Fil info
23:03"Never say never in Nevers" Dans l', a eu bon nez !
21:20Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison | L'Echo https://t.co/CGbsMOvqvr via
20:19Tulle : La session rime avec transition et évolution de la gestion -> https://t.co/Vd9WWfvN8c
19:24Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison | L'Echo https://t.co/ZzzY82Kpyd via
19:23Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison | L'Echo https://t.co/HcbVnB6BoF via
18:35Nontron : Nontronnais : cambriolages élucidés -> https://t.co/t3YKAWrgAY
18:33Indre : La maison du futur déjà construite à Coings -> https://t.co/df6Mt6lBMp
18:31Indre : Les parcours du cœur : deux jours pour parler pathologie cardiaque -> https://t.co/1j7x7C2EH0
18:22RT : Madame la députée qui grandit la politique chaque jour, nous donne des leçons... https://t.co/dxiZMNv2zX
18:06Région : Les auteurs interpellés -> https://t.co/sb4W2ttmQu
17:49Région : Migrants au CRDP de Limoges, la Région saisit le tribunal | L'Echo https://t.co/NUdU1hk3e0 via
17:00# # - : 19-Mars 1962: Rochechouart se souvient -> https://t.co/omtXpXngtT
16:57Ce matin les syndicats des finances publiques ont rencontré Gérald Darmanin, soutenus par des salariés d'autres sec… https://t.co/RU9Aia3tzg
16:48 Atomisé Madame O'Petit !!!
16:46RT : Oh c'est moi ! Fière d'être candidate sur cette liste pour les européennes 🚩 https://t.co/ysTKpteEx2
16:44Sport : Le mini-tour cycliste creusois démarre fort! -> https://t.co/ECktHtSRkW
16:43Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison -> https://t.co/HietPCYPxk
16:41RT : Fermeture du Blanc (Indre) le petit Anatole est né dans la salle à manger, dans la nuit de mardi à mercr… https://t.co/KWxCskfpYe
16:39RT : À Claire O'Petit qui veut des contreparties au RSA : "À quand des contreparties aux aides publiques aux grosses ent… https://t.co/mK9lpOVDQq
16:27# # - -Vienne : Huit adolescents de La Bastide sous une tente berbère -> https://t.co/ITSqedlfMt
15:57Région : Un cambrioleur interpellé -> https://t.co/i2YdnOVX14
15:49Région : Deux cambrioleurs interpellés pour des faits commis à Mont-de-Marsan -> https://t.co/ZQcpG1sWpA
14:40Tulle : Une pause poétique avec Fabienne Yvert | L'Echo https://t.co/ekIQpBCFfp via
14:39Région : Travaux sur la RN 147 -> https://t.co/8nzzEgPzA9
13:22France : Le Sénat saisit la justice de cas de proches d'Emmanuel Macron devant la justice -> https://t.co/VSN3KqbHWq
12:28RT : "Gilets jaunes": Sentinelle mobilisé samedi https://t.co/bF7hZf4SwA
12:28RT : Retraites: "tous les jours vous mettez du sel sur les plaies. C'est honteux". La colère froide de face… https://t.co/X1Q8w2FvhK
09:53Bergerac : Amiante et anxiété : un procès déterminant pour les exposés -> https://t.co/SNVwDbExUi
09:24# # - Dorat : Les tondeurs au Salon de l'Agriculture -> https://t.co/fVaQPDjo2Z
09:22# # - : Santé et grand âge sous « surveillance » -> https://t.co/s5EtzMhXKs
09:19# # - : Ricochets... au paradis des chineurs -> https://t.co/pKvJ9rLz8P
09:17# # - : 19 mars : une vraie grande date -> https://t.co/h8K5F3BX47
09:14# # - -Chervix : Journée dédiée au cirque -> https://t.co/RRTJMR4BrW
09:12# # - -Yrieix-la-Perche : Trois auteurs de polars à la FNAC -> https://t.co/78jWs6J79j
09:09# # - -Yrieix-la-Perche : 289 adhérents à la FNATH -> https://t.co/DtUQ2XcIhj
09:07# # - -Junien : La Roue des Métiers a bien tourné -> https://t.co/Nkj1OIIMrf
09:00# # - -Junien : Les instituts médico-éducatifs se rencontrent au palais des sports -> https://t.co/hXsU5a98oE
08:58# # - -Junien : L’hommage aux victimes de la guerre d’Algérie -> https://t.co/7EPMBL8vsq
08:54# # - -Gence : Cérémonie du souvenir -> https://t.co/AxGi14ktdp
08:51# # - -Vienne : Nantiat, Chaptelat, Balledent, Vaulry, théâtre, spectacle et conte musical dans nos campagne… https://t.co/VnaGg11SvT
08:39# # - -Vienne : Informatique hospitalière, le numérique au service de la santé -> https://t.co/ctb9VPfsIN
08:37# # - -Vienne : Les Veyracos samedi en avant-première au Mas-Martin -> https://t.co/SXGQh8KGML
08:35# # - -Vienne : Vendredi à Bellac, samedi à Limoges, un tour de France a capella -> https://t.co/uj5GFlIgVe
08:30Il est temps de découvrir Saint-Hilaire les places 👀 📌 Rdv en direct à 10:30, 14 & 15:00 dans#TLCMAV sur https://t.co/8pxq8frlxU
07:57# # - -Vienne : Recueillement devant le commissariat -> https://t.co/yMkf01o6Si
07:56# # - : Les gilets jaunes demandent à Emmanuel Macron de prendre ses responsabilités -> https://t.co/uAHwxWNhx9
07:54# # - -Vienne : Darmanin, sa réforme de l’organisation des finances... ne fait pas recette -> https://t.co/R1ysWW2B7X
07:52# # - -Vienne : Les agents des routes demandent à être respectés -> https://t.co/wCuGAM8fKv
07:50# # - -Vienne : Sécheresse : 500 dossiers sur le carreau -> https://t.co/QeM3SrQo8E
07:49Région : Accompagnants mal accompagnés -> https://t.co/hjRSOM6yTG
07:47Région : Vassivière, «Nos yeux vivants», une odyssée visuelle et sonore -> https://t.co/hP14fm2t2K

