Fil info
21:21Brive-la-Gaillarde : Le bloc rejette le projet... en bloc -> https://t.co/SzmW4iPo7T
21:10 L'irrigation est elle interdite en Corrèze
19:02 Maire de Paris? Y'a pas à dire, ça donne envie...
19:01Châteauroux : Allez, roulez petits bolides ! -> https://t.co/2dHnPTbrQ8
18:58RT : La Région soutient l'inscription au patrimoine mondial de l'humanité du désigné… https://t.co/Hp2ua6fpHg
18:58RT : Le Sud-Africain Johnny Clegg est mort d’un cancer, à l’âge de 66 ans. Sa chanson “Asimbonanga”, dédiée à Nelson Man… https://t.co/6ThFYSAv6M
18:58Indre : Du répit pour les blaireaux -> https://t.co/7FeBmZzO2y
18:53Indre : Le Berry, une terre de woofing ? -> https://t.co/i0EmKT52sV
18:53RT : "Fils de pute", “abrutis”, "je le tiens par les couilles", "c'est pour ça qu'on l'a fait entrer au gouvernement".… https://t.co/LLZTCyK06X
18:53RT : Retraites : Communiqué de FO : FO rejette une réforme paramétrique permanente https://t.co/cZCUyMS6U2 via
18:52RT : Dans les propos attribués à par , il est indiqué que je serais d'accord avec lui. C'est inexact.… https://t.co/qmUWFD7WmY
18:51RT : Castaner vient de médailler : -G. Chassaing, qui a chargé la fête de la musique à Nantes -B. Félix, lié à la mort d… https://t.co/lZuWINzRcb
18:50RT : l'Humanité du jeudi 18 juillet 2019 sur votre écran d'ordinateur avec la boutique de l'https://t.co/t9CSG7KjHthttps://t.co/NbyXL3pmm9
17:45Dordogne : Un marché incontournable -> https://t.co/ctO07OkjJ6
17:21Dordogne : Les salariés de la SOCAT inquiets pour leur avenir -> https://t.co/8qDX1hDvVM
17:02Sarlat-la-Canéda : Opération Sentinelle : pour sécuriser les zones sensibles -> https://t.co/TvDDArNG70
16:51RT : Nous sommes prêts à repartir ! Retraite, aide juridictionnelle, réforme de la carte judiciaire... Nous ne lâcherons… https://t.co/0mbJzLpr42
16:03Valençay : Deux employés de la commune honorés -> https://t.co/3S7bVzJbPe
14:56France : Annulation du concert de Thérapie Taxie -> https://t.co/8WXPQYMDvC
14:02Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/PvYtoHT5US via
13:43Corrèze : Ressource en eau : l'alerte est activée sur 142 communes -> https://t.co/82uY2Az9PB
13:18Corrèze : Erró et Argentat, une histoire de toile -> https://t.co/abQ6G1kuTm
12:55Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/HC6TQwVFxL via
08:37Corrèze : Platonov, "une comédie de la vie" -> https://t.co/kPgGM9Nu9o
06:20Région : Maladie de Lyme : 1700 nouveaux cas par an en Limousin -> https://t.co/cWUlQqoHiK
06:18Région : «On peut licencier pour pas cher» -> https://t.co/fBP3LCdZWW

La Foire fait son marché

La 37ème édition de la Foire du Livre de Brive ouvre ces portes ce matin jusqu’à dimanche soir 18h.

Ces trois jours de rencontres, de dédicaces, d’animations, spectacles denses et intenses sont placés sous la présidence de Delphine de Vigan. Cet événement phare reste la première manifestation littéraire de France en terme de chiffre d’affaires.
 

C’est la Foire qui rapporte le plus d’argent en terme de chiffre d’affaires, devant Livre Paris. C’est aussi une foire d’auteurs et de libraires regroupés au sein d’un GIE et non une foire d’éditeurs comme celle de Paris.De la première et confidentielle édition tenue à la bonne franquette sous la halle Brassens entre les cageots de légumes et de fruits, à l’arrivée ce week-end du premier «Avion du livre», de l’eau a coulé sous les 13 arches de Brive. Une eau de jouvence, bienfaisante qui a enrichi la Foire jusqu’à une taille «standard», stable depuis quelques années. Le nombre d’auteurs invités ne varie guère (autour de 300) alors que les animations culturelles liées à l’événement évoluent sous l’impulsion du président(e) de la Foire.

