Fil info
22:48International : L’Aquarius veut repartir « au plus tard fin juillet » -> https://t.co/L6bzOStr2v
22:46International : Trump-Poutine : un face-à-face de détente -> https://t.co/Tx4pilXpwv
19:30Région : Avec la mort de l’auteur des faits l’enquête est close -> https://t.co/RX3HdkC3HV
18:32Châteauroux : Sur la voie de l’harmonie avec l’aïkido et les arts martiaux -> https://t.co/BEqnD9GWNZ
18:15Argenton-sur-Creuse : L’AIDAD en recherche d’employeurs -> https://t.co/xng5F78M5P
17:59Indre : A Buzançais, tous européens ! -> https://t.co/xjPbeSRNoG
17:38Bergerac : Victoire des Bleus, parenthèse populaire mais pas amnésique -> https://t.co/LeWCMKAIee
17:34Lubersac : 120 jeunes rugbymen en stage sous le soleil -> https://t.co/WzR5wotPmv
17:25RT : Spéciale dédicace aux identitaires https://t.co/IlqKvbKYQl
17:25RT : ⚠️RETWEET⚠️ MERCI LES BLEUS! Merci de RT cette photo, Pif souhaite retrouver cet homme et lui offrir un abonnement!… https://t.co/qOQHFcXvUt
17:23RT : ⭐️⭐️ https://t.co/4tsbd32l8E
16:29Dordogne : Régressions et destructions -> https://t.co/WN0Ju0syrZ
16:06 des connards de fêtards footeux ont tué et blessé plusieurs personnes
15:59Corrèze : 80.000 € d’aides pour Créa Commerce en Haute-Corrèze -> https://t.co/H3Zug9HPfE

Des mois de luttes et toujours là!

Social

Nouvelle mobilisation hier contre la politique du gouvernement. A Limoges, la manifestation se faisait à l’appel d’une intersyndicale composée de la CGT, de FO et de l’UNEF. Si cet appel national était relayé au niveau départemental, les cheminots et le secteur énergie ont souhaité «régionaliser» la mobilisation à Limoges.  

 Ce n’est pas la plus belle manifestation qu’on aura vue à Limoges, elle n’a rassemblé qu’un millier de personnes (600 selon la police), mais elle sera l’une des plus symboliques. En effet en fin de manifestation, les grévistes ont déposé leur outil de travail devant la préfecture  : «Afin de démontrer au gouvernement et à sa clique que tous les salariés et tous les citoyens sont résolument décidés à ne pas accepter cette politique néfaste pour l’ensemble de la population», comme l’a souligné l’intersyndicale. Depuis des mois à l’appel de syndicats, les secteurs du privé comme du public enchaînent les mobilisations, pas par choix mais pas obligation car «pas une semaine ne passe sans qu’un ministre n’annonce une nouvelle mesure contre les garanties collectives et les acquis des salariés. Dernières annonces en date, remise en cause des pensions de reversions et diminution des aides sociales» estime l’intersyndicale qui poursuit «ces mesures s’accompagnent d’une redistribution de richesses à une minorité de privilégiés».  Et c’est bien là le problème dénoncé par les grévistes : la remise en question d’un modèle social au seul bénéfice des plus riches. Et aucun secteur n’est épargné, une délégation de journaliste en lutte contre la réforme du service public audiovisuel était présente  aux côtés de salariés de Madrange, pour ne citer qu’eux, et de services publics. Certains manifestants avaient fait le déplacement depuis la Creuse et la Corrèze, parmi lesquels Cathy Bally, secrétaire départementale de la CGT de Creuse. Elle explique : «Les cheminots avaient prévu de se rendre à Limoges, nous avons donc fait le choix de défiler tous ensemble, nous sommes une quarantaine à avoir fait le déplacement. Nous n’avons pas prévu de mobilisation en Creuse, bien qu’a La Poste d’Auzances, il y ait 100% de grévistes».   Les cheminots corréziens ont eux aussi fait la route jusqu’à Limoges. «Nous avions une mobilisation en Corrèze, mais nous sommes à Limoges pour interpeller le directeur mobilité de la région (voir ci-dessous)», précise Loïc Coudert. D’autant qu’il s’agissait de la dernière grève unitaire pour leur secteur. «Trois mois de lutte c’est compliqué, mais si on abandonne, c’est terminé. On ne se bat pas que pour nous, cela va bien au-delà, si la réforme passe, notre territoire sera impacté. Il y aura des fermetures de lignes et des suppressions d’emplois. On se bat pour un système collectif plutôt que pour un système individualiste» rappelle-t-il. La fédération CGT de l’energie a fait le même choix que les cheminots, celui d’une manifestation du territoire limousin à Limoges. «Nous sommes là pour rencontrer cet après-midi le directeur  territorial du Limousin. On veut le questionner sur la mise en place de son plan social qui prévoit 2500 suppressions d’emplois d’ici 2021 et l’interroger sur sa position sur le renouvellement des concessions » indique Jean-David Daubisse, secrétaire général CGT des cadres de l’énergie. Béatrice Dubreuil-Fanthou, secrétaire CGT énergie Corrèze-Cantal, précise que la présence de son syndicat montre une volonté de défendre l’ensemble des services publics. Pour autant elle estime que  le gaz comme l’électricité ne sont pas des marchandises, mais des produits de première nécessité. La syndicaliste estime que le gouvernement brade tous les fleurons de la France, dont les barrages, qui «en les concédant, le gouvernement va bien au-delà des attentes de la commission européenne».

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.