Fil info
17:19Région : Gérard Darmanin attendu par les syndicats -> https://t.co/0K3neHqnnt
17:13# # - -Junien : Zavatta fait son cirque -> https://t.co/FrfUr4exeY
16:27 Visite de l'imprimerie Rivet Presse Édition de Limoges. L'imprimerie du Journal L' Écho du Centre Limousi… https://t.co/rqxEqPHvUh
16:07International : Morsures de serpents: un poison toujours aussi meurtrier -> https://t.co/IJPXdLNl33
15:59France : L'Allemagne avance avec Huawei sur sa 5G malgré les menaces américaines -> https://t.co/MiLyQG9CNW
15:28France : Grand ménage à la tête de la préfecture de police de Paris -> https://t.co/uOD3T4DBs7
12:54RT : Ça fait 8 mois ( affaire Benalla )que la « Macronie » veut la tête du préfet de police . Elle tient enfin son scalp… https://t.co/mrny8hUp9E
12:30Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/UmmPp9SlEA via
09:36France : Interdiction de manifester : ça y est, on y est ! -> https://t.co/jfmIubIQAp
09:29 Ovin # - : Tech-Ovin 2019... l'affiche sera locale -> https://t.co/ZhXPDXmNlX
09:27# # - : Samedi 23, 18 h... la musique vivante sera maître du lieu -> https://t.co/NZUXgvvtHK
09:24# # - : Tennis : beau tournoi d'hiver -> https://t.co/fh4H225xIP
09:20Région : Migrants au CRDP de Limoges, la Région saisit le tribunal | L'Echo https://t.co/gTQFd1WgWG via
09:18# # - : Joëlle cultive et propose des légumes 100 % naturel -> https://t.co/JyTqB2UuIU
09:15# # - Croisille-sur-Briance : Les travaux de la Valade, c’est parti ! -> https://t.co/Qw4z4n3AtX
09:12# # - -la-Forêt : L'ANACR fait le point sur ses activités -> https://t.co/aqM09oy3JK
09:09# # - -Yrieix-la-Perche : Des Gilets jaunes toujours sur le terrain -> https://t.co/KMjJPfG9QG
09:08# # - -Yrieix-la-Perche : Retour sur le salon du bien-être -> https://t.co/V4WMS33NB5
09:05# # - -Yrieix-la-Perche : Les sportifs honorés par la ville -> https://t.co/9RHLnJsoTT
08:59# # - -Victurnien : Soirée cabaret tzigane -> https://t.co/CUdWYj5xMm
08:58# # - -sur-Glane : A fond contre la mucovisidose -> https://t.co/G18yqQtH1t
08:56# # - -Junien : La Cie Thomas Visonneau s’envole dans les écoles -> https://t.co/RmUXE5HJrm
08:53# # - -sur-Vienne : Cré’atelier pour adultes « poésies de papier » -> https://t.co/DeVGxb8Kcy
08:50# # - -Gence : Parcours du cœur, départ à 14 h du gymnase le Lemovix -> https://t.co/CKOLXW8ZmD
08:49 L'expulsion comme réponse politique à la solidarité ? Et 90 p… https://t.co/jiBlq2DsxM
08:42# # - -sur-Vienne : Val de Vienne , un beau séjour ski -> https://t.co/mWqphBqEOn
08:39# # - : Un arbre, un enfant -> https://t.co/bkhi20UuPe
08:36# # - : Peut-on vivre dans l'illusion ? -> https://t.co/4uWKcAPQl4
08:30# # - -Vienne : Un salon aux œuvres abordables et accessibles -> https://t.co/Q0T7J2ZP0y
08:27France : Voyage à travers le cinéma retrouvé avec Mémoire à vif -> https://t.co/i8TPgMaCCi
07:57# # - : Lycée professionnel saint-Jean, opération chouquettes solidaires -> https://t.co/pp9qqJb2WO
07:56# # - -Vienne : «Le chêne et le roseau», cette statue qui fait polémique... -> https://t.co/bObEitELSK
07:52Région : Migrants au CRDP de Limoges, la Région saisit le tribunal -> https://t.co/IylWdAl8Sw
07:50Région : Pompiers de l'Urgence Internationale, 15 ans d'aide partout dans le monde -> https://t.co/GdFFNrVDgY
22:06 C'est une belle idée de nous regrouper des différent… https://t.co/NygAkOwaYG
20:04Indre : Au départ, un exercice de lecture de paysage -> https://t.co/NuN3Dkd670
20:01Indre : 400 élèves de l’agglomération relèvent le défi du sans écran -> https://t.co/aPuN3ndTTl
19:58Indre : Michel Blondeau laissera sa place -> https://t.co/5Cg7IzzFOE
19:18Le comédien William Sabatier est décédé à Limoges - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/BqTl6wdsqV
19:14📌Le Périgord & ses richesses à l'honneur dans : ce soir à 21H sur . Découverte dans les air… https://t.co/QqTexW0p4b
19:11RT : . à « L’Emission politique » la mobilisation «pour faire respecter le pluralisme et la démocratie» a po… https://t.co/evbIJyoxqk
19:01RT : Et merci Madame ! ✌🏼 https://t.co/8JRRUIjPa8
18:40RT : | des travaux de restauration de l'ancienne salle des délibérations du Conseil général… https://t.co/b3xgK99uuj
18:38RT : J'étais ce matin aux Fonderies du Poitou où 800 emplois sont aujourd'hui menacés. Qui est le principal client des… https://t.co/wl4k6J220Z

