Fil info
21:22Saint-Sulpice-le-Guérétois : Le travail du bois, une passion, un métier | L'Echo https://t.co/Vdq0ECnUrO via
20:52 Engendrer..
20:51 L’écologie n’a rien à voir avec tout ça !!! Vous ne savez rien de ce que peut engendré ce… https://t.co/W12hCtgkST
19:53Brive-la-Gaillarde : Solidaire est le Secours Populaire -> https://t.co/pmngsMMHRb
19:47 Le cri de soulagement du Patrimoine et de la biodiversité 🐾🌳🌍
19:08Indre : 258 millions d’euros pour un an -> https://t.co/3qu1tQJEnK
18:12Plus que jamais Président des Régions de France… https://t.co/cwZ8G394sk
17:52Dordogne : Le parti socialiste compte sur ses valeurs pour retrouver des couleurs -> https://t.co/x71S0Ovl7u
17:49Beynac-et-Cazenac : Déviation : le cri de colère des entreprises -> https://t.co/uEmRSQEDBv
17:28RT : Les agents des finances publiques ont protesté à Tulle contre 17 suppressions de postes en https://t.co/TebYxVnJE7
17:20RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
17:10Périgueux : Nouvelle saignée aux impôts -> https://t.co/fIsU0LOw5Y
16:54Sarlat-la-Canéda : A vos agendas 2019 -> https://t.co/hXvkLBbxtE
15:57RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
15:53Marsac-sur-l'Isle : Un salon de passionnés à l’ambition régionale -> https://t.co/PYalTw0ytJ
15:37Mérigny : Les seuils de l'Anglin arasés cette année -> https://t.co/UnmtKOBc0c
15:32Indre : Le photovoltaïque au centre des vœux -> https://t.co/xqPyrT2nf2
15:26RT : Pour conquérir le numérique, « La Marseillaise » a un besoin vital de votre soutien https://t.co/zsWebVd2tu
12:18Tulle : Hôpital : une cérémonie des voeux sous tension sociale -> https://t.co/MUlPtOjG5U
10:54Vœux à la population de Jean-Paul Grador et partage de la galette, à l'Auditorium Sophie Dessus à ven… https://t.co/a6Hwqcn7ZX
09:01Région : La situation du Brésil, on en débat à et à https://t.co/EetKPkHqOb
08:45🎒 Sainte-Feyre dans la est le village à découvrir dans . & Benoît Ligneau vous y att… https://t.co/i6xP2PXGsk
07:54France : Don du sang, une fréquentation en dents de scie -> https://t.co/tMk4rjPMwH
07:51 débat -Claude Leblois - -Vienne : Le oui mais du conseil départemental au grand débat -> https://t.co/2unGKm8epg
07:49France : Deux temps pour échanger sur la "fascisation" au Brésil -> https://t.co/FYn44xEO10
07:45Région : Métier : chirurgien du livre -> https://t.co/YnXfbNkbiB

Carte blanche à la Fabrique tropicale

Du 26 septembre au 6 octobre, le 35e festival des Francophonies sera le dernier pour sa directrice Marie-Agnès Sevestre.

Sur les huit candidats sélectionnés pour assurer la succession de Marie-Agnès Sevestre, trois ont été retenus pour présenter leur projet de direction. Jeudi 5 juillet, le conseil d’administration des Francophonies a nommé Hassane Kassi Kouyaté nouveau directeur des Francophonies en Limousin. Il prendra ses fonctions au 1er janvier 2019.
Dès son arrivée à Limoges en 2006, Marie-Agnès Sevestre avait souhaité ouvrir à tous la Maison des Auteurs, lieu de résidences d’écriture qui accueille des auteurs francophones qui vont à la rencontre du public, notamment dans le cadre du festival Nouvelles Zébrures au printemps. On lui doit aussi le festival «L’Imparfait du présent» et de nombreuses lectures offertes dans le cadre des «Midis du Théâtre de l’Union».

