Fil info
21:00Indre : Ian Brossat, tête de liste PC aux Européennes, demain dans l’Indre -> https://t.co/s2mM7rZ8bC
20:58Indre : E. Macron face à l’entreprise -> https://t.co/tYGEyi80Kx
19:38Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/QmzR1p5h55 via
18:52RT : [🏆🗳 Mobilisation Générale !!!] On est une nouvelle fois en liste pour les ! Alors on a besoin de votre so… https://t.co/oi8EpoZCNU
18:10RT : Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
18:10RT : 🎊👉FESTIVAL AUX CHAMPS 👍😊 Rendez-vous JEUDI 21 FÉVRIER à 16H pour découvrir les premiers noms !!! 💥CONCOURS 💥 Ga… https://t.co/1HVVlDkLDX
17:22Dordogne : Jean-Philippe Granger dans un fauteuil pour six ans -> https://t.co/RVSvJjYYIS
17:22Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
17:02Sarlat-la-Canéda : Le grand débat débouchera-t-il sur du concret ? -> https://t.co/57px26e5G1
16:21RT : Compte rendu du SNUipp87 du Cden de ce jour : 14 classes fermeront et 8 ouvriront en septembre 2019… https://t.co/vBbKW6b112
16:21Après le CDEN de ce matin : rien de nouveau concernant le projet de carte scolaire présenté hier et publié dans notre édition de ce jour.
16:00Trélissac : La commune s’engage dans le sport sur ordonnance -> https://t.co/WRGi8arfLO
15:56RT : : stéphane ostrowski attaque le aux prud’hommes
15:48 ce n'est qu'un début....continuons le....
15:31Argenton-sur-Creuse : Victoire des défenseurs de la gare ! -> https://t.co/755BJMTeaz
14:38RT : C'est bien beau de vouloir CHANGER LE MONDE. ✊🌏✊ Mais y a un moment, on peut pas boire son CAFÉ dans un Ché Gu… https://t.co/HliiWSFUTZ
14:13RT : Alain Juppé, premier homme politique condamné à entrer au https://t.co/o69hV4IkTS
14:10Neutralisation de la voie de droite entre les échangeurs n°37 « Boisseuil » et n°28 « Grossereix » sur l’autoroute… https://t.co/mdkj3AbYks
14:07Dordogne : Incertitudes sur l’avenir de Condat -> https://t.co/mruMxrPUAb
13:51 en vidant les etangs, il y a une serie a produire tellement il y avait de curieux qd chichi etait roi,
12:56Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants -> https://t.co/PLUWz4NzoX
12:37Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/lObLn8tbDH via https://t.co/izT1fh7mXG
12:16RT : Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
12:00Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
11:29 C'est que ce n'est pas le débat que vous cherchiez mai… https://t.co/ezvpCqvKVk
10:40RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:59RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:41Région : Gibo fait la tête à la fac -> https://t.co/mrEwm78VQj
09:39Région : Les étudiants au service de la prévention routière -> https://t.co/g6H587qvTD
09:37# # - -Vienne : 14 fermetures de classes au lieu de 17 , encore trop pour les syndicats -> https://t.co/6OXHYQjAe6
09:35# # - -Vienne : Fermeture du PADE : recul de l’accès au droit des étrangers -> https://t.co/ManYacVHdi
09:32# # - -Vienne : Limoges Métropole, investir et préserver l’avenir -> https://t.co/X0nvPHLEcP
09:29France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
07:49# # - -Vienne : Cambriolages : les auteurs interpellés et emprisonnés -> https://t.co/d6WCOzXfbK
07:48France : Dans l'Indre, Macron prend le pouls des ruraux -> https://t.co/FHPVLx50cX
00:08Corrèze : Surendettement : la précarité au cœur des dossiers -> https://t.co/c3PPrlijNW
00:07Corrèze : Surendettement : la précarité au cœur des dossiers -> https://t.co/FdIDEU7yXg

