Fil info
21:35Périgueux : Me Eric Barateau : "L'Etat se montre assez vicieux" -> https://t.co/yTAPK92Cm0
20:06Brive-la-Gaillarde : De la convergence écologique -> https://t.co/Tzi6qbbKC6
18:43Marsaneix : Elle fait un malaise, sa voiture finit dans un ravin profond de 4 mètres -> https://t.co/FiWiTdavF9
18:19Saint-Gaultier : Journées européennes : un rallye pour découvrir le patrimoine -> https://t.co/R3U7Kql1Ss
18:18Châteauroux : Bientôt une nouvelle vie pour le Pavillon de l’horloge -> https://t.co/sFv7XSmE8F
18:18Indre : Les agents des impôts se mobilisent -> https://t.co/GB1Z7BBJ0z
17:39RT : Donc Mr Ferrand maire de StPourcain, élurégion met des enfants au pain sec et à l'eau car les parents n'ont pas rég… https://t.co/e8jiq62Z1p
17:20RT : La patinoire de vous propose sa journée portes ouvertes handi-gliss jeudi de 14h à 16h… https://t.co/M7H4Mv2X8E
17:03Cornil : Un établissement neuf et du personnel en souffrance -> https://t.co/AHcB1c3qHH
16:00RT : Une bonne nouvelle RELAXE pour Fanny et Pierre Ce ne sont pas les militant.e.s du climat qu'il faut poursuivre et… https://t.co/gtpFUEO6K3
15:58RT : Scandale dans une clinique du Mans : qui a volé les voiturettes pour les enfants malades ? https://t.co/sBpsvdUeP0 https://t.co/N3fDIuQLE5
15:57RT : La déchéance. https://t.co/GkRHozX2HZ
15:52RT : Nombreux nous sommes cher Votre reforme injuste pour les regimes autonomes : on… https://t.co/Qj4bOhlTrP
15:51RT : 4900 postes devraient être supprimés d'ici 2022 à la avec le nouveau plan . Soutien aux agents en… https://t.co/XNUiut6nCo
15:24 Voilà pour les infos sur ce sondage, merci, bonne journée également
15:23 "*Etude menée pour la Fondation 30 Millions d’Amis par l’IFOP du 1er au 2 février 2019 aup… https://t.co/CF9fQQ5qBN
15:19 On n'a pas beaucoup d'info sur ce sondage... Je suis contre l’élevage intensif. Je discute rar… https://t.co/qOSf6fJzHL
14:28RT : Quelle honte ⁦⁩ de traiter de la sorte . C’est à 🤮 https://t.co/Kd9flU5h8H
14:27RT : "Même si je ne suis pas toujours d'accord avec vous..." : après la tribune des 460 journalistes du Monde et l'appel… https://t.co/KPRLffJWos
14:17RT : Migrants noyés en Méditerranée : une médecin légiste se bat pour retrouver leur identité https://t.co/hWnkiZSLEq
14:16RT : Un défilé de mannequins atypiques à Paris pour promouvoir le mouvement « body positive » https://t.co/4sbOTRpx9O
14:13RT : [presse] "Pour la troisième année consécutive, le second degré devrait perdre des post… https://t.co/2aDZ2nPxfH
14:12RT : La situation alarmante du service public a nourri les débats . Médecins urgentistes, salari… https://t.co/gOzD84DRjx
14:02RT : l'Humanité du lundi 16 septembre 2019 sur votre écran d'ordinateur avec https://t.co/iMzZVJWGf7 et sur vos tablette… https://t.co/Vfi4MHQboW
14:01RT : 🍏 La cueillette des pommes a commencé à ! Il n'est pas trop tard pour candidater. Toutes les offres d… https://t.co/jZUs3Q51yD
13:17 Même la CFDT y est ; c'est pour dire...
12:16 Vous êtes au courant que pour les sondages, on utilise un échantillon représentatif de la… https://t.co/OHmucZJUHr
11:51Aubazine : Festival Disjoncté : coup de foudre ! -> https://t.co/lAnL3Pympc
11:43Allassac : Les bénévoles du Téléthon en action sur la tour César -> https://t.co/2QY5xz9veG
11:11Périgueux : Les syndicats unis pour sauver les trésoreries et mes emplois de Dordogne -> https://t.co/6fRjs6vZ8O
09:11Sainte-Eulalie-d'Ans : Chute de cheval : un blessé grave près de Sarlat -> https://t.co/nHjuRboHp0
07:43# # - -Vienne : Au Phare jusqu’au 2 novembre, Toiles urbaines par Sophie Nicaise -> https://t.co/9keqHy1Sl4
07:40# # - : Midi-concerts, L’esprit des pierres -> https://t.co/YlNxPUK3Af
07:38# # - : Les centres culturels font leur rentrée -> https://t.co/CQhq9lD24E
07:36# # - -Vienne : Entre animalistes et paysans, un point de convergence mais deux propositions irréconciliables… https://t.co/TFe8tcTBtI
07:34# # - -Vienne : Luxe: deux étudiants japonais à Limoges -> https://t.co/KofAhvFf58
07:32# # - -Vienne : Le procureur serre la vis -> https://t.co/DGssHWDezd
07:30Région : Une grande vente aux enchères pour célébrer les 90 ans du CSP -> https://t.co/uLFqosJ8g9
07:28Région : Les coulisses du patrimoine -> https://t.co/59q5Q9rvWC
03:47L'écobuage tourne mal : le porte secours à un homme grièvement brûlé près de C dans… https://t.co/ORiwTJRSP7
03:39Hautefaye : L'écobuage tourne mal : un homme grièvement brûlé près de Périgueux -> https://t.co/L9J34iCfmO

SNCF: quel avenir pour le Limousin

La Région Nouvelle-Aquitaine et la SNCF sont actuellement en cours de négociation de la convention qui régira le trafic des TER jusqu’en 2024. Une future convention TER négociée dans un contexte marqué par des menaces sur la desserte fine du territoire et la qualité de service note le comité de vigilance citoyenne.

