Fil info
15:15RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
15:14RT : Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:57RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:47Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:39RT : Julien Lauprêtre vient de nous quitter. Président du , il était la générosité faite homme. Merci Julie… https://t.co/eL3fTHlzpG
12:39Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:32L'accident s'est produit à Milhac-d'Auberoche, et non Sainte-Marie...
11:55 : attention, suite à une collision entre deux voitures à Sainte-Marie-de-Chignac, la circulatio… https://t.co/idnzelJlWU
11:25RT : Au coeur de la revolution syrienne: Burning Country. Presentation avec Leila Al-Shami au MGT 26.04 21h https://t.co/u6PolgPAVH
10:35RT : Aux conférences de presse, l’ n’aime pas les questions qui fâchent. a demandé à plusieurs reprise… https://t.co/EmdPzLDPlE
10:34RT : Donc la suppression de l'ISF, c'est "pragmatique". Un cadeau de 33 euros par jour pour les 358 000 Français les pl… https://t.co/RJ9stHviQS
10:33RT : Une conférence de presse sans surprise https://t.co/YSvu6cPGJU
10:33RT : Vous avez tort de dire que est sourd. Il n'est pas sourd. Il entend. Le problème est qu'il n'entend que de… https://t.co/OuIXypL91c
10:33RT : C'est sympa de nous emprunter notre slogan, nous sommes communistes, donc partageurs. Je rêve mieux encore : que… https://t.co/lVjj5H4fY4
05:16 : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver https://t.co/sSWwZ0nll6 via
19:17Indre : La MSA Berry-Touraine à un an des élections internes -> https://t.co/EmRZJxR7Rd
19:02Région : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver -> https://t.co/XVqh7Gf2m7
18:55Châteauroux : Chœur et chants venus de Russie dimanche à Saint-André -> https://t.co/wPaBfPeVWw
18:45Indre : Le PCF veut convaincre les abstentionnistes -> https://t.co/QOI3EvQ73Z
18:27# # - -Vienne : Le développement de la fibre optique se poursuit sur le territoire de Limoges Métropole -> https://t.co/DdBYH6yIf5
18:26RT : devrait annoncer, dans ses conclusions du « grand débat », son intention de faire « travailler davantage »… https://t.co/NJS30ctbyU
18:24# # - -Vienne : Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui pour ne pas oublier hier -> https://t.co/DDQeqqZvu3
18:20RT : « Est-ce que depuis deux ans on a fait fausse route ? » s’interroge . Et là on a envie de dire : « b… https://t.co/EuBnR6N1z8
18:20RT : Pour le moment, il enfile tellement bien les perles qu'il y a de quoi remplir toutes les vitrines de la Place Vendôme...
18:20Samedi, c'est l'ouverture de la pêche du brochet. Hauts-viennois, voisins proches et même touristes en quête de sec… https://t.co/rZuogHCjcs
18:18France : Opéra de Limoges: on revisite la musique de Bach -> https://t.co/3ljG8uALHk
18:07Région : Encourager le tourisme vert -> https://t.co/JUcJWfN6kJ
17:00Le plan d’action, check ! La partenaire, check ! Ne reste que la préparation physique, en bonne voie, et qu’un peu… https://t.co/eMlRQgAwHJ
16:57RT : Le 26 mai, mettons un carton rouge à Macron. Mettons un bulletin rouge, celui de . https://t.co/zwKiMRzyOt
16:55Périgueux : La SNC au service de l’emploi -> https://t.co/7hMcQav05C
16:50Boulazac : Un nouveau timbre célébrant la grotte de Lascaux -> https://t.co/T0YRnEOFVF
16:45Pour ceux qui aiment, Chimène Badi sera à l'espace culturel E. Lelcerc, demain dès 16h. Le public est invité.

Le Blanc : la maternité évacuée la mobilisation continue

Indre

Il était environ 4h45 hier, quand les forces de l’ordre ont pris position aux abords de l’hôpital, pour ensuite pénétrer dans les locaux de la maternité. Leur mission : évacuer sans délai la quarantaine de personnes qui, à tour de rôle, depuis une douzaine de jours, occupaient les lieux, en réponse à la fermeture définitive de la maternité, annoncée le 19 octobre.
Le collectif Cpasdemainlaveille, à l’initiative du mouvement, rejoint et soutenu par des centaines de citoyens du territoire, s’est donc résigné à quitter cet espace de vie, un espace qui donnait la vie, devenu pour un temps un espace partagé, où se côtoyaient des gens d’horizons divers, toutes générations confondues, pour débattre, échanger et imaginer un nouveau monde. Ils étaient animés d’une même envie «folle» : celle de vivre dignement là où ils habitent et de prétendre aux mêmes services publics qu’ailleurs !
Ateliers, animations, visites des médias locaux et nationaux, accueil des publics, soutiens multiples et multiformes ponctuaient les journées, fédérant une belle émulation.
Tout cela est bien terminé. En quelques minutes, les gendarmes des forces mobiles ont évacué tout le monde vers la sortie, la bloquant ensuite pour éviter tout risque d’intrusion.
Rejoint par des dizaines d’habitants, le groupe faisait face aux gendarmes. «Pas de personnel dans les EHPAD. Une douche toutes les trois semaines pour les vieux. On ferme les maternités ! C’est ça l’État, c'est une honte !», clame une femme. «Le Blanc debout pour la maternité !», reprennent à l’unisson les habitants.
La pluie arrive. Les femmes habillées sur le modèle de La Servante écarlate prennent la tête du cortège, direction une salle de la mairie, s’arrêtent sous les fenêtres de la sous-préfète. Nouvelle halte aux monuments aux morts, où le groupe donne encore de la voix, relayé par les klaxons de voiture. «Maternité du Blanc. Mort pour la France» et aussi «Résistance c’est pas fini !»
Après un petit-déjeuner salle Carnot, élus et membres du collectif, écœurés par tant de mépris et de casse, mais toujours aussi vindicatifs, réfléchissent à de nouvelles actions et décident d’investir le centre des impôts, rue Jules-Ferry.
La directrice départementale accepte de les recevoir…
Le 21 novembre, ils seront à Paris. Pendant ce temps-là, du côté de la maternité, on ne chôme pas! Sous haute surveillance policière, les équipes sont à pied d’œuvre. De grands panneaux de bois sont apposés, barrant ainsi tout accès, et permettant un déménagement en bonne et due forme de tous les équipements de la maternité. Le chauffage, l'électricité et l’eau sont coupés. Circulez, il n’y a plus rien à voir…
«C’est scandaleux !», disait Annick Gombert, maire du Blanc, qui ne cesse de manifester sa colère et son indignation, tout comme ses collègues élus.
Mais l’espoir est là, il grandit. Les citoyens en ont assez des pouvoirs en place qui ne les écoutent pas.
Pendant ces quelques jours, ils ont expérimenté, inventé, testé un autre mode de fonctionnement, basé sur une démocratie participative où chacun a sa place, dans un respect mutuel et une entente cordiale. Vivre dans les territoires ruraux, garder les services de proximité sont leurs priorités et leur organisation est sans faille.
Mobilisés ils sont, mobilisés ils restent ! À suivre...
Martine Tissier