Fil info
08:50 alimentaire - -Vienne : Les chasseurs soutiennent la Banque Alimentaire 87 -> https://t.co/zmK5VsTtQd
08:00🔜 vous invite à , un village médiéval remarquable du . Laissez-vous guider par Nadia… https://t.co/qnKXg3btV9
07:55 jaunes - -Vienne : Des gilets jaunes reçus par le préfet -> https://t.co/IKTJ6Wgned
07:53 # - -Vienne : Manifestation vendredi: la CGT très très remontée -> https://t.co/14JOVi3O5c
07:50Région : Lycées: faible mobilisation mais grosse détermination -> https://t.co/X4xYRYqd0x
07:48France : Le mensonge d’une augmentation du Smic -> https://t.co/vJyECp6fPj
07:46France : Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël -> https://t.co/izj9XTH8qD
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao
18:49Châteauroux : Dernier chantier à la peupleraie -> https://t.co/pfvW6RFY6w
18:46Dordogne : Ils n’ont plus confiance et veulent la démission de Macron -> https://t.co/VazS1u1NLj
18:46Indre : Gilets jaunes : « On reste là, les annonces faites ne suffisent pas » -> https://t.co/D22YnigAPA
18:42Corrèze : Les avocats creusois en grève -> https://t.co/J1DjpUZS39
17:53RT : Bellac : Un automobiliste en panne vêtu d'un gilet jaune, proclamé porte-parole de la fédération 87. Sa première r… https://t.co/noek8ZnaA0
16:49Sarlat-la-Canéda : Trouver le Juste Prix -> https://t.co/IkaKBdtl1B
16:45Corrèze : Ce qui est humain les concerne -> https://t.co/BjaA1IQBaS
15:41Périgueux : Le salon du tatouage victime collatérale des Gilets jaunes -> https://t.co/6vmTzxMKn9
14:01Périgueux : « Une mascarade de notre méprisant de la République » -> https://t.co/nTWhmkF4d1
13:44Un nouvel article sur la prestation de à Limoges. Merci ! https://t.co/JP9Rkv3hNL
13:38Coulounieix-Chamiers : La Société d’économie mixte (Sem) Périgord énergies inaugure sa première centrale photovolt… https://t.co/S0hQA3ewVE
12:40Bergerac : L’intersyndicale des retraités bouscule le député -> https://t.co/fhlgfYdxLE
11:58RT : . n’entend que de l’oreille droite . Les riches restent ses protégés , ils ne seront pas mis à contr… https://t.co/hziRZ6uM9Q
11:51RT : L'exercice de sécurité civile simulant un incendie actuellement en cours au est destiné à tester l… https://t.co/fQk8XsOJck
11:08RT : Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
10:59Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.

Vers une possible annulation du PSE ?

Creuse : GMS

Les ex-salariés de GM&S Industry ne lâcheront rien. Une délégation était ce lundi matin à Bordeaux, soutenue par le syndicat CGT, les salariés de Ford dont Philippe Poutou, lors de l’audience sur l’annulation du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) à la cour administrative d’appel. A la sortie, l’espoir est de mise.
Ce rendez-vous faisait suite à la contestation du PSE. En septem-bre 2017, la Direccte le validait  avec pour conséquence 156 licenciements sur les 276 emplois du sous-traitant automobile installé à La Souterraine. En janvier, le tribunal administratif de Limoges avait annulé l’homologation du PSE  pour vice de forme. La Direccte devait donc le réétudier.  Ce nouveau document a été à nouveau contesté mais le recours des ex-salariés avait été rejeté par le tribunal administratif de Limoges le 29 mai dernier. Les ex-salariés par l’intermédiaire de leur avocat Me Jean-Louis Borie avaient fait appel de la décision. D’où cette audience ce lundi matin à la cour administrative d’appel de Bordeaux. Pendant une demi-heure, les deux parties, les salariés et la Direccte ont donné leurs arguments avant que le rapporteur public ne prenne la parole.  «Il irait dans le sens d’annuler le PSE», avoue Patrick Brun, délégué syndical CGT, à la sortie de l’audience. «Le rapporteur a conclu en faveur de notre thèse en retenant la surpondération des critères d’ancienneté», explicite Me Borie. Une bonne nouvelle. Pour les salariés, cela signifie qu’enfin ils ont été entendus, «nous sommes contents, au moins le rapporteur nous donne raison», avoue Patrick Brun. «Cela prouve qu’on ne prêche pas dans le désert», ajoute l’avocat des salariés.
Reste à savoir si la cour administrative d’appel va suivre l’avis du rapporteur. C’est la question que vont se poser les salariés pendant huit jours. Me Jean-Louis Borie a plutôt «bon espoir» et attend avec optimisme le jugement.  «C’est un magistrat indépendant qui est souvent suivi par les tribunaux», poursuit l’avocat.  Reste à attendre huit jours.
Si la cour administrative d’appel annule le PSE, cela ne va pas le rendre nul mais cela va aider les salariés qui ont déposé un dossier aux prud’hommes pour  démontrer «qu’ils ont fait n’importe quoi», indique Me Borie.  «C’est un argument en plus pour affirmer que les licenciements n’ont pas été faits dans les règles, c’est bon pour la suite», souligne Patrick Brun.
Rien n’est encore fini pour les GM&S.
A noter également que ni Renault ni PSA n’ont répondu à la conciliation lancée le 26 septembre dernier (voir notre édition du 27 septembre). On se dirige bien vers une assignation des deux constructeurs français devant le tribunal de grande instance de Guéret pour  pour abus de   position   dominante afin d’obtenir une indemnisation du préjudice subi.