Fil info
15:15RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
15:14RT : Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:57RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:47Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:39RT : Julien Lauprêtre vient de nous quitter. Président du , il était la générosité faite homme. Merci Julie… https://t.co/eL3fTHlzpG
12:39Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:32L'accident s'est produit à Milhac-d'Auberoche, et non Sainte-Marie...
11:55 : attention, suite à une collision entre deux voitures à Sainte-Marie-de-Chignac, la circulatio… https://t.co/idnzelJlWU
11:25RT : Au coeur de la revolution syrienne: Burning Country. Presentation avec Leila Al-Shami au MGT 26.04 21h https://t.co/u6PolgPAVH
10:35RT : Aux conférences de presse, l’ n’aime pas les questions qui fâchent. a demandé à plusieurs reprise… https://t.co/EmdPzLDPlE
10:34RT : Donc la suppression de l'ISF, c'est "pragmatique". Un cadeau de 33 euros par jour pour les 358 000 Français les pl… https://t.co/RJ9stHviQS
10:33RT : Une conférence de presse sans surprise https://t.co/YSvu6cPGJU
10:33RT : Vous avez tort de dire que est sourd. Il n'est pas sourd. Il entend. Le problème est qu'il n'entend que de… https://t.co/OuIXypL91c
10:33RT : C'est sympa de nous emprunter notre slogan, nous sommes communistes, donc partageurs. Je rêve mieux encore : que… https://t.co/lVjj5H4fY4
05:16 : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver https://t.co/sSWwZ0nll6 via
19:17Indre : La MSA Berry-Touraine à un an des élections internes -> https://t.co/EmRZJxR7Rd
19:02Région : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver -> https://t.co/XVqh7Gf2m7
18:55Châteauroux : Chœur et chants venus de Russie dimanche à Saint-André -> https://t.co/wPaBfPeVWw
18:45Indre : Le PCF veut convaincre les abstentionnistes -> https://t.co/QOI3EvQ73Z
18:27# # - -Vienne : Le développement de la fibre optique se poursuit sur le territoire de Limoges Métropole -> https://t.co/DdBYH6yIf5
18:26RT : devrait annoncer, dans ses conclusions du « grand débat », son intention de faire « travailler davantage »… https://t.co/NJS30ctbyU
18:24# # - -Vienne : Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui pour ne pas oublier hier -> https://t.co/DDQeqqZvu3
18:20RT : « Est-ce que depuis deux ans on a fait fausse route ? » s’interroge . Et là on a envie de dire : « b… https://t.co/EuBnR6N1z8
18:20RT : Pour le moment, il enfile tellement bien les perles qu'il y a de quoi remplir toutes les vitrines de la Place Vendôme...
18:20Samedi, c'est l'ouverture de la pêche du brochet. Hauts-viennois, voisins proches et même touristes en quête de sec… https://t.co/rZuogHCjcs
18:18France : Opéra de Limoges: on revisite la musique de Bach -> https://t.co/3ljG8uALHk
18:07Région : Encourager le tourisme vert -> https://t.co/JUcJWfN6kJ
17:00Le plan d’action, check ! La partenaire, check ! Ne reste que la préparation physique, en bonne voie, et qu’un peu… https://t.co/eMlRQgAwHJ
16:57RT : Le 26 mai, mettons un carton rouge à Macron. Mettons un bulletin rouge, celui de . https://t.co/zwKiMRzyOt
16:55Périgueux : La SNC au service de l’emploi -> https://t.co/7hMcQav05C
16:50Boulazac : Un nouveau timbre célébrant la grotte de Lascaux -> https://t.co/T0YRnEOFVF
16:45Pour ceux qui aiment, Chimène Badi sera à l'espace culturel E. Lelcerc, demain dès 16h. Le public est invité.

Un deuxième suicide au sein de La Poste

Dordogne

Mercredi après-midi une factrice de Saint-Astier, âgée de 52 ans, a mis fin à ses jours à son domicile.

Elle était depuis trois ans en arrêt longue maladie, et le matin même de son passage à l’acte, avait reçu, à sa demande, la visite d’un délégué syndical pour lui expliquer la situation qu’elle vivait. «Je pensais qu’il était urgent d’y aller» indique ce dernier. «Pendant trois heures, elle m’a expliqué sa souffrance». Selon le syndicaliste, sa principale demande était que son burn-out soit reconnu. Victime d’un accident en 2004, qu’elle n’avait pas déclaré comme accident de travail à l’époque, elle a ensuite enchaîné les problèmes de santé, et s’est retrouvée, en 2009, déclarée inapte à son métier de factrice. La Poste l’a donc placée sur un autre poste, «où c’était compliqué» affirme Stéphane Greffe, délégué syndical Fo de la Poste.  «On lui mettait la pression». En 2015 déjà elle avait voulu attenter à ses jours, et depuis était en arrêt longue maladie. «Elle se sentait incapable de reprendre, et m’a dit que depuis trois ans, elle vivait un enfer». D’autant que la Poste réfléchit à la délocalisation du bureau de Saint-Astier, ce qui l’inquiétait profondément. Elle avait voulu se battre pour que son burn-out soit reconnu, mais n’a jamais réussi à obtenir satisfaction. Mère de trois enfants, elle avait confié au délégué syndical ses inquiétudes pour son avenir, la possibilité d’une reprise la terrifiant, celle d’une retraite anticipée d’ici deux ans avec auparavant un demi traitement, l’arrêt longue maladie permet de ne pas perdre sur les revenus mais elle n’était pas sûre qu’il lui soit encore accordé, l’inquiétait aussi.
Alors évidemment, en Dordogne, impossible de ne pas penser à ce qui s’est passé à Sarlat le 25 octobre, où une factrice avait déjà mis fin à ses jours en incriminant sa direction. Même si, dans le cas de Saint-Astier, ce n’est pas une personne précise qui a poussé la postière à ce geste ultime, ce qui fait que «nous ne sommes pas dans la même configuration qu’à Sarlat» précise l’intersyndicale Cgt Fapt, Cfdt S3C, Fo-Com, Sud-Ptt qui avait soutenu les postiers de Sarlat exerçant leur droit de retrait, pour autant, c’est encore une fois le malaise au travail qui est pointé du doigt et, dans ce cas précis, toutes les réorganisations que la Poste a connu depuis 10 ans.
La direction régionale de La Poste indique de son côté : «Nous avons été très attristés d’apprendre le décès de cet agent au domicile de ses parents mercredi. Elle était en congé longue maladie depuis trois ans. Dès que nous avons appris ce décès, nous avons mis en place une cellule psychologique pour soutenir ses collègues. Nous présentons nos plus sincères condoléances à sa famille». Pour les syndicalistes, qui présentent à la famille de la part des postiers leurs plus sincères condoléances, ce geste démontre malheureusement l’augmentation réelle de la souffrance au travail, avec une entreprise en pleine mutation vers le privé. Rationalisations, réorganisations, mutualisations, autant de mots qui, sous couvert d’une efficacité accrue, mettent en réalité à mal les conditions de travail des agents.

Isabelle Vitté