Un festival de créations

C’est autour de quatre grands thèmes que s’articulera le festival 2018 : des créations, un focus Québec, des cartes blanches à Tropique Atrium (Scène Nationale de Martinique), et un volet inédit : «... Et tant d’autres mondes...»
Le 26 septembre à 18h, l’espace Noriac accueillera «Par tes yeux» (un collectif Canada/Québec, France, Cameroun). Martin Bellemare, Gianni Gregory Fornet et Sufo Sufo proposeront la rencon-tre de trois regards d’adolescents sur le monde. Nous rencontrerons, près de Bordeaux, Norma qui digère mal le déplacement rural entraîné par la rupture de ses parents, à Montréal, Mimi qui veut un travail et de l’argent pour vivre le confort et la démesure de la société nord-américaine, et à Yaoundé, un jeune vendeur de bananes : trois histoires  qui se déroulent en même temps dans le monde, à notre époque de mondialisation de plus en plus manifeste. Mais quels liens les unissent ? s’interrogent les trois auteurs qui portent à la scène ces différents visages du monde.
Avec «Chandala l’impur», le Théâtre Indianostrum (Inde) offrira une libre adaptation de «Roméo et Juliette» de Shakespeare, en français et en tamoul.
Grand Prix Littéraire 2018 de l’Afrique Noire pour «Terre rouge- Façons d’aimer», Aristide Tarnagda proposera «Fissures», une création née de deux textes : «Alma» d’Hala Moughanie (Liban) et  «Nuits inachevées» d’Aristide Tarnagda (Burkina Faso) dans une mise en scène de Mawusi Agbedjidji.
La danse sera au  rendez-vous avec le danseur-chorégraphe Salia Sanou qui invitera dans son univers, deux grandes artistes dont le travail a jalonné son parcours, Germaine Acogny et Nancy Huston, pour creuser avec elles le thème de la rencontre.
Autre interrogation autour de la danse avec «De quoi sommes-nous faits ?» d’Andréya Ouamba (Congo). «Traversant les coins de ma mémoire, je souhaite partir de moi, de mon histoire, pour comprendre une société et peut-être en rêver d’une autre...» confie-t-il.
A la Cité des métiers et des Arts, musée des Compagnons et Meilleurs Ouvriers de France à Limoges, Gregory Fornet fera découvrir «Limbo» (une biographie du perdu), un récit numérique et une mise en espace pour un projet très nouveau pour le festival : une autre forme de l’ouverture de la Maison des Auteurs aux nouvelles technologies numériques, associant créations littéraires, visuelles et approche sensible des nouveaux médias.

Des premières en France

Fidèle au Festival, le Québec offrira cette année quatre premières en France, et une carte blanche sera offerte à «Tropique Atrium», scène Nationale de Martinique : ce sera donc un coup de projecteur qui sera donné aux artistes des Caraïbes afin que le public français ait accès, grâce à «La Fabrique Tropicale»  à des formes artistiques francophones, y compris en créole.
C’est Hassan Kassi Kouyaté, directeur de la Scène Nationale martiniquaise qui a accepté de proposer un programme qui rassemble quelques personnalités pour composer un bouquet de rendez-vous qui touchent au théâtre, aux arts visuels, à la musique ainsi qu’à la littérature.
Dernier volet de la programmation 2018 : «... Et bien d’autres mondes» s’ouvrira vers la Belgique avec «Requiem pour L». La France proposera «Pondichéry, retour de voyage» avec les élèves-comédiens  du conservatoire d’art dramatique de Paris qui retrouveront à Limoges «la bande» de Koumarane Valavane qui les a accueillis à Pondichéry  pour la création de «Chandala l’impur»
Pour en savoir plus sur cette 35e édition, Marie-Agnès Sevestre et l’équipe du festival donnent rendez-vous pour une présentation publique festive le 6 septembre à 18h30.

Par Josette Balanche