Fil info
21:47 Un fait'div ! Vous ne vous sentez plus à Limoges...
20:36Périgueux : Juste "une pension digne du travail effectué" -> https://t.co/WJfjd1lZNU
20:29Le Blanc : Concert exceptionnel du chœur Mikrokosmos à Saint-Génitour -> https://t.co/NGRUEp7bS2
20:26La Châtre : La gauche se positionne et élabore dix propositions -> https://t.co/QVKtmmPuHT
20:22Châteauroux : Le nouveau quartier sur le site des 100 000 Chemises prend forme -> https://t.co/3YLUgPgWbG
20:19France : La question des enjeux alimentaires fait son cinéma -> https://t.co/FNy0X1qgvB
19:24Boulazac : Face à face poids-lourd-voiture : un mort et un blessé grave près de Périgueux -> https://t.co/JbGEj2ICby
19:19Périgueux : Pour l’égalité des parents devant la loi -> https://t.co/HrDXS6XflH
17:35🛑 en cours près de , route de Buxerolles à . Une voiture serait sur le toit, les pompiers… https://t.co/w8pRkLy9wh
17:00RT : Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:44RT : Sarlat-la-Canéda : Des inquiétudes partagées par les professionnels de santé -> https://t.co/KJMIm8TvxW
16:44RT : Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:43RT : Viam : Des câbles de fibre optique vandalisés -> https://t.co/USG2IZ4mxU
16:42Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:40Sarlat-la-Canéda : Des inquiétudes partagées par les professionnels de santé -> https://t.co/KJMIm8TvxW
16:38Perturbations en Limousin aujourd'hui dans la circulation des trains, après le droit de retrait observé par les che… https://t.co/zH6DyVFLAa
16:35Périgueux : Le Zéro risque, une culture -> https://t.co/WWnBdnpQYh
16:34Viam : Des câbles de fibre optique vandalisés -> https://t.co/USG2IZ4mxU
16:29RT : Maurice Papon qui, faut il le rappeler, aura dans sa vie mis successivement les juifs dans les trains et les arabes… https://t.co/figlLMjJD1
14:03Si le maire de persiste avec pour SON projet ce dernier risque d’ê… https://t.co/sutXSicJhC
10:33RT : Saint-Geniez-ô-Merle : Une zone blanche, des tours, un pylône et des explications -> https://t.co/3Z8jUmvacO
10:12Périgueux : Les Trios de Beethoven pour ouvrir la saison Sinfonia -> https://t.co/Le9FUNFHN9
09:49Bel avenir pour le projet Montaigne 😰 https://t.co/U7y9KWCdPu
09:20# # - -Vienne : Olivier Gouéry présente ses «Paysages intérieurs» à la Galerie Obia -> https://t.co/8IM67ZoIXs
09:17# # - -Vienne : Une incroyable collection d’émaux de Limoges aux enchères à Nîmes -> https://t.co/ti1z7sLQYA
09:14# # - -sur-Vienne : Bruno Genest brigue un nouveau mandat -> https://t.co/sTJa2T01Au
09:12France : A Léon-Blum, «on cherche plus à transmettre des valeurs que des connaissances» -> https://t.co/dZlpbUZfLG
09:10Région : Le festival Les Zébrures a posé les bases d’un nouveau projet -> https://t.co/WIaJasnWHL
09:07Région : Journée Mondiale du Refus de la Misère, une braderie gratuite pour 200 familles en situation de précarité… https://t.co/jhJuAG4rgw
09:04Région : "Au bord du r^ve", de nouvelles peintures pour la façade du Secours Populaire de Limoges -> https://t.co/h7Y6IHhA3t

Un projet de serres à tomates contesté par la Conf’ Paysanne

Rosiers d'Egletons (19)

L’enquête publique portant sur le projet de serres à tomates de Rosiers-d’Egletons (Corrèze) se clôt ce jeudi. La Confédération paysanne a rendu, hier, son avis au commissaire enquêteur en mairie pour dénoncer ce projet tant sur le fond que sur la forme.

