusqu'au 23 juillet -> https://t.co/1RYpAAYfyE
18:58Châteauroux : [intégral] L’alphabet façon Ghe2toBlaster -> https://t.co/fO7oDLMchp
18:55Périgueux : Table rase sur les services publics -> https://t.co/aqdzO3YvCY
18:54Indre : Les Familles Rurales manquent d’aides à domicile -> https://t.co/JXSqdlxTG1
18:51Ambrault : Demain soir, rendez-vous pour la 5e édition de Bluesberry -> https://t.co/zCK67Oecok
18:50Salagnac : Ils vont vadrouiller en attendant La Grande Vadrouille -> https://t.co/vsYGdKsbZo
18:19RT : Surprise! Le gvt espagnol lutte pour enlever les restes de Franco de son mausolée. Mais les moines qui gèrent ce li… https://t.co/657GDNJp2D
18:18RT : La comparution est chaque fois un peu moins immédiate... Après un malaise le jour de la première audience, le 11 ju… https://t.co/RHCLwhV9oj
18:11La comparution est chaque fois un peu moins immédiate... Après un malaise le jour de la première audience, le 11 ju… https://t.co/RHCLwhV9oj
17:37RT : Ce Macron qui a privatisé l'équipe de France à son seul profit, c est le même qui a baissé de 7… https://t.co/S2NrXG0GLk
17:37RT : Visite ce matin de la préfète de la . Nous lui demandons un RV avec pour lui demander ce qu'il… https://t.co/SoaqhMd30z
17:35RT : Affaire , les réitèrent leur demande d’une commission d’enquête sur les violences qui ont eu li… https://t.co/P0mXDaKayi
16:04Lubersac : Yannick Icebe a rencontré les jeunes rugbymen stagiaires -> https://t.co/unH00Vgu6q
14:51RT : 19/07 grille Châteauroux ST SEBASTIEN Limoges https://t.co/AkBdJFGs4C . Pour le Vendredi 20 juillet, s… https://t.co/hoQP9TL9MI
14:50RT : Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
14:50RT : Visite ce matin de la préfète de la . Nous lui demandons un RV avec pour lui demander ce qu'il… https://t.co/SoaqhMd30z
12:38RT : Affaire . J’avais déposé une commission d’enquête sur les incidents du 1er mai refusé par la majorité ⁦… https://t.co/bFWqBdcrqm
12:37RT : Insupportable ! On apprend ce soir que le collaborateur d’ Alexandre Benalla déguise en policier s’e… https://t.co/9S2GJNLAYh
12:37RT : A Nice Estrosi coupe l'eau aux SDF, des commerçants se mobilisent et leurs viennent en aide ... Ici Mme Baerts phar… https://t.co/1s39tHS4Qh

Ils mettent du bio en bocaux

En Haute-Vienne, six fermes maraîchères en agriculture biologique se sont associées pour diversifier et consolider leurs activités. C’est ainsi que l’association Le Champ du bocal a été créée en 2015 pour porter un projet essentiel pour ces agriculteurs :

