Fil info
21:00Indre : Ian Brossat, tête de liste PC aux Européennes, demain dans l’Indre -> https://t.co/s2mM7rZ8bC
20:58Indre : E. Macron face à l’entreprise -> https://t.co/tYGEyi80Kx
19:38Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/QmzR1p5h55 via
18:52RT : [🏆🗳 Mobilisation Générale !!!] On est une nouvelle fois en liste pour les ! Alors on a besoin de votre so… https://t.co/oi8EpoZCNU
18:10RT : Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
18:10RT : 🎊👉FESTIVAL AUX CHAMPS 👍😊 Rendez-vous JEUDI 21 FÉVRIER à 16H pour découvrir les premiers noms !!! 💥CONCOURS 💥 Ga… https://t.co/1HVVlDkLDX
17:22Dordogne : Jean-Philippe Granger dans un fauteuil pour six ans -> https://t.co/RVSvJjYYIS
17:22Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
17:02Sarlat-la-Canéda : Le grand débat débouchera-t-il sur du concret ? -> https://t.co/57px26e5G1
16:21RT : Compte rendu du SNUipp87 du Cden de ce jour : 14 classes fermeront et 8 ouvriront en septembre 2019… https://t.co/vBbKW6b112
16:21Après le CDEN de ce matin : rien de nouveau concernant le projet de carte scolaire présenté hier et publié dans notre édition de ce jour.
16:00Trélissac : La commune s’engage dans le sport sur ordonnance -> https://t.co/WRGi8arfLO
15:56RT : : stéphane ostrowski attaque le aux prud’hommes
15:48 ce n'est qu'un début....continuons le....
15:31Argenton-sur-Creuse : Victoire des défenseurs de la gare ! -> https://t.co/755BJMTeaz
14:38RT : C'est bien beau de vouloir CHANGER LE MONDE. ✊🌏✊ Mais y a un moment, on peut pas boire son CAFÉ dans un Ché Gu… https://t.co/HliiWSFUTZ
14:13RT : Alain Juppé, premier homme politique condamné à entrer au https://t.co/o69hV4IkTS
14:10Neutralisation de la voie de droite entre les échangeurs n°37 « Boisseuil » et n°28 « Grossereix » sur l’autoroute… https://t.co/mdkj3AbYks
14:07Dordogne : Incertitudes sur l’avenir de Condat -> https://t.co/mruMxrPUAb
13:51 en vidant les etangs, il y a une serie a produire tellement il y avait de curieux qd chichi etait roi,
12:56Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants -> https://t.co/PLUWz4NzoX
12:37Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/lObLn8tbDH via https://t.co/izT1fh7mXG
12:16RT : Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
12:00Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
11:29 C'est que ce n'est pas le débat que vous cherchiez mai… https://t.co/ezvpCqvKVk
10:40RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:59RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:41Région : Gibo fait la tête à la fac -> https://t.co/mrEwm78VQj
09:39Région : Les étudiants au service de la prévention routière -> https://t.co/g6H587qvTD
09:37# # - -Vienne : 14 fermetures de classes au lieu de 17 , encore trop pour les syndicats -> https://t.co/6OXHYQjAe6
09:35# # - -Vienne : Fermeture du PADE : recul de l’accès au droit des étrangers -> https://t.co/ManYacVHdi
09:32# # - -Vienne : Limoges Métropole, investir et préserver l’avenir -> https://t.co/X0nvPHLEcP
09:29France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
07:49# # - -Vienne : Cambriolages : les auteurs interpellés et emprisonnés -> https://t.co/d6WCOzXfbK
07:48France : Dans l'Indre, Macron prend le pouls des ruraux -> https://t.co/FHPVLx50cX
00:08Corrèze : Surendettement : la précarité au cœur des dossiers -> https://t.co/c3PPrlijNW
00:07Corrèze : Surendettement : la précarité au cœur des dossiers -> https://t.co/FdIDEU7yXg

Pour le rail aussi ça mobilise