Faire de la tomate hors-sol, neuf mois de l’année à 620 m d’altitude sur 8 hectares de serres. L’idée d’une production agricole de «type industriel» n’a rien pour séduire la Confédération paysanne. Accompagné d’une trentaine de personnes, le syndicat défenseur d’une agriculture paysanne a donc rendu son avis à la mairie de Rosiers-d’Egletons assorti d’une pétition de 1.300 signatures pour signifier son opposition au projet.
«Chaque production agricole industrielle conduit à une baisse des prix et à une disparition des petits producteurs» note   Philippe Revel. «Dans un marché déjà très concurrentiel, le cours de la tomate a déjà connu une baisse de 21% en un an à cause d’une culture industrielle spéculative» ajoute-t-il.
Mais au-delà du fond, qui n’est pas sans fondement, c’est bien sur la forme du projet que la Conf’ monte au créneau.
Sur une emprise totale de 21 hectares au lieu dit «Les Chaux», les serres d’Auïtou sont présentées comme un projet économe en eau (grâce à des bassins de rétention installés sur 3 ha) mais aussi en énergie, grâce à son raccordement au réseau de chaleur d’Egletons alimenté par l’usine d’incinération du Syttom 19.
Une utilisation de l’énergie fatale de l’UVE de Rosiers-d’Egletons qui laisse pour le moins dubitatifs les membres de la Conf’. «La capacité de fourniture en énergie de l’UVE semble insuffisante pour fournir à la fois le réseau de chaleur d’Egletons et la première tranche de cinq hectares des «serristes». Le maire d’Egletons s’est engagé en cas de grand froid à réactiver les chaudières annexes. En clair, cela veut dire que ce sont les contribuables qui vont rectifier le tir. On fait passer en priorité l’intérêt des serristes au dépens de l’intérêt général» s’insurge le représentant du syndicat paysan.

Zone humide

Autre zone de flou mise en avant par le syndicat : le coût même de cette énergie. «L’énergie sera vendue à perte» explique Philippe Revel. En effet, afin d’assurer l’équilibre financier des serres, le prix de la chaleur ne peut être payé au-delà d’un certain prix ce qui crée un déficit pour le Syttom de 128.000 euros par an. «Le Syttom compenserait ce déficit à hauteur de 100.000 euros, et la communauté de communes de Ventadour les 28.000 restants. On se rend compte que sur le plan économique c’est encore le contribuable qui va payer. Mais le Syttom a-t-il la compétence économique pour subventionner ainsi les serristes ?» s’interroge le membre de la Conf’. Sur la question de l’emploi, principal argument des défenseurs du projet, ses détracteurs, eux, restent sceptiques. «Le seul document traitant cette question figure dans l’enquête publique. La création du site devrait permettre l’installation de deux agriculteurs et la création de 60 équivalents temps pleins. Essentiellement des emplois saisonniers. Pourquoi mettre autant d’argent public sur un projet privé porteur d’emplois précaires? Surtout que l’on sait pertinemment que dans ce type de projet industriel, les deux variables d’ajustements sont le coût d’énergie et la masse salariale». Pour la Conf’, le projet «d’éco-serres» pourrait toutefois pêcher sur le plan... environnemental. «Le projet est situé sur une zone humide ce qui nécessiterait une dérogation. De plus,  l’Agence Française pour la biodiversité et le Comité National de la Protection de la Nature, ont tous deux rendus un avis défavorable» indique Philippe Revel.   
Encore ouverte aux contributions (sur internet uniquement), l’enquête publique sera close ce jeudi soir. Les commissaires enquêteurs auront ensuite un mois pour rendre leur rapport avant que le Préfet ne rende son avis.

Mathieu Andreau

Kobe 11 ELite Glowing