Fil info
12:42France : Info préfecture : la baisse des débits d'eau se poursuit -> https://t.co/xd0kbEtdUA
10:14Dordogne : Adopter la Périgord attitude de Bergeras à Duras, en passant par la Fête de l'Humanité -> https://t.co/p2OZunzWhP
10:13Bergerac : Adopter la Périgord attitude de Bergeras à Duras, en passant par la Fête de l'Humanité -> https://t.co/XBlw0h6lPh
07:37Région : Après l'agression d'un de ses contrôleurs, la STCL veut «mieux sécuriser ses personnels» -> https://t.co/xiyBhsAcji
07:34# # - -Vienne : Jardin des traditions à Limoges, un air de Mont Gargan -> https://t.co/SHOElqSe7B
07:33# # - -Vienne : Une délégation cantonaise à Limoges -> https://t.co/Knyk6gVXqN
07:28# # - -Vienne : Mieux connaître le bâti miaulétou -> https://t.co/tcsEXFDRug
07:26Région : Entreprises, la folie du court terme -> https://t.co/QMv9DaDwWd
07:16Vézac : Réplique des opposants à la démonstration de force du président Peiro -> https://t.co/eUKaOt2hsd
21:28A le pilote d'un deux-roues fait un parcours de balle de flipper. C dans : https://t.co/jEFm7SREUn
21:25Coulounieix-Chamiers : Le pilote d’un deux-roues blessé après avoir été ballotté -> https://t.co/roKss1MLAM
19:56Argenton-sur-Creuse : Des appels de convivialité inédits dans l’Indre -> https://t.co/lmkYrna3vJ
19:54La Châtre : La pietà est partie pour deux mois -> https://t.co/cp4ptnRJWG
19:52Ruffec : 4e étape du Mini-tour blancois : Charluet et Imbourg trop forts ! -> https://t.co/c2Y8sHpKN0
19:49Châteauroux : Liszt et ses amis musiciens -> https://t.co/aJzs55sEZR
19:44Châteauroux : Retour au bon vieux temps des « fifties » américaines -> https://t.co/R5UStPPfl7
19:06Trélissac : Le bip casse le plan d'un importun en quête de cocaïne -> https://t.co/umskLTZVTV
18:00RT : Les amis 💚 Qui dit gros match pour débuter cette nouvelle saison, dit très grosse sur… https://t.co/n0Yd80NZ4j
18:00RT : MR , le service public que vous critiquez et les émissions intelligentes auxquelles vs ne participez pa… https://t.co/PWfVNwmiGT
16:55Périgueux : Action coeur de ville à Périgueux : point sur l'avancement des chantiers -> https://t.co/NaqLV7uGMP
16:37RT : Fier de la mobilisation du 16 et de mon Barreau. Let’s be proud ! https://t.co/giAmCeOzP3
15:57Périgueux : Quand l’Alsace était en Périgord -> https://t.co/p57oDxCuP2
15:53RT : C’est incroyable tous ces gens qui parlent à la télé alors que dans un monde normal, ils devraient être en train d’… https://t.co/etr8ip0pwD
15:52RT : Soutien aux journalistes de France 3 Nantes et interpellation : allez-vous encore longtemps, vous, Ministre de l’in… https://t.co/aHQbtWDJca
15:52RT : Provocations à l'outrage, interpellation d'un agent de sécurité, un policier qui sort : "vous avez honte d'être jou… https://t.co/z7JCPopnrT
15:13RT : 250 millions de cartouches tirées par les chasseurs français dispersées chaque année dans la nature dont la moitié… https://t.co/q7YSNBs0Yy
15:12RT : Le , le , le manque de moyens dans nos ou encore le… https://t.co/nthZUruTF7
15:11RT : [] violent feu de végétation toujours en cours ⚠️ sur la commune de . De n… https://t.co/Jg9nzV1wpX
14:15Brive-la-Gaillarde : Se donner un coup de pédale ! -> https://t.co/QGJiUbcnXn

