Fil info
21:00Indre : Ian Brossat, tête de liste PC aux Européennes, demain dans l’Indre -> https://t.co/s2mM7rZ8bC
20:58Indre : E. Macron face à l’entreprise -> https://t.co/tYGEyi80Kx
19:38Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/QmzR1p5h55 via
18:52RT : [🏆🗳 Mobilisation Générale !!!] On est une nouvelle fois en liste pour les ! Alors on a besoin de votre so… https://t.co/oi8EpoZCNU
18:10RT : Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
18:10RT : 🎊👉FESTIVAL AUX CHAMPS 👍😊 Rendez-vous JEUDI 21 FÉVRIER à 16H pour découvrir les premiers noms !!! 💥CONCOURS 💥 Ga… https://t.co/1HVVlDkLDX
17:22Dordogne : Jean-Philippe Granger dans un fauteuil pour six ans -> https://t.co/RVSvJjYYIS
17:22Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
17:02Sarlat-la-Canéda : Le grand débat débouchera-t-il sur du concret ? -> https://t.co/57px26e5G1
16:21RT : Compte rendu du SNUipp87 du Cden de ce jour : 14 classes fermeront et 8 ouvriront en septembre 2019… https://t.co/vBbKW6b112
16:21Après le CDEN de ce matin : rien de nouveau concernant le projet de carte scolaire présenté hier et publié dans notre édition de ce jour.
16:00Trélissac : La commune s’engage dans le sport sur ordonnance -> https://t.co/WRGi8arfLO
15:56RT : : stéphane ostrowski attaque le aux prud’hommes
15:48 ce n'est qu'un début....continuons le....
15:31Argenton-sur-Creuse : Victoire des défenseurs de la gare ! -> https://t.co/755BJMTeaz
14:38RT : C'est bien beau de vouloir CHANGER LE MONDE. ✊🌏✊ Mais y a un moment, on peut pas boire son CAFÉ dans un Ché Gu… https://t.co/HliiWSFUTZ
14:13RT : Alain Juppé, premier homme politique condamné à entrer au https://t.co/o69hV4IkTS
14:10Neutralisation de la voie de droite entre les échangeurs n°37 « Boisseuil » et n°28 « Grossereix » sur l’autoroute… https://t.co/mdkj3AbYks
14:07Dordogne : Incertitudes sur l’avenir de Condat -> https://t.co/mruMxrPUAb
13:51 en vidant les etangs, il y a une serie a produire tellement il y avait de curieux qd chichi etait roi,
12:56Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants -> https://t.co/PLUWz4NzoX
12:37Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/lObLn8tbDH via https://t.co/izT1fh7mXG
12:16RT : Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
12:00Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
11:29 C'est que ce n'est pas le débat que vous cherchiez mai… https://t.co/ezvpCqvKVk
10:40RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:59RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:41Région : Gibo fait la tête à la fac -> https://t.co/mrEwm78VQj
09:39Région : Les étudiants au service de la prévention routière -> https://t.co/g6H587qvTD
09:37# # - -Vienne : 14 fermetures de classes au lieu de 17 , encore trop pour les syndicats -> https://t.co/6OXHYQjAe6
09:35# # - -Vienne : Fermeture du PADE : recul de l’accès au droit des étrangers -> https://t.co/ManYacVHdi
09:32# # - -Vienne : Limoges Métropole, investir et préserver l’avenir -> https://t.co/X0nvPHLEcP
09:29France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
07:49# # - -Vienne : Cambriolages : les auteurs interpellés et emprisonnés -> https://t.co/d6WCOzXfbK
07:48France : Dans l'Indre, Macron prend le pouls des ruraux -> https://t.co/FHPVLx50cX

