Fil info
07:41# # - : En mémoire des crimes perpétrés par l’Etat français -> https://t.co/YJ7g2cSia1
07:37# # - -Vienne : Limoges Métropole signe pour le déploiement de la fibre -> https://t.co/nfzSHSe7mP
07:35# # - -Vienne : Caisses à savon pour la Sainte-Madeleine -> https://t.co/0NEE2OZrFq
07:33Région : Nouvelle-Aquitaine, la ressource en eau une priorité absolue -> https://t.co/SrkJ3sv670
07:30Région : Visite privée chez Sarah Caryth -> https://t.co/mTlAFI1Jp3
20:45Tulle : Bobo Matondo a été expulsé | L'Echo https://t.co/VPSbyRDkni via
18:48Dordogne : En mémoire de ceux de la BAL -> https://t.co/LUkmeQ8UxN
18:05Lurais : Humour et récup à l'affiche -> https://t.co/n8om9aNZFD
17:58Châteauroux : A un mois du stage-festival, Darc accélère les préparatifs -> https://t.co/DI9tWf1nm0
17:55Indre : Une réserve d’arbres à visiter -> https://t.co/r9KDCwroAF
17:44 La fameuse Cliotiris !
17:23France : De Rugy emporté par le homard https://t.co/jAG7ou9dx2 via
17:02Terrasson-Lavilledieu : Conseil municipal : acheter du foncier, pour quoi faire ? -> https://t.co/tjTv7N8HNz
16:59Sarlat-la-Canéda : Sarlat se met à l’heure du Festival de Théâtre -> https://t.co/V5UMa5HWsm
16:52RT : François à fraudé le fisc et enfreint les règles de l'. En France, quand on est un fraudeur fi… https://t.co/T7hshyJsWI
16:50RT : Payer ses cotisations à en utilisant son indemnité représentative de frais de mandat pour ensuite déduire ce… https://t.co/ggK91ow95O
16:49RT : François de Rugy a utilisé ses frais de mandat de député (non fiscalisés) pour 1) payer ses cotisations à EELV et 2… https://t.co/Mkzy2PvspZ
16:15 Corrèze : Il recherche les familles de Poilus français oubliés | L'Echo https://t.co/Ncw5tBRvOM via
15:44RT : À l’aube du 16 juillet 1942 débute à Paris la «rafle du Vél d’Hiv». Elle voit l’arrestation par surprise de plus de… https://t.co/Kiub0VSQTH
15:41RT : La Une de La Marseillaise du 16 juillet à retrouver en kioques ou en ligne ici 👉 https://t.co/CpONyPG6tHhttps://t.co/QcmFEfKLbY
15:38RT : Le train des primeurs Perpignan-Rungis, censé être supprimé cet été, circule-t-il à vide ? La réponse est oui. C’es… https://t.co/g3gp8GQJgG
15:24RT : DERNIERE MINUTE | Fragilisé par des révélations, François de Rugy présente sa démission https://t.co/Sb5wtrvOlt
15:24RT : Mood. https://t.co/AbVcKbPJr5
15:24France : Rugy emporté par le homard -> https://t.co/my5FpAob3P
15:24RT : donne la Légion d'honneur à l'ex-directrice de France․.. qui supprime 1.000 emploi… https://t.co/ZP8iTAsa8W
15:22RT : François vient de présenter sa démission. Nous lui avions envoyé hier soir des questions en vue de la publi… https://t.co/9g5nV5ynvh
14:33Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère -> https://t.co/1S9MjqKUuV
14:16Corrèze : Cinq jours pour sublimer la matière -> https://t.co/kEeF8zxz1M