Une certaine vision du service public

Emmanuel Macron effectuait hier une journée marathon en Dordogne

C’était le sujet sur lequel Emmanuel Macron était attendu hier, « les services publics en milieu rural », où il devait faire part de sa vision de l’avenir du service public dans la lignée de son discours de Quimper et celui qu’il a récemment fait devant le congrès. Cependant depuis le matin, la presse nationale présente était davantage intéressée par la polémique sur l’affaire Alexandre Benalla révélée la veille au soir et sur laquelle il ne s’est pas exprimé.
Arrivé en fin d’après-midi à Sarliac-sur-l’Isle, il a inauguré avec le maire de la commune Alain Buffière la Maison des services publics de la commune. Une réalisation qui a coûté 680 000 euros et qui héberge l’agence postale communale, une salle multigénérationnelle et d’inclusion numérique afin de proposer à chacun un accès à internet, la bibliothèque, une salle polyvalente, le réseau des assistantes maternelles et le bureau du médecin, « afin de le maintenir sur la commune et de préparer sa succession », a expliqué le maire.
Une réalisation que le Président a considérée comme « emblématique de ce à quoi je crois » avant de d’explique que pour lui, « il n’y a pas la France des villes et la France des champs », mais des territoires avec des projets et d’autres « qui n’en ont pas ». Pour lutter contre la désertification en milieu rural le Président considère, «qu’il n’y a pas de réponses miracles, la réponse ce n’est pas de mettre toujours plus d’argent mais d’innover. Et lorsqu’il y a des projets comme celui-ci il faut les aider ».

"Du service public partout"

Inaugurant la Marianne qui va servir pour les nouveaux timbres de circulation courante le matin, le président à filé la métaphore, « il faut remettre Marianne partout dans la République. Chaque fois que la République a reculé en terme de services publics nous nous sommes trompés, ce n’est pas en décortiquant que nous allons faire des économies, il faut remettre des gens face au public ». Oui, lui qui a promis de réduire le nombre de fonctionnaires de plusieurs centaines de milliers veut  « remettre du service public partout. Mais le gouvernement n’a pas le monopole du service public, c’est un collectif composé des élus, des différentes collectivités mais aussi des organismes comme la Poste ou la CAF ». Pour remettre des services publics partout le Président compte sur ce type d’installations, mais également sur des structures plus petites « au sein d’un bureau de poste, ou d’une gare. Pas avec tous les acteurs des services publics, mais sous forme de guichet unique avec quelqu’un qui réponde aux gens, peu importe qu’il soit agent de l’état, d’une collectivité locale ou d’une entreprise publique ». Des agents qui à l’image des postiers à qui l’on va désormais demander de livrer des médicaments et de veiller sur nos aînés lorsque l’on vit loin pour se donner bonne conscience, seront multi-tâches et devront être capables de renseigner le contribuable pour à peu près tout.
Que les électeurs d’Emmanuel Macron se rassurent néanmoins le dégraissage de la fonction publique aura bien lien, dans les administrations centrales mais aussi localement, « nous continuerons à fermer des trésorerie, c’est logique, nous allons passer au prélèvement à la source et il ne va plus y avoir de taxe d’habitation », a-t-il déclaré oubliant au passage que ces trésoreries avaient d’autres missions de proximité notamment pour les entreprises et les collectivités.
Car ce qui révolutionne les services publics, c’est la numérisation. Désormais changer sa carte grise se fait sur internet (avec beaucoup de difficultés certes), mais que va-t-il advenir de ses 13 millions de Français qui ont des difficultés avec le numérique ou n’y ont pas accès ? « Nous avons mis en place un plan d’action de développement internet fixe et mobile et il faut un service public qui accompagne ces personnes qui ne savent pas lire ou écrire ou qui ont des difficultés avec l’outil. C’est pourquoi nous développons le Pass numérique afin qu’elles puissent se former. Mais il faut aussi de la présence sur les territoires même si c’est une ou deux personnes pour aider ceux qui ne s’en sortent pas. Peu importe que ce soit des agents de l’État ou des collectivités. Nous allons continuer à numériser mais aussi réhumaniser car c’est ce dont nos concitoyens ont besoin ». Pour ce faire, le président veut « déconcentrer les pouvoirs et en donner plus aux agents sur le terrain pour que des réponses soient données localement, ce qui va avec davantage de responsabilités ». Vaste chantier donc, mais Emmanuel Macron estime que, « les grandes heures de la République ne sont pas quand on reste assis en croyant que tout est acquis. La République n’a jamais été acquise mais un combat ». Et celui-ci de conclure sur un hommage instrumentalisé voire déplacé dans nos terres où l’histoire de la Résistance est si dense, « je rend hommage à ces hommes qui se sont battus pour la République quand rien n’était gagné et qui l’ont fait sans compter leurs heures ou même penser à ce qu’ils avaient avant », un message clair et plein de sombres promesses bien éloignées de celles des Jours Heureux...

Par Philippe Jolivet

Nike Air Max Speed Turf 49ers 525225-101