Fil info
23:19 Bravo BB et la photo est trop mignonne
22:01 Soirée gros blaireaux c bien aussi😡😡😡😡😡
19:41 Bravo à toute l'équipe de la Fondation !… https://t.co/F26JcRwzuX
17:50 Bravo Monsieur et merci de montrer votre i… https://t.co/czrVLcRYvt
17:42 Une petite pensée pour ce pauvre Germinable Pe… https://t.co/OqinFYBe5e
17:31 Ah une très bonne nouvelle, je tweetais su… https://t.co/6DDQ1hpxhx
16:55 Félicitations, cela démontre une intelligence, un humanisme . Merci
16:30 Bravo pour cette énièmes victoire mais à v… https://t.co/uMu8YbMta2
13:16 personne n’a pris contact avec moi aucun nettoyage de la voie ferrée. https://t.co/LhqHOeKvZm
00:59Le 21 septembre se prépare pour le Mouvement de la Paix de Corrèze Arbres de la Paix : Brive :Cérémonie le 26/09 à… https://t.co/lmek7JXLjs

Chanteix : la culture sur un champ libre

Festival Aux Champs

Le festival Aux Champs de Chanteix en Corrèze s’apprête à ouvrir sa 31e édition. Du 9 au 12 août, ce grand rendez-vous culturel en milieu rural offre un programme éclectique convenant à toutes les bourses avec Juliette, Trust, Roméo Elvis, The Stranglers, Thérapie Taxi, Feu ! Chatterton, Govrache... Et des à côtés comme des balades, ateliers, expositions...

C’est un festival en milieu rural qui a passé le cap des trente ans et qui a su garder son âme... très loin des grandes firmes et de la logique de consommation. Chanteix chante depuis 1987 sur un air populaire et indépendant. La commune de 600 habitants située au coeur de la Corrèze, bouillonne tous les ans en août avec des concerts, des spectacles jeune public et une ambiance très festive autour d’une programmation éclectique préparée par l’association Tuberculture. Le festival aux Champs a surmonté maintes difficultés dans son histoire mais garde la patate. Comment trouver sa place aujourd’hui au milieu des «grandes machines culturelles» ? «En faisant preuve de sincérité, d’humilité et de ténacité», analyse Jean-François Poumier, le directeur artistique du festival. «Si on veut tenir, il faut être capable de ténacité, être visionnaire et prendre des chemins que d’autres ne prennent pas». La force du festival n’est pas financière, elle est humaine. Le conseil d’administration de l’association est très jeune avec une majorité de membres de moins de trente ans. «En 1987, nous étions précurseurs, il faut l’être toujours en collant à 2018 et choisir de la qualité sans renier le passé». Avec 150.000 euros en poche, Tuberculture a réussi à proposer une programmation riche avec des têtes d’affiche et des découvertes, du payant (accessible) et du gratuit. Dix-neuf concerts en quatre jours avec des rendez-vous à côté pour donner envie aux festivaliers de rester en Corrèze plusieurs jours.

Juliette, Trust, Thérapie Taxi....

La 31e édition du festival s’ouvre ce jeudi avec Juliette. L’auteur, compositrice et interprète  vient à Chanteix pour la première fois pour présenter son nouveau spectacle «J’aime pas la chanson» tiré de son dernier album. Elle sera précédée sur scène par Govrache, slameur sensible et soucieux du juste mot.
Le lendemain, la couleur sera plus rock avec The Stranglers et Trust. Les premiers ont une renommée internationale et une carrière de quarante ans jalonnée de tubes comme «Always The Sun». Les seconds seront plus remontés que jamais, avec un nouvel opus «Dans le même sang» écrit avec la plume acérée de Bernie Bonvoisin. La soirée de samedi est dédiée aux 15-25 ans. Thérapie Taxi au son électro punk-rock et à l’ascension fulgurante grâce à son titre «Hit sale» (qui vient de décrocher un single de platine), précèdera Roméo Elvis, révélation belge de 2016 à la croisée du rap et de la chanson française.  
Biga*Ranx, un prodige du ragga dub français est aussi au menu ainsi que Mademoiselle K, une habituée du festival et Doo Wap. Pour le dernier soir, Hoshi, 21 ans confiera ses espoirs et ses doutes  au public avant de laisser la place à Feu! Chatterton, un quintette incandescent qui tourne avec son nouvel album «L’Oiseleur».
Talisco, révélation pop électro, présentera son dernier album «Capitol Vision» sorti en 2017 plus rock et radical que le précédent. Le festival se terminera sur une note de «swinging java rock’n’roll avec «Père & Fils».  Le jeune public sera séduit par «Lulu Bris», un hybride entre Muppet show et Brigitte Fontaine (à voir jeudi en fin d’après-midi) et par «Double Sens», une création qui invite au voyage et au rêve à découvrir dimanche soir.

Karène Bellina

Vidéo : © Tuberculture et photo Yann Orhan


Le programme
Jeudi 9 août. Lulu Bris à 17h30, La Gapette à 19h, Govrache à 21h, Juliette à 22h puis à nouveau La Gapette à 23h30.
Vendredi 10 août. Booze Brothers à 19h, The Stranglers à 20h45, Trust à 22h30 et Flor del Tango à 00h30.
Samedi 11 août. Doo Wap à 19h, Thérapie Taxi à 20h30, Romeo Elvis à 22h, Biga*Ranx à 23h30 et Mademoiselle K à 00h30.
Dimanche 12 août. Double Sens à 16h30, San Salvador à 18h, Hoshi à 20h30, Feu! Chatterton à 22h, Talisco à 23h30, Père & Fils à 00h30.
Tarifs
Ils vont de 5 à 35 euros maximum en fonction des soirées. Pass 4 jours à 110 euros,
Pass 2 jours (se suivant) à 54 euros. Gratuit pour les moins de 12 ans.
Contact au 05 55 27 95 81. www.tuberculture.fr

 

Festival de Chanteix 2018 - Teaser

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.