 Vendredi soir, s’est tenue à Eymoutiers une réunion sur le devenir de la ligne ferroviaire Limoges-Ussel. Conseillers départementaux, cheminots CGT et beaucoup, beaucoup de monde, d’où la nécessité d’organiser une nouvelle rencontre qui s’est tenue lundi. Les petites lignes intéressent.Devant les craintes que la SNCF ne ferme plusieurs lignes jugées peu rentables dont la ligne Limoges-Ussel, une réunion s’est déroulée, vendredi, à la mairie d’Eymoutiers. Etaient présents la CGT cheminots, ADS, le PCF, les conseillers départementaux mais également Convergence Nationale Rail (CNR) qui défend un service public du rail. Plusieurs collectivités locales avaient apporté leur soutien à cette initiative car cette ligne est un atout fondamental pour le développement du territoire.À l’instar d’autres lignes rurales, celle-ci rend un service crucial à la population qui n’a souvent d’autre choix que de l’emprunter pour se déplacer comme le prouve le nombre de personnes présentes.Les deux conseillers départementaux du secteur, Jacqueline Lhomme-Léoment et Thierry Lafarge, ont situé rapidement le contexte : «Depuis plusieurs années, les lignes rurales sont menacées par le désengagement de l’Etat qui a confié aux Régions la compétence transport. Après que ces mêmes régions se sont agrandies, l’inquiétude reste prégnante voire s’intensifie pour les lignes rurales notamment dans ce secteur éloigné des territoires touristiques.»Deux syndicalistes de la CGT cheminots ont ensuite expliqué que cette ligne, à la différence d’au-tres, également menacées dans le département, ne présente seulement que des problèmes de signalétique car d’importants travaux de maintenance des voies y avaient été accomplis par la Région Limousin. Comparativement, cette ligne est plus fréquentée que celle de Limoges-Angoulême : 100 000 voyageurs par an contre 80 000 selon des données de juillet 2017. Par ailleurs, nombreuses sont les personnes qui l’empruntent pour aller en cours ou travailler, ce qui souligne son caractère indispensable. Malgré cela et contre l’avis de nombreux cheminots, des travaux de maintenance ont été conduits en dehors des périodes estivales comme ont pu le constater les usagers.  L'efficacité des bus en zone de montagne n’existe pas, comme l’expliquent les intervenants, tant ils sont inopérants et allongent grandement les trajets. Avec l’ouverture à la concurrence imposée par l’actuelle Commission Européenne, le nouveau pacte ferroviaire conclu entre la Région et la SNCF devrait être effectif en 2023 ; il mettra en concurrence les privés et l’acteur historique. Selon les schémas se profilant, le réseau de circulation des trains régionaux pourrait être divisé en plusieurs lots fonctionnant sans aucune cohérence . Etonnamment, seule la région Nouvelle-Aquitaine aurait répondu favorablement à ce morcellement selon un des syndicalistes présents. Alors qu’une grande partie de la population britannique souhaite revenir à un modèle ferroviaire national car les résultats de la libéralisation des années précédentes se sont révélésnégatifs voire néfastes, ce processus s’intensifie sur le continent comme le prouve ce projet du système ferroviaire selon Jean-Pierre Chauffier d’ATTAC et Convergence Nationale Rail. Pour ce groupe réunissant associations, comités de défense entre autres participants, le transport collectif est le seul permettant une équité pour les voyageurs et ce, en opposition au modèle routier dont la charge de l’entretien du réseau incombe aux collectivités.Dans son schéma national de circulation, SNCF Réseau investit sur les lignes les plus empruntées laissant les régions définir lesquelles sont plus rentables, d’où la crainte des usagers, de leurs représentants et des collectivités locales. Des horaires modifiésLa mairie d’Eymoutiers a déjà contacté le président de Région au sujet des horaires d’ouverture de la gare qui posent problème mais «à ce jour, aucune réponse ne nous est parvenue.» Le conseil municipal a d’ailleurs émis une motion à ce sujet. Le maire propose de demander à la région que le prochain comité de ligne soit organisé dans la cité afin que les différents problèmes puissent être posés directement aux décideurs.Les atouts de l’intermodalitéPour les intervenants, plutôt que  de mettre en concurrence les acteurs du transport, il pourrait être plus efficace de favoriser l’intermodalité afin de réduire l’impact des transports dans les émissions de gaz à effet de serre. Mais rien n’indique pour l’instant que cette voie soit envisagée...