Fil info
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
21:36Assises de la Creuse. Une amitié d’enfance qui se brise. Un réfectoire qui renvoie à sa propre solitude... Debout a… https://t.co/B0mZ92DWiN
21:34Région : Des témoignages d’amitiés aux paroles d’experts... -> https://t.co/rqUUQrw0rW
18:42Périgueux : La mémoire des médaillés militaires honorée -> https://t.co/sdEZGlkk39
18:41Châteauroux : Nuit de la lecture à l’école Jean-Racine -> https://t.co/vQMVyK1rFH
18:39Indre : De la bonne pratique des outils numériques -> https://t.co/m2KUH8wNRl
17:58Notre-Dame-de-Sanilhac : Un poste en moins auprès des résidents -> https://t.co/SGcrkRH5Sb
17:06Sarlat-la-Canéda : Visite de Lou Cocal -> https://t.co/ejaC3nyFAk
17:01Terrasson-Lavilledieu : Participation citoyenne à La Feuillade -> https://t.co/faSMkdO1GB
15:59RT : En raison des conditions météorologiques et des chutes de neige en cours en , la réunion de mi-mandat des c… https://t.co/FsejXxlOzX
15:58RT : Poste - : La Poste, l'art de faire pourrir les relations -> https://t.co/kT4QcLTdKw
15:57RT : Bergerac : Prud’hommes : les inquiétudes de la nouvelle présidente -> https://t.co/VGwQsVNJjw
15:57RT : Tulle : Donner la voix au chapitre social -> https://t.co/9nmloBpPqm
15:45Coulounieix-Chamiers : Le début d’une métamorphose -> https://t.co/fW6nMrJGVR
15:43Argenton-sur-Creuse : Un partenariat inédit entre le lycée Châteauneuf et le SDEI -> https://t.co/eNOx1bHUri
15:43Coulounieix-Chamiers : Ces incivilités qui pourrissent la vie -> https://t.co/MYMQSvKJmx
15:42La Châtre : Au lycée, le civisme approvisionne les « Restos du cœur » -> https://t.co/A3fpfsv4Zm
15:40Périgueux : Se structurer pour mettre toutes les communes en valeur -> https://t.co/RmkGjQeK9E
15:35Super ! Et comment font les élèves pour rentrer chez eux ? https://t.co/TFZoswm65m
15:34RT : Suite à la disparition inquiétante de Martin Pennica, sa famille et les enquêteurs comptent sur vos RT. Merci à vou… https://t.co/Jhcm6mY9VF
15:08Périgueux : Un toit sûr et décent pour tous -> https://t.co/91Uor50Vk1

Les résistances se rassemblent

ADS, Europe Ecologie-Les Verts, Génération-s et le Parti communiste vont expérimenter, le 20 septembre prochain, une nouvelle forme d’unité en organisant, à Saint-Junien, des rencontres nationales sur le thème de la santé et des services publics. Pierre L

C’est la lutte pour le maintien de l’hôpital de Saint-Junien qui a fait naître l’idée, qui se concrétisera le 20 septembre prochain, d’organiser dans la cité gantière des rencontres nationales sur la santé et les services publics.
Il s’agit de la première initiative du collectif départemental qui vient de naître et qui regroupe ADS, Europe  Ecologie-Les Verts, Génération-s et le Parti communiste. «Un collectif souple, qui permet à la fois de s’unir mais aussi de faire en sorte que chacun conserve ses spécificités», comme l’explique le secrétaire de la fédération de la Haute-Vienne du Parti communiste, Francis Dauliac. Point fort de cette action, son ancrage au plus près d’un territoire résolument de gauche... Et frappé de plein fouet par le déménagement du territoire à la mode Macron. «C’est vraiment un cas d’école, nous sommes dans une ville de 12 000 habitants qui a tout... Et dans laquelle tous les services publics sont attaqués que ce soit l’hôpital, les transports ferroviaires, ou les collectivités avec la baisse des dotations» poursuit Francis Dauliac.
Si, ni le Parti de gauche ni la France insoumise n’ont souhaité rejoindre ce collectif, tous les participants soulignent que la porte n’est absolument pas fermée et que les choses peuvent encore bouger à ce niveau, ils espèrent d’ailleurs que d’autres personnalités participeront à cette journée.
«Il faut prendre la mesure de ce que nous vivons et de l’entreprise de destruction que mène actuellement Emmanuel Macron. Et on voit bien que cette politique est au seul service des plus riches. Aujourd’hui nous prenons nos responsabilités en essayant d’ouvrir une perspective politique. Nous en avons tous besoin, que ce soit au niveau de la population ou pour aider les mobilisations actuelles» conclut le responsable communiste. Un avis partagé par Pierre Allard (ADS), le maire de Saint-Junien : «Nous avons pris acte de la recomposition qui s’est amorcée au moment de l’élection présidentielle. On nous a dit qu’il n’y avait plus ni gauche ni droite... Mais nous persistons à penser que l’on peut mener de vraies politiques de gauche et nous voyons bien, également, ce que c’est une vraie politique au service du capital et des lobbys, en témoignent les récents débats autour du glyphosate. C’est pour cela que nous avons choisi le chemin de l’union, avec nos désaccords éventuels mais avec la volonté que les choses changent.»
Le programme de la journée n’est pas encore arrêté mais il inclura des temps de visite dans les différents services publics et des rencontres avec les agents. Usagers, salariés et syndicalistes seront évidemment les bienvenus pour participer à la construction de cette initiative.
Pour Europe Ecologie-Les Verts, Lucien Coindeau a également annoncé la venue d’un responsable national du mouvement.
Génération-s, par la voix de Christophe Wacheux, a confirmé la présence de Benoît Hamon et la venue du docteur Hakim Bécheur pour intervenir sur les questions de santé.
Les jeunes communistes seront présents eux aussi après les luttes qui ont marqué cette fin d’année scolaire.
On l’aura compris, ce collectif qui se met en place entend renouer avec la tradition de laboratoire de l’unité à gauche que constitue la Haute-Vienne. Une nécessité rendue plus impérieuse encore par l’offensive libérale conduite par Emmanuel Macron. Mais il convient pourtant de ne pas oublier trop rapidement, que c’est bien le quinquennat de François Hollande qui a armé le bras du président de la République. Ce bilan-là fait aussi partie de la reconstruction qui s’amorce à gauche, sous la menace toujours présente de l’extrême droite. Saint-Junien, ville symbole d’une gauche sociale et populaire incarne donc aujourd’hui de nouveau l’espoir d’un changement véritable.