Fil info
21:00Indre : Ian Brossat, tête de liste PC aux Européennes, demain dans l’Indre -> https://t.co/s2mM7rZ8bC
20:58Indre : E. Macron face à l’entreprise -> https://t.co/tYGEyi80Kx
19:38Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/QmzR1p5h55 via
18:52RT : [🏆🗳 Mobilisation Générale !!!] On est une nouvelle fois en liste pour les ! Alors on a besoin de votre so… https://t.co/oi8EpoZCNU
18:10RT : Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
18:10RT : 🎊👉FESTIVAL AUX CHAMPS 👍😊 Rendez-vous JEUDI 21 FÉVRIER à 16H pour découvrir les premiers noms !!! 💥CONCOURS 💥 Ga… https://t.co/1HVVlDkLDX
17:22Dordogne : Jean-Philippe Granger dans un fauteuil pour six ans -> https://t.co/RVSvJjYYIS
17:22Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
17:02Sarlat-la-Canéda : Le grand débat débouchera-t-il sur du concret ? -> https://t.co/57px26e5G1
16:21RT : Compte rendu du SNUipp87 du Cden de ce jour : 14 classes fermeront et 8 ouvriront en septembre 2019… https://t.co/vBbKW6b112
16:21Après le CDEN de ce matin : rien de nouveau concernant le projet de carte scolaire présenté hier et publié dans notre édition de ce jour.
16:00Trélissac : La commune s’engage dans le sport sur ordonnance -> https://t.co/WRGi8arfLO
15:56RT : : stéphane ostrowski attaque le aux prud’hommes
15:48 ce n'est qu'un début....continuons le....
15:31Argenton-sur-Creuse : Victoire des défenseurs de la gare ! -> https://t.co/755BJMTeaz
14:38RT : C'est bien beau de vouloir CHANGER LE MONDE. ✊🌏✊ Mais y a un moment, on peut pas boire son CAFÉ dans un Ché Gu… https://t.co/HliiWSFUTZ
14:13RT : Alain Juppé, premier homme politique condamné à entrer au https://t.co/o69hV4IkTS
14:10Neutralisation de la voie de droite entre les échangeurs n°37 « Boisseuil » et n°28 « Grossereix » sur l’autoroute… https://t.co/mdkj3AbYks
14:07Dordogne : Incertitudes sur l’avenir de Condat -> https://t.co/mruMxrPUAb
13:51 en vidant les etangs, il y a une serie a produire tellement il y avait de curieux qd chichi etait roi,
12:56Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants -> https://t.co/PLUWz4NzoX
12:37Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/lObLn8tbDH via https://t.co/izT1fh7mXG
12:16RT : Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
12:00Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
11:29 C'est que ce n'est pas le débat que vous cherchiez mai… https://t.co/ezvpCqvKVk
10:40RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:59RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:41Région : Gibo fait la tête à la fac -> https://t.co/mrEwm78VQj
09:39Région : Les étudiants au service de la prévention routière -> https://t.co/g6H587qvTD
09:37# # - -Vienne : 14 fermetures de classes au lieu de 17 , encore trop pour les syndicats -> https://t.co/6OXHYQjAe6
09:35# # - -Vienne : Fermeture du PADE : recul de l’accès au droit des étrangers -> https://t.co/ManYacVHdi
09:32# # - -Vienne : Limoges Métropole, investir et préserver l’avenir -> https://t.co/X0nvPHLEcP
09:29France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
07:49# # - -Vienne : Cambriolages : les auteurs interpellés et emprisonnés -> https://t.co/d6WCOzXfbK
07:48France : Dans l'Indre, Macron prend le pouls des ruraux -> https://t.co/FHPVLx50cX

Steva: le dernier avertisseement

Social

Quelques jours après avoir appris l’indigence des solutions de reprise de leur entreprise, les 114 salariés de l’entreprise Steva de Bessines (87) ont tous manifesté hier. Avec une opération escargot sur l’A20 avant une distribution de tracts à La Croisière (23). Une opération qualifiée de «gentille» car le ton pourrait vite se durcir.

 Si l’on pouvait craindre de l’abattement après l’absence d’offre de reprise digne de ce nom, les salariés de Steva ont plutôt montré hier la volonté d’en découdre.«Pour l’heure c’est une action gentille mais ce sera la dernière», tonne Bruno Grimaux (FO). L’opération escargot de Bessines à La Croisière puis le blocage du carrefour pour une distribution de tracts apparaissent ainsi comme une dernière sommation avant des actions «beaucoup plus grandioses». Pour les 114 salariés qui se sont tous mobilisés hier, la seule lettre d’intention présentée par le groupe Bowden au tribunal de commerce de Lyon n’est pas raisonnable. «S’il s’agit de transformer notre entreprise en simple site de production en faisant une croix sur les métiers du développement, ça ne tiendra pas, estime Bruno Grimaux. D’autant que les conditions de reprise actuellement présentées supposent d’importants sacrifices pour le peu de salariés qui seraient conservés. «On parle notamment de supprimer la prime de vacances et de ne payer notre 13e mois qu’au prorata des mois où le nouveau repreneur arrivera. Cela veut veut dire qu’on perdrait de 9 à 10/12es de ce 13e mois. Ce n’est pas acceptable.»Au gré de neuf changements de noms opérés ces dernières années, Steva Limousin a déjà vu son effectif fondre de plus de moitié. «Avec les trois derniers plans, on a perdu beaucoup de monde, déplore  Eric Benoiton, secrétaire du CHSCT pour FO. Altia a fait beaucoup de mal en rachetant les bâtiments pour rien du tout puis en créant une SCI et en se versant des loyers à hauteur de 250.000 euros par an. Les gens comme ça, ils ont l’argent, ils ont le pouvoir et ils sont intouchables. Au tribunal, ils n’étaient pas là mais ils étaient défendus par une dizaine d’avocats.» Dans un contexte de ras-le-bol, de démotivation mais aussi de colère des employés parce qu’«aujour-d’hui, chacun de nous est sur la sellette», Eric Benoiton sait aussi que les candidats à la reprise «font durer le plaisir, pour récupérer le plus de pognon possible.»Une situation particulièrement pénible à supporter. Avec 31 ans de boîte au compteur, Jean-Michel se souvient de l’époque où «c’était une entreprise familiale, on savait pour qui on travaillait. Puis, on a été jugé trop petit et on nous a dit qu’il fallait nous rapprocher des grands groupes. Alors, les financiers et les fonds de pensions ont débarqué et ça  a été le début des problèmes.» A 53 ans et neuf années au moins avant la retraite, il sait qu’il est «dans une tranche d’âge où ce n’est pas facile de retrouver du travail. Et puis on a notre vie ici. Je sais bien que notre cher président dit qu’il faut être mobile mais il faut comparer ce qui est comparable.» Car avec un petit salaire, changer de région est un pari bien audacieux pour un ouvrier d’une usine d’emboutissage.Alors avant d’en arriver à cette extrémité, les Steva Limousin sont bien décidés à mettre la pression sur les décideurs. «On a bossé, on a cotisé, maintenant il faut nous aider. Car à force de ne plus avoir d’industries, il n’y aura plus rien du tout» estime Bruno Grimaux. Considéré quelquefois comme un peu fougueux, le salarié explique au contraire que son syndicat a permis de contenir la colère qui gronde. «Il y en a déjà qui veulent durcir le mouvement... Mais si on ne répond pas à nos demandes, on sera là à leurs côtés.»