Fil info
21:17Indre : Attaque virulente contre la directrice de l’Agence régionale de santé | L'Echo https://t.co/G9LwAgYxaj via
18:48Dordogne : Beynac : le Département et la préfecture haussent le ton -> https://t.co/7XIpQv05zQ
18:46Salagnac : De nouveaux réfugiés d’Afrique subsaharienne accueillis à Clairvivre -> https://t.co/8JaHaiWvWb
18:40Ussel : Des poèmes et des chansons pour célébrer la paix -> https://t.co/UbctK0Smqy
18:28Châteauroux : Les citoyennes se réapproprient la ville et leur quartier -> https://t.co/GxFNXOQnQQ
18:01Un médiateur a été désigné pour intervenir dans le conflit actuel du SDIS 87 (sapeurs-pompiers). Il pourrait interv… https://t.co/800yeoFWLT
17:05Région : Vers une mobilisation nationale ici -> https://t.co/wib3899aCp
16:56Saint-Astier : Double fête pour le lancement de la saison à La Fabrique -> https://t.co/BrL1xEmIUN
16:52Sarlat-la-Canéda : Fernando Costa de retour au Pays -> https://t.co/HxP5hZ7QQI
16:52# # - -Vienne : Un pas vers l’égalité réelle -> https://t.co/6AAvAPg09Q
15:52Périgueux : Sérieux contretemps pour le projet Montaigne -> https://t.co/bHMUd7avvr
15:50RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:49Périgueux : Un acheteur annoncé pour l’espace Britten -> https://t.co/V4DJG0HoBT
15:45Périgueux : 44 clubs labellisés -> https://t.co/MYcrcRWqlI
15:10RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:08RT : La Région débloque plus de 4 millions d'euros pour aider les victimes des intempéries https://t.co/NTUi0rr4Fx
14:57RT : Le Val de l'Aurence en fête les 22 et 23 septembre - Esplanade et Parc Pavillon du Mas-Jambost https://t.co/ax79ZbnlnB
14:53A20. Fermeture de la bretelle de sortie de l’échangeur n°26 « La Crouzille » dans le sens Province- Paris du 24 au… https://t.co/iSPBHiGxXO
12:57RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:54RT : À Saint-Junien, une salle bondée pour la défense de l'hôpital public. Plus de 300 personnes qui refusent de voir… https://t.co/AakgN8NOJF
12:50RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:50RT : [Thread] Retour à Paris après une soirée à Saint-Junien, à 30 km de Limoges. Avec le Maire, Pierre Allard, nous av… https://t.co/2qOO2kd70Y
11:32Tulle : L’éducation dans la balance ! -> https://t.co/gcxL9UP5XN

Filière bio à Limoges: «Toujours pas d’actes à la hauteur des discours»

Agriculture

 Syndicats d’agriculteurs, élus et associations environnementales et citoyennes étaient hier mobilisés à Limoges à l’appel de la Fédération Régionale de l’Agriculture Biologique pour réclamer le paiement des aides et un engagement de l’Etat équivalent aux volontés affichées.Une délégation emmenée notamment par Jérôme Keller, co-président de la Fédération Régionale de l’Agriculture Biologique était reçue le matin par la direction de l’ASP (agence des services et paiement), puis en préfecture en début d’après-midi. Les agriculteurs sont venus réclamer un calendrier et des certitudes quant au paiement des aides dues depuis 2016, qu’ils attendent toujours et qui se traduisent  par des emprunts à courts termes dont les intérêts sont à leur charge. «L’Etat français ne tient pas ses engagements quant aux objectifs de conversion affichés ni en terme de versement des aides, ni en terme de montant pour l’accompagnement de cette transition agricole qui concerne tout le monde  détaille Jérôme Keller. L’agriculture biologique est utile puisqu’elle préserve les sols, l’eau, la biodiversité, et qu’elle permet d’avoir des aliments sains. C’est ce qu’ils veulent. Nous sommes là pour mettre en place cette agriculture, pour la pratiquer sur nos fermes, et pour cela, nous avons besoin d’une aide car il n’est pas facile de changer de modèle agricole. Ce modèle doit être promu, aidé et soutenu. Si la Région Nouvelle-Aquitaine, au travers du pacte bio, met les moyens en maintenant sur ses fonds propres les aides au maintien pour aider les «bios» à atteindre les objectifs, ce n’est pas le cas de l’Etat !». De nombreuses associations de consommateurs et organisations citoyennes environnementales avaient fait le déplacement pour soutenir les mobilisés. «On est venus en tant que citoyens soutenir l’agriculture qui défend la qualité des sols vivants confirme Vincent, venu en soutien avec des amis. Ces gens-là travaillent bien, ils méritent d’être subventionnés... au moins autant que ceux qui balancent des produits chimiques dans les sols !». L’après-midi, les manifestants sont allés déposer le bilan de la ferme bio Nouvelle-Aquitaine devant la préfecture de Limoges, où la délégation était reçue par le directeur de cabinet du préfet de la Haute-Vienne. «Nous sommes extrêmement mécontents. Le préfet de Région n’a pas pu se rendre disponible pour l’agriculture biologique ;  cela prouve la place minime qu’elle revêt pour l’Etat français,  contre l’avis de la grande majorité des citoyens».Deux rendez-vous «pour rien ou presque», aucune réponse satisfaisante n’ayant été apportée aux nombreuses questions qui pourtant se posent. «Le calendrier est toujours incertain, on ne sait pas à quel rythme et comment vont être versées les aides. Pour 2018, on nous a annoncé un paiement avant mai 2019 auquel nous croyons peu... poursuit Jérôme Keller. Pour les aides antérieures, cela reste flou, l’Etat ne veut pas s’engager sur des acomptes ou des aides à la trésorerie. Nous avons par ailleurs posé un certain nom-bre de questions très précises qui sont restées sans réponse. Si rien n’a bougé d’ici un mois, nous reviendrons aux nouvelles... sur place».                                                   I.H.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.