Fil info
15:15RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
15:14RT : Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:57RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:47Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:39RT : Julien Lauprêtre vient de nous quitter. Président du , il était la générosité faite homme. Merci Julie… https://t.co/eL3fTHlzpG
12:39Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:32L'accident s'est produit à Milhac-d'Auberoche, et non Sainte-Marie...
11:55 : attention, suite à une collision entre deux voitures à Sainte-Marie-de-Chignac, la circulatio… https://t.co/idnzelJlWU
11:25RT : Au coeur de la revolution syrienne: Burning Country. Presentation avec Leila Al-Shami au MGT 26.04 21h https://t.co/u6PolgPAVH
10:35RT : Aux conférences de presse, l’ n’aime pas les questions qui fâchent. a demandé à plusieurs reprise… https://t.co/EmdPzLDPlE
10:34RT : Donc la suppression de l'ISF, c'est "pragmatique". Un cadeau de 33 euros par jour pour les 358 000 Français les pl… https://t.co/RJ9stHviQS
10:33RT : Une conférence de presse sans surprise https://t.co/YSvu6cPGJU
10:33RT : Vous avez tort de dire que est sourd. Il n'est pas sourd. Il entend. Le problème est qu'il n'entend que de… https://t.co/OuIXypL91c
10:33RT : C'est sympa de nous emprunter notre slogan, nous sommes communistes, donc partageurs. Je rêve mieux encore : que… https://t.co/lVjj5H4fY4
05:16 : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver https://t.co/sSWwZ0nll6 via
19:17Indre : La MSA Berry-Touraine à un an des élections internes -> https://t.co/EmRZJxR7Rd
19:02Région : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver -> https://t.co/XVqh7Gf2m7
18:55Châteauroux : Chœur et chants venus de Russie dimanche à Saint-André -> https://t.co/wPaBfPeVWw
18:45Indre : Le PCF veut convaincre les abstentionnistes -> https://t.co/QOI3EvQ73Z
18:27# # - -Vienne : Le développement de la fibre optique se poursuit sur le territoire de Limoges Métropole -> https://t.co/DdBYH6yIf5
18:26RT : devrait annoncer, dans ses conclusions du « grand débat », son intention de faire « travailler davantage »… https://t.co/NJS30ctbyU
18:24# # - -Vienne : Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui pour ne pas oublier hier -> https://t.co/DDQeqqZvu3
18:20RT : « Est-ce que depuis deux ans on a fait fausse route ? » s’interroge . Et là on a envie de dire : « b… https://t.co/EuBnR6N1z8
18:20RT : Pour le moment, il enfile tellement bien les perles qu'il y a de quoi remplir toutes les vitrines de la Place Vendôme...
18:20Samedi, c'est l'ouverture de la pêche du brochet. Hauts-viennois, voisins proches et même touristes en quête de sec… https://t.co/rZuogHCjcs
18:18France : Opéra de Limoges: on revisite la musique de Bach -> https://t.co/3ljG8uALHk
18:07Région : Encourager le tourisme vert -> https://t.co/JUcJWfN6kJ
17:00Le plan d’action, check ! La partenaire, check ! Ne reste que la préparation physique, en bonne voie, et qu’un peu… https://t.co/eMlRQgAwHJ
16:57RT : Le 26 mai, mettons un carton rouge à Macron. Mettons un bulletin rouge, celui de . https://t.co/zwKiMRzyOt
16:55Périgueux : La SNC au service de l’emploi -> https://t.co/7hMcQav05C
16:50Boulazac : Un nouveau timbre célébrant la grotte de Lascaux -> https://t.co/T0YRnEOFVF
16:45Pour ceux qui aiment, Chimène Badi sera à l'espace culturel E. Lelcerc, demain dès 16h. Le public est invité.
15:57Châtillon-sur-Indre : Une semaine magique à Poudlard avec l’accueil de loisirs -> https://t.co/lXc93O8AR3
15:56Argenton-sur-Creuse : Un auteur « préhistorique » à la Maison de la Presse -> https://t.co/f8PoYa5mVT
15:55La Châtre : Soixante exposants et Anaïs Delva attendus à la foire-exposition -> https://t.co/yNDpSn0VIJ

La Foire fait son marché

La 37ème édition de la Foire du Livre de Brive ouvre ces portes ce matin jusqu’à dimanche soir 18h.

Ces trois jours de rencontres, de dédicaces, d’animations, spectacles denses et intenses sont placés sous la présidence de Delphine de Vigan. Cet événement phare reste la première manifestation littéraire de France en terme de chiffre d’affaires.
 