Péage gratuit pour attaquer l’été

Social

Si les Français se lancent dans les départs en vacances, les cheminots CGT de la région Limousin ont clairement annulé les leurs. Décidés à maintenir la pression malgré l’adoption définitive de la loi «pour un nouveau pacte ferroviaire», ils ont mené une opération coup poing à Saint-Germain-les-Vergnes (Corrèze). En ciblant la barrière de péage de l’A89, l’action avait tout d’un pied de nez aux critiques déjà formulées contre la poursuite de ce mouvement lors du premier week-end de départ en vacances.
«Si les vacanciers ont des difficultés à trouver des trains ils bénéficieront au moins de l’autoroute gratuite» lance l’un d’eux tandis que le cortège constitué d’une cinquantaine de personnes prenait d’assaut le péage. «Aujourd’hui c’est gratuit ! Dites merci aux cheminots» lance un autre à un automobiliste visiblement surpris de l’attroupement.
Entre distribution de tracts et fumigènes «pour la défense d’un service ferroviaire public», l’opération aura duré près de deux heures, période durant laquelle, un fort contingent de gendarmes en aura profité pour effectuer des contrôles, une fois la barrière passée.
Si le temps de passage était légèrement plus long qu’à l’accoutumée à la barrière de péage corrézienne, l’annonce de l'exonération du droit de passage a largement contribué à en atténuer le maigre désagrément. «Ce qui est important c’est de pouvoir  donner de l’information et de prouver que le mouvement quoi qu’on veuille en dire ne s’essouffle pas et qu’il va continuer sous une autre forme» souligne Franck Arrivé délégué syndical CGT cheminots de Brive.
Exit donc la grève perlée, ce sont désormais les différentes réunions avec le gouvernement ou la direction de l’entreprise qui seront
ciblées pour maintenir la pression. «L’enveloppe de la loi ferroviaire est écrite mais il reste encore à en écrire tout le contenu avec les textes et les amendements. C’est pour cela que nous allons être sur un rythme moins soutenu parce que tout le monde à besoin de souffler sur juillet et août après trois longs mois de mouvement. On savait que c’était historique et comme toute bagarre historique cela ne peut pas être simple. Mais de toutes façons nous ne désarmerons pas parce que les cheminots n’ont pas fait tout ça pour rien !».
Désormais et plus que jamais, les cheminots espère aussi enfin rencontrer Jean-Baptiste Djebbari, le député Haut-Viennois LREM et rapporteur du projet de loi sur la réforme ferroviaire. «C’est le seul qui ne nous a pas reçus et qui refuse de nous recevoir alors que par médias interposés il se félicite d’une réforme ferroviaire moderne qui va renforcer le cheminot dans son métier et le système ferroviaire  mais  c’est tout l’inverse qui va advenir».
Les cheminots ne goûtent pas plus aux déclarations de la direction de la SNCF  qui avait jugée ce nouveau mouvement grève des 6 et 7 juillet «décalé». Des propos qui ne font qu’attiser un peu plus les tensions. «L’entreprise est dans son jeu de pourrissement de la situation. Elle essaye de jouer sur l’affect en disant que les cheminots vont vous empêcher de partir en vacances. Non, les cheminots ne sont pas là pour empêcher les gens de partir en vacances mais pour dire que l’enjeu du ferroviaire va bien au delà du salarié cheminot parce que c’est bien la population
entière qui est concernée pour savoir comment financer demain les structures ferroviaires, comment sortir du déséquilibre entre le transport routier et ferroviaire. Aujourd’hui tout le monde s’accorde à dire qu’une ligne de chemin de fer peut coûter cher sur des territoires comme les nôtres mais personne ne se pose la question de savoir comment on finance une route et une autoroute».

Mathieu Andreau