Un projet de serres à tomates contesté par la Conf’ Paysanne

Rosiers d'Egletons (19)

L’enquête publique portant sur le projet de serres à tomates de Rosiers-d’Egletons (Corrèze) se clôt ce jeudi. La Confédération paysanne a rendu, hier, son avis au commissaire enquêteur en mairie pour dénoncer ce projet tant sur le fond que sur la forme.

Faire de la tomate hors-sol, neuf mois de l’année à 620 m d’altitude sur 8 hectares de serres. L’idée d’une production agricole de «type industriel» n’a rien pour séduire la Confédération paysanne. Accompagné d’une trentaine de personnes, le syndicat défenseur d’une agriculture paysanne a donc rendu son avis à la mairie de Rosiers-d’Egletons assorti d’une pétition de 1.300 signatures pour signifier son opposition au projet.
«Chaque production agricole industrielle conduit à une baisse des prix et à une disparition des petits producteurs» note   Philippe Revel. «Dans un marché déjà très concurrentiel, le cours de la tomate a déjà connu une baisse de 21% en un an à cause d’une culture industrielle spéculative» ajoute-t-il.
Mais au-delà du fond, qui n’est pas sans fondement, c’est bien sur la forme du projet que la Conf’ monte au créneau.
Sur une emprise totale de 21 hectares au lieu dit «Les Chaux», les serres d’Auïtou sont présentées comme un projet économe en eau (grâce à des bassins de rétention installés sur 3 ha) mais aussi en énergie, grâce à son raccordement au réseau de chaleur d’Egletons alimenté par l’usine d’incinération du Syttom 19.
Une utilisation de l’énergie fatale de l’UVE de Rosiers-d’Egletons qui laisse pour le moins dubitatifs les membres de la Conf’. «La capacité de fourniture en énergie de l’UVE semble insuffisante pour fournir à la fois le réseau de chaleur d’Egletons et la première tranche de cinq hectares des «serristes». Le maire d’Egletons s’est engagé en cas de grand froid à réactiver les chaudières annexes. En clair, cela veut dire que ce sont les contribuables qui vont rectifier le tir. On fait passer en priorité l’intérêt des serristes au dépens de l’intérêt général» s’insurge le représentant du syndicat paysan.

Zone humide

Autre zone de flou mise en avant par le syndicat : le coût même de cette énergie. «L’énergie sera vendue à perte» explique Philippe Revel. En effet, afin d’assurer l’équilibre financier des serres, le prix de la chaleur ne peut être payé au-delà d’un certain prix ce qui crée un déficit pour le Syttom de 128.000 euros par an. «Le Syttom compenserait ce déficit à hauteur de 100.000 euros, et la communauté de communes de Ventadour les 28.000 restants. On se rend compte que sur le plan économique c’est encore le contribuable qui va payer. Mais le Syttom a-t-il la compétence économique pour subventionner ainsi les serristes ?» s’interroge le membre de la Conf’. Sur la question de l’emploi, principal argument des défenseurs du projet, ses détracteurs, eux, restent sceptiques. «Le seul document traitant cette question figure dans l’enquête publique. La création du site devrait permettre l’installation de deux agriculteurs et la création de 60 équivalents temps pleins. Essentiellement des emplois saisonniers. Pourquoi mettre autant d’argent public sur un projet privé porteur d’emplois précaires? Surtout que l’on sait pertinemment que dans ce type de projet industriel, les deux variables d’ajustements sont le coût d’énergie et la masse salariale». Pour la Conf’, le projet «d’éco-serres» pourrait toutefois pêcher sur le plan... environnemental. «Le projet est situé sur une zone humide ce qui nécessiterait une dérogation. De plus,  l’Agence Française pour la biodiversité et le Comité National de la Protection de la Nature, ont tous deux rendus un avis défavorable» indique Philippe Revel.   
Encore ouverte aux contributions (sur internet uniquement), l’enquête publique sera close ce jeudi soir. Les commissaires enquêteurs auront ensuite un mois pour rendre leur rapport avant que le Préfet ne rende son avis.

Mathieu Andreau