Il ne s’agissait pas d’écouler quelques invendus d’été mais bien de proposer des légumes savoureux toute l’année lorsque des maraîchers ont décidé de se réunir pour transformer une partie de leur production.
L’aventure a commencé «d’une façon un peu informelle». Une vingtaine de maraîchers en bio se  retrouvaient régulièrement pour visiter les fermes des uns et des autres afin d’ échanger sur leurs pratiques et leurs différentes techniques. Ces rencontres, encadrées par les services de l’ADEAR Limousin   (Association pour le développement de l’emploi agricole et rural, voir encadré ci-contre) ont permis de faire émerger l’association «Le Champ du bocal». Au départ, ils sont six maraîchers à se retrouver dans l’idée de se lancer dans un projet de transformation de légumes : «On avait un contact en Charente qui travaillait avec d’autres maraîchers et on a décidé de lancer une première session. C’était il y a deux ans» se souvient Julien Roujolle, maraîcher du côté des Cars (87). L’opération a si bien marché que le collectif a multiplié sa production par quatre l’année dernière. «Et ça se vend toujours aussi bien puisqu’on progresse encore de 50%» se félicite Julien Roujolle qui précise  : «Cette année, nous allons produire environ 8 500 bocaux. Désormais à sept puisqu’un nouveau maraîcher est entré dans l’association».
Dans cette nouvelle activité, les maraîchers sont accompagnés par l’ADEAR Limousin  : «Cette structure s’occupe de l’organisation des réunions, des comptes-rendus... Elle anime également le Groupement d’intérêt économique et environnemental (voir encadré ci-contre) qui, en plus de financer l’accompagnement technique de l’ADEAR, nous permet d’élaborer sur le moyen terme la constitution d’un atelier de transformation en Limousin» explique Julien, qui ne cache pas l’objectif du petit groupe d’agriculteurs d’avoir son propre atelier, de s’épargner ainsi les voyages en Charente et le «gros travail de planification» : «Aujourd’hui, nous fonctionnons en prestations de service avec de petits volumes. Pour l’instant, il serait difficile de créer notre propre atelier de transformation avec de si petits volumes mais nous avons tous en tête d’en créer un en Haute-Vienne». Il faut dire en effet que tous sont «paysans et que personne n’est vraiment motivé à faire de la transformation. L’idée serait donc à terme d’embaucher quelqu’un de compétent, un cuistot par exemple qui pourrait nous élaborer des recettes sympas qui fassent notre marque de fabrique». Et dans l’avenir, on pourrait bien retrouver d’autres légumes transformés sous d’autres formes : «De la betterave rouge sous-vide, de la carotte en rondelles ou d’autres choses pour la restauration collective... Nous sommes tous en mesure de produire des légumes et avec le projet des 20% de bio dans les cantines, il y a peut-être pour nous une épingle à tirer du jeu».
Alors que les membres de l’association remercient l’ADEAR pour son accompagnement, ils n’oublient pas non plus les cigaliers d’Aixe-sur-Vienne qui leur ont permis de se lancer : «Les club cigales réunissent des gens qui épargnent localement de petites sommes. Ils n’ont pas forcément beaucoup de moyens mais ils choisissent l’épargne sociale et solidaire. Ainsi, le club d’Aixe-sur-Vienne nous a avancé 3 000 euros de trésorerie cette année qu’on va rembourser sur trois ans». Une somme, ajoutée à leurs fonds propres, qui a permis au Champ du bocal d’«avancer».
notez que ce soir, de 17h à 20h,  Julien ouvre les portes de sa ferme (Le Vaudet, 87230 Les Cars) pour une soirée d’échanges autour de l’évolution du maraîchage en Haute-Vienne : «C’est tout public mais surtout à destination des agriculteurs. Il s’agit de répondre aux questions et de donner de l’information car tout le monde à ses a priori et personne ne sait vraiment comment nous travaillons».
Retrouvez les produits du «Champ du bocal» à Saveurs fermières à Limoges, au Brin de campagne à Couzeix (87), à l’épicerie associative V’la aut’chose à Nexon (87) ou au lieu multiservice à Saint-Priest-Ligoure (87). Les bocaux sont aussi disponibles directement chez les producteurs et en vente direct sur les marchés ou en paniers. Possibilité de ventes groupées. Plus d’infos auprès de l’ADEAR Limousin au 05.87.50.41.03.

Commentaires

ALERTE réseaux, médias!

Le jeune guinéen Adama Diané, écrivain et journaliste en danger à cause de ses activités dans son pays d'origine, est menacé d'expulsion demain jeudi par la Préfecture de Limoges où il a rendez-vous à 10h. Si nous ne nous mobilisons pas nombreux à la même heure (RDV 9h45 Opéra) pour l'accompagner et le protéger de notre présence pacifique mais ferme, il risque d'être renvoyer pour retrouver les mêmes mafias de trafiquants qui maltraitent violemment voire font disparaître de nombreux prétendants à l'asile, et dont il a rendu compte dans un témoignage en cours de publication peut-être très gênant pour les bourreaux et leurs complices plus ou moins impliqués depuis son pays jusqu'à certains bureaucrates européens, Etats du Sahara, de la Lybie etc.
Il est pris en charge et l'Université (de Limoges) a donné un avis favorable à son inscription.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.