Chaussettes Broussaud (Les Cars, 87) de paire à paire depuis 1938

Alors que l'automne vient

Chez les Broussaud, on fabrique des chaussettes de père en fils depuis trois générations. L’entreprise octogénaire installée aux Cars (87) retrouve aujourd’hui une seconde jeunesse grâce à l’envie et la vision d’Aymeric et de son épouse Alexandra. Chez eux, modernité va de pair avec savoir-faire. 
Succédant à  Henry et Adrienne et Gérard et Brigitte, Aymeric et Alexandra ont repris avec succès l’entreprise familiale. Ils surfent aujourd’hui sur la vague du made in France, voire du made in Limousin avec notamment «Les Chaussettes des Limousins». Reparti de zéro en 2006, c’est en développant un esprit start-up appliqué à l’industrie que le couple a réussi à redorer l’image de Broussaud. Car l’entreprise qui a compté jusqu’à 220 salariés, a aussi connu bien des tourments. à peine sorties d’un dépôt de bilan en 1995 et d’un sévère plan de redressement sur dix ans, les chaussettes sont placées en liquidation judiciaire en 2006 et encaissent de plein fouet les effets conjugués de la crise de 2008 et de la concurrence asiatique. D’où la nécessité d’une remise en question avec l’aide de l’association Patrium (voir encadré). «Mes grands-parents travaillaient pour de grands marchés comme l’armée, mes parents étaient très orientés grande distribution, et nous, nous produisons quasi exclusivement pour des marques et le web, indique Aymeric Broussaud. Avec Patrice Cassard nous sommes d’ailleurs les premiers à nous être engouffrés dans la brèche du web, ce nouvel eldorado, en 2008».  
Un million de paires par an
Aujourd’hui, l’entreprise produit près d’un million de paires de chaussettes par an auxquelles s’ajoutent collants et sous-vêtements. Unies ou à rayures, à pois ou à paillettes, brodées d’un logo, courtes ou hautes... Avec 600 coloris disponibles et 17 tonnes de bobines de coton en stock, les fabricants peuvent répondre à n’importe quelle demande, de la plus simple à la plus farfelue. 40 salariés se relaient en 3-8 pour assurer une production 24 heures sur 24. 
Du dessins des modèles au conditionnement en passant par le tricotage, le retournage (retourner la chaussette afin de la préparer pour
l’étape suivante), le remaillage (réaliser la couture du bout du pied), le formage (le repassage),  ou encore l’appairage et le piquage, tout est maîtrisé au millimètre de fil près grâce à une technologie de pointe mais aussi au savoir-faire des salariés. Le contrôle qualité est ainsi toujours effectué paire à paire. Un gage de qualité qui a séduit plusieurs dizaines de marques, dont Royalties, Badelaine, le très en vogue Slip français ou encore Mosaert, la marque du chanteur Stromae et son épouse Coralie Barbier. Broussaud en possède deux : Les Chaussettes des Limousins, et Maillebike dont la gamme plus technique est spécialement dédiée aux passionnés de vélo et de moto. Deux collections composées de 100 à 150 modèles sont réalisées chaque année. 
Chaussettes à emporter
Si les façonneurs de chaussettes pour toute la famille vendent leurs produits principalement via le web, ils en écoulent aussi une grande partie dans leur magasin d’usine. «En 2013, alors que nos erreurs de production et nos invendus étaient achetés des miettes par des revendeurs, on a eu l’idée d’ouvrir notre magasin d’usine. Et ça a marché. Il est aujourd’hui notre cinquième client en terme de chiffre d’affaires», souligne Aymeric Broussaud. Des travaux ont été réalisés cette année pour agrandir cet espace de vente. Les produits sont désormais présentés sur 200m2, contre 80m2 auparavant, à des tarifs compétitifs. 
Pour faire découvrir son savoir-faire au grand public, l’entreprise organise des visites dans le cadre des journées du patrimoine. Celles programmées à 10h30 et 14h30 sont déjà complètes, mais il reste quelques places pour celle de 15h30. 
Réservation obligatoire au 05.55.36.92.46.
Par ailleurs, la braderie annuelle aura lieu du 31 octobre au 4 novembre. 

Air Max Shox 2018