 
A l’heure de cette future convention TER, «de lourdes menaces pèsent sur le maintien des lignes assurant un service public au sein des territoires» constate le comité de vigilance citoyenne de la région de Limoges.
Le réseau ferroviaire de la Nouvelle-Aquitaine souffre d’un sous-investissement depuis de longues années. Certains tronçons sont aujourd’hui dégradés, provoquant retards et suppressions. Selon le conseil régional, 30 % d’irrégularités seraient liées aux défaillances d’infrastructures.
Selon un audit de SNCF Réseau, 5 lignes sont menacées de fermeture si les opérations ne sont pas lancées d’ici 2020. Un constat mis en avant par le comité de vigilance pour qui cependant, le ferroviaire en Limousin a de l’avenir.
«En effet, les moyens de SNCF Réseau sont alloués aux lignes les plus circulées, laissant aux Régions le soin de financer ou non, la régénération des «petites» lignes TER. Nous sommes d’ailleurs opposés à ce transfert de financement, qui doit rester de la compétence de l’Etat pour garantir un maillage unifié du réseau» note le comité.
Quel service public
au sein des territoires ?
«Le Conseil Régional dit «se heurter à un principe de réalité», renvoyant aux lourds investissements à financer sur les lignes peu circulées, et envisage ainsi à demi-mots un report sur route. Les liaisons vers la métropole bordelaise sont finalement priorisées au détriment de la desserte fine des territoires les plus enclavés de la région» poursuit le comité.
Actuellement en négociation, la future convention fait clairement ressortir que la Région souhaite réduire sa contribution pour un niveau de service qu’elle souhaiterait équivalente. «Ce désengagement risque de se traduire par une hausse du prix payé par l’usager pour le TER. Il semblerait que le niveau de contribution publique de la prochaine convention se rapproche de celui pratiqué par l’ex-Aquitaine. Cette hausse du prix payé par l’usager s’est d’ailleurs déjà manifestée : les Picto-Charentais ont déjà vu certains de leurs abonnements augmenter de 150 % lors de la rentrée 2017.»
Cette baisse attendue de la contribution va également se traduire sur les emplois de cheminots en contact direct des usagers, entraînant une déshumanisation des gares et des quais (fermeture des guichets ou réduction des horaires d’ouverture) et des trains (suppression des contrôleurs à bord sur certaines lignes). Les usagers seront donc incités à utiliser des plateformes digitales pour l’achat de billets, s’informer (perturbations) ou signaler un incident. «Ces tendances ont un impact négatif sur la qualité de l’information et la sécurité, avec des cheminots moins orientés vers le service aux usagers, mais plus sur une lutte anti-fraude, répressive. En résumé, cette logique de suppression de postes nuit mécaniquement à la qualité du service public ferroviaire, proposée aux citoyens.»
En cinq lots
Le pacte ferroviaire mis en place par ordonnance, cette année, ins-taure une libéralisation du marché TER en 2023. La Région affiche, d’ores et déjà, la volonté de morceler le territoire en 5 lots sur lesquels elle pourra, pour chacun d’entre eux, mettre en place des appels d’offres afin de mettre en concurrence la SNCF avec des opérateurs privés. «Ce fractionnement constitue une rupture, puisque la SNCF est historiquement l’acteur unique, offrant un service public intégré sur tout le territoire» abonde le comité de vigilance. 
«La Nouvelle-Aquitaine est la seule région à compartimenter en lots, afin d’y instaurer la concurrence. Nos voisins européens, pourtant à l’impulsion des privatisations, renationalisent     aujourd’hui certaines lignes, à l’image de l’East-Coast (Londres-Edimbourg). Le service catastrophique et la hausse de 30 % des prix des billets en Grande-Bretagne conduisent aujourd’hui 70 % des Britanniques à souhaiter la renationalisation de l’ensemble de leurs chemins de fer.»
Aujourd’hui plus que jamais et alors que se pose avec fracas la question du prix du carburant on sait que la transition écologique ne peut s’opérer sans maintenir et développer le réseau ferroviaire existant, avec une offre offensive et innovante répondant au plus près des besoins des citoyens-usagers.
«Seule une politique de transports basée sur des valeurs de service public permet de développer des modes de transports respectueux de l’environnement. Elle doit s’appuyer sur une volonté forte en matière d’infrastructures et d’un concept de logistique territoriale associé à un système de production performant irriguant le territoire» affirme le comité de vigilance.
 
- Ce comité de vigilance citoyenne régional qui veut impulser des actions communes sur le périmètre de l’ex-région Limousin est composé de la CGT région de Limoges, d’ADS, d’EELV Limousin, d’Ensemble!, du PCF, de la France Insoumise, de Génération.s, du NPA et du parti de gauche.
Les parties prenantes de ce comité s’engagent à constituer des convergences locales avec les forces en présence, «afin de défendre les intérêts de nos concitoyens, sur des valeurs sociales, écologiques et humanistes, tenant compte de notre ruralité.»

Air Max 1 Mid Liberty Max Kicks