Affaire Mis et Thiennot: la justice de classe à l’œuvre

Justice

A l’invitation de la Libre Pensée de la Haute-Vienne Léandre Boizeau, président d’honneur du comité de soutien pour la révision du procès Mis et Thiennot, animera une conférence débat sur l’affaire, après la diffusion d’un documentaire, jeudi 13 décembre à 18h30, salle de conférences de la BFM à Limoges. Léandre Boizeau exposera les dessous de cette affaire et son combat pour la réhabilitation de Mis et Thiennot. Si la Libre pensée de la Haute-Vienne invite Léandre Boizeau à exposer les dessous de l’affaire Mis et Thiennot, c’est parce que, comme l’indique Jacky Texier, le trésorier de cette fédération, «nous l’avions déjà invité le 27 avril 2017 pour parler d’un événement qui s’est déroulé en février 1848. A cette date, les ouvriers  en révolte de Limoges avaient libéré de la prison les émeutiers de la faim de Buzançais. Ces émeutiers avaient été incarcérés à Limoges». Il ajoute «lors de son intervention, Léandre Boizeau avait évoqué le cas de Raymond Mis et de Gabriel Thiennot, ces deux jeunes condamnés pour le meurtre de Louis Boistard, le garde-chasse de la propriété de Jean Lebaudy, riche industriel et propriétaire terrien en Brenne». Les participants très intéressés par l’affaire avaient souhaité en savoir plus, d’où cette seconde invitation. Jacky Texier décrit Léandre Boizeau, comme un homme qui s’est élevé grâce à l’école laïque. L’homme est né dans une famille de forains et deviendra enseignant. Il sera également maire-adjoint du Blanc (36). Engagé au PCF de 1958 à 1983, il quittera le militantisme politique pour celui de la plume, s’intéressant surtout au monde des «petits», de ces «oubliés du champ d’honneur». En 1980 Léandre Boizeau sort le livre «Ils sont innocents» qui reprend l’affaire Mis et Thiennot et dans lequel l’auteur démontre l’innocence de ces deux condamnés. Pour Jacky Texier, cette affaire n’est pas qu’un simple fait divers : «Elle doit être portée à la connaissance du public parce qu’il s’agit là de faits qui sont à la conjonction du social et du politique en ce sens qu’à travers cette affaire on perçoit l’attitude de ceux qui n’ont pas accepté la défaite de la collaboration et règlent leurs comptes grâce au pouvoir qu’on leur a maintenu après la fin de la guerre». Si bien que pour lui, «par certains côtés, elle rappelle le cas de Nicola Sacco et Bartolemeo Vanzetti, ces deux anarchistes d’origine italienne condamnés plus pour leurs opinions politiques que pour des faits avérés». Pour mémoire dans  l’affaire Mis et Thiennot, les faits se sont déroulés le 29 décembre 1946, au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, un moment où les rancœurs étaient vives. Gabriel Thiennot,  Résistant communiste, et Raymond Mis, fils d’immigré polonais étaient donc des coupables parfaits.  Jacky Texier rappelle également que le commissaire de la police judiciaire de Limoges, chargé de l’enquête, avait fait allégeance à Pétain. Loïc Leduizet, secrétaire de la Libre Pensée 87, ajoute que les deux accusés n’ont avoué les faits, malgré la faiblesse des preuves incriminantes, qu’après avoir été longuement torturés.  Une affaire qui, entre juin 1947 et juillet 1950,  a débouché sur trois procès en cour d’assises à Châteauroux, Poitiers et Bordeaux. Les deux hommes ont été condamnés et aucune des nombreuses requêtes en révision n’ont abouti. Pourtant, «25 communes de l’Indre ont donné le nom de Mis et Thiennot à une rue, un pont ou une place, alors que les règles administratives interdisent d’utiliser le nom de gens condamnés, pourtant aucune autorité administrative ne s’y est opposée», souligne Loïc Leduizet. Selon lui, cette affaire met en lumière les limites de la Justice. «On est dans une situation où les preuves de leur innocence ne suffisent pas à relancer la Justice. Ce qui pose aussi question sur la justice d’aujourd’hui», ajoute Loïc Leduizet. La Libre Pensée, veut, en proposant cet événement, mettre en lumière cette affaire pour des questions de justice et de mémoire, parce que selon elle, «il n’y a rien de pire que l’oubli pour renouveler les erreurs».