C’est la Foire qui rapporte le plus d’argent en terme de chiffre d’affaires, devant Livre Paris. C’est aussi une foire d’auteurs et de libraires regroupés au sein d’un GIE et non une foire d’éditeurs comme celle de Paris.De la première et confidentielle édition tenue à la bonne franquette sous la halle Brassens entre les cageots de légumes et de fruits, à l’arrivée ce week-end du premier «Avion du livre», de l’eau a coulé sous les 13 arches de Brive. Une eau de jouvence, bienfaisante qui a enrichi la Foire jusqu’à une taille «standard», stable depuis quelques années. Le nombre d’auteurs invités ne varie guère (autour de 300) alors que les animations culturelles liées à l’événement évoluent sous l’impulsion du président(e) de la Foire.

1.100 nuitées pour les hôteliers

Les retombées économiques pour la Ville de Brive sont difficiles à chiffrer mais il est sûr que les bars, restaurants, hôtels en cette fin de semaine afficheront complet ou presque. Cela représente environ 1.100 nuitées pour une trentaine d’établissements hôteliers de Brive et son bassin. A la saison des prix, l’événement littéraire de l’automne est loin d’être négligeable pour la Ville en terme de reconnaissance au plan national. La vitrine gaillarde a aussi un coût, soit 1 million d’euros de frais pour les finances de la ville. «C’est bon pour l’économie locale» souligne Nicolas Poret, le président du GIE.
La Foire est également importante   à divers degrés et d’économie d’échelle pour ces libraires partenaires, sans être un veau d’or. Il leur faut d’abord payer les 131 salariés en CCD embauchés pour l’occasion (15% du CA), reversé  à la mairie 5% du CA (les règles ont changé sous la mandature de Philippe Nauche), payer les éditeurs et les diffuseurs...
«Sur dix euros, au final on gagne  un euro quand tout s’est bien passé» relativise Nicolas Poret, libraire à Bulles de papier. Depuis 2015, la foire est devenue un lieu de réflexion et d’échanges autour de l’économie du livre. Ces rencontres ont lieu ce week-end  pour la première fois au Forum des lecteurs, sous la halle. Il sera question de surproduction éditoriale, -200 livres paraissent chaque jour, plus de 70.000 par an- ses conséquences et de la répartition de la valeur au sein de l’économie du livre.
Pour exemple, le secteur de la BD a vu le nombre de ses publications passer de 500 à 5.500 albums par an. «La surproduction est impressionnante. On a plus de livres vendus mais à une échelle moindre. C’est devenu très compliqué» constate Nicolas Poret. D’autant plus que les auteurs BD ou jeunesse sont historiquement moins bien rémunérés que ceux de littérature générale. Les auteurs* exercent en majorité une autre profession pour vivre. Au cours de ce «Davos» du livre selon l’expression du maire de Brive Frédéric Soulier, la question de différents modèles économiques dans la chaîne du livre sera abordée par les professionnels.  «Normalement, un métier, on devrait pouvoir en vivre au moins décemment, ce qui n’est le cas que pour une petite minorité» nous expliquait l’écrivain Jérôme Leroy.
Hors des prix littéraires, point de salut ?

Serge Hulpusch

(*) Le nombre des auteurs de livres en France est de 55.000. Seuls 2.500 d’entre eux environ sont affiliés à l’AGESSA (Association pour la gestion de la sécurité sociale des auteurs)


Le GIE quézaco ?
Le Groupement d’intérêt   économique (GIE) regroupe actuellement sept librairies, six de Corrèze : Bulles de papier ; Cultura Ouest & Cultura centre ; la Librairie chrétienne et la Baignoire d’Archimède (Brive) ; Chantepages (Tulle) et une de Haute-Vienne, Anecdotes (Limoges). Les libraires se partagent les quelque 300 auteurs présents chaque année sur la Foire selon les spécialisations et goûts de chacun : littérature jeunesse (Chantepages), littérature BD (Bulles de papier) ou généraliste, (Baignoire d’Archimède, Cultura etc). On attend 70.000 visiteurs Halle Brassens. Programme complet sur : foiredulivredebrive.net


770.000 euros
C’est le chiffre d’affaires record atteint lors de la Foire du livre 2017. Il sera difficile à battre  cette année mais le plateau d’auteurs éclectique, composé d’écrivains populaires, d’auteurs primés, salués par la critique, au tout people en passant par des personnalités politiques de premier plan peut réserver quelques surprises !