Chaussettes Broussaud (Les Cars, 87) de paire à paire depuis 1938

Alors que l'automne vient

Chez les Broussaud, on fabrique des chaussettes de père en fils depuis trois générations. L’entreprise octogénaire installée aux Cars (87) retrouve aujourd’hui une seconde jeunesse grâce à l’envie et la vision d’Aymeric et de son épouse Alexandra. Chez eux, modernité va de pair avec savoir-faire. Succédant à  Henry et Adrienne et Gérard et Brigitte, Aymeric et Alexandra ont repris avec succès l’entreprise familiale. Ils surfent aujourd’hui sur la vague du made in France, voire du made in Limousin avec notamment «Les Chaussettes des Limousins». Reparti de zéro en 2006, c’est en développant un esprit start-up appliqué à l’industrie que le couple a réussi à redorer l’image de Broussaud. Car l’entreprise qui a compté jusqu’à 220 salariés, a aussi connu bien des tourments. à peine sorties d’un dépôt de bilan en 1995 et d’un sévère plan de redressement sur dix ans, les chaussettes sont placées en liquidation judiciaire en 2006 et encaissent de plein fouet les effets conjugués de la crise de 2008 et de la concurrence asiatique. D’où la nécessité d’une remise en question avec l’aide de l’association Patrium (voir encadré). «Mes grands-parents travaillaient pour de grands marchés comme l’armée, mes parents étaient très orientés grande distribution, et nous, nous produisons quasi exclusivement pour des marques et le web, indique Aymeric Broussaud. Avec Patrice Cassard nous sommes d’ailleurs les premiers à nous être engouffrés dans la brèche du web, ce nouvel eldorado, en 2008».  Un million de paires par anAujourd’hui, l’entreprise produit près d’un million de paires de chaussettes par an auxquelles s’ajoutent collants et sous-vêtements. Unies ou à rayures, à pois ou à paillettes, brodées d’un logo, courtes ou hautes... Avec 600 coloris disponibles et 17 tonnes de bobines de coton en stock, les fabricants peuvent répondre à n’importe quelle demande, de la plus simple à la plus farfelue. 40 salariés se relaient en 3-8 pour assurer une production 24 heures sur 24. Du dessins des modèles au conditionnement en passant par le tricotage, le retournage (retourner la chaussette afin de la préparer pourl’étape suivante), le remaillage (réaliser la couture du bout du pied), le formage (le repassage),  ou encore l’appairage et le piquage, tout est maîtrisé au millimètre de fil près grâce à une technologie de pointe mais aussi au savoir-faire des salariés. Le contrôle qualité est ainsi toujours effectué paire à paire. Un gage de qualité qui a séduit plusieurs dizaines de marques, dont Royalties, Badelaine, le très en vogue Slip français ou encore Mosaert, la marque du chanteur Stromae et son épouse Coralie Barbier. Broussaud en possède deux : Les Chaussettes des Limousins, et Maillebike dont la gamme plus technique est spécialement dédiée aux passionnés de vélo et de moto. Deux collections composées de 100 à 150 modèles sont réalisées chaque année. Chaussettes à emporterSi les façonneurs de chaussettes pour toute la famille vendent leurs produits principalement via le web, ils en écoulent aussi une grande partie dans leur magasin d’usine. «En 2013, alors que nos erreurs de production et nos invendus étaient achetés des miettes par des revendeurs, on a eu l’idée d’ouvrir notre magasin d’usine. Et ça a marché. Il est aujourd’hui notre cinquième client en terme de chiffre d’affaires», souligne Aymeric Broussaud. Des travaux ont été réalisés cette année pour agrandir cet espace de vente. Les produits sont désormais présentés sur 200m2, contre 80m2 auparavant, à des tarifs compétitifs. Pour faire découvrir son savoir-faire au grand public, l’entreprise organise des visites dans le cadre des journées du patrimoine. Celles programmées à 10h30 et 14h30 sont déjà complètes, mais il reste quelques places pour celle de 15h30. Réservation obligatoire au 05.55.36.92.46.Par ailleurs, la braderie annuelle aura lieu du 31 octobre au 4 novembre.