1.100 nuitées pour les hôteliers

Les retombées économiques pour la Ville de Brive sont difficiles à chiffrer mais il est sûr que les bars, restaurants, hôtels en cette fin de semaine afficheront complet ou presque. Cela représente environ 1.100 nuitées pour une trentaine d’établissements hôteliers de Brive et son bassin. A la saison des prix, l’événement littéraire de l’automne est loin d’être négligeable pour la Ville en terme de reconnaissance au plan national. La vitrine gaillarde a aussi un coût, soit 1 million d’euros de frais pour les finances de la ville. «C’est bon pour l’économie locale» souligne Nicolas Poret, le président du GIE.
La Foire est également importante   à divers degrés et d’économie d’échelle pour ces libraires partenaires, sans être un veau d’or. Il leur faut d’abord payer les 131 salariés en CCD embauchés pour l’occasion (15% du CA), reversé  à la mairie 5% du CA (les règles ont changé sous la mandature de Philippe Nauche), payer les éditeurs et les diffuseurs...
«Sur dix euros, au final on gagne  un euro quand tout s’est bien passé» relativise Nicolas Poret, libraire à Bulles de papier. Depuis 2015, la foire est devenue un lieu de réflexion et d’échanges autour de l’économie du livre. Ces rencontres ont lieu ce week-end  pour la première fois au Forum des lecteurs, sous la halle. Il sera question de surproduction éditoriale, -200 livres paraissent chaque jour, plus de 70.000 par an- ses conséquences et de la répartition de la valeur au sein de l’économie du livre.
Pour exemple, le secteur de la BD a vu le nombre de ses publications passer de 500 à 5.500 albums par an. «La surproduction est impressionnante. On a plus de livres vendus mais à une échelle moindre. C’est devenu très compliqué» constate Nicolas Poret. D’autant plus que les auteurs BD ou jeunesse sont historiquement moins bien rémunérés que ceux de littérature générale. Les auteurs* exercent en majorité une autre profession pour vivre. Au cours de ce «Davos» du livre selon l’expression du maire de Brive Frédéric Soulier, la question de différents modèles économiques dans la chaîne du livre sera abordée par les professionnels.  «Normalement, un métier, on devrait pouvoir en vivre au moins décemment, ce qui n’est le cas que pour une petite minorité» nous expliquait l’écrivain Jérôme Leroy.
Hors des prix littéraires, point de salut ?

Serge Hulpusch

(*) Le nombre des auteurs de livres en France est de 55.000. Seuls 2.500 d’entre eux environ sont affiliés à l’AGESSA (Association pour la gestion de la sécurité sociale des auteurs)


Le GIE quézaco ?
Le Groupement d’intérêt   économique (GIE) regroupe actuellement sept librairies, six de Corrèze : Bulles de papier ; Cultura Ouest & Cultura centre ; la Librairie chrétienne et la Baignoire d’Archimède (Brive) ; Chantepages (Tulle) et une de Haute-Vienne, Anecdotes (Limoges). Les libraires se partagent les quelque 300 auteurs présents chaque année sur la Foire selon les spécialisations et goûts de chacun : littérature jeunesse (Chantepages), littérature BD (Bulles de papier) ou généraliste, (Baignoire d’Archimède, Cultura etc). On attend 70.000 visiteurs Halle Brassens. Programme complet sur : foiredulivredebrive.net


770.000 euros
C’est le chiffre d’affaires record atteint lors de la Foire du livre 2017. Il sera difficile à battre  cette année mais le plateau d’auteurs éclectique, composé d’écrivains populaires, d’auteurs primés, salués par la critique, au tout people en passant par des personnalités politiques de premier plan peut réserver quelques surprises !

air max 90 essential Shoes