Fil info
17:12Bergerac : Fabien Ruet candidat socialiste... dans les paroles, pas dans les actes -> https://t.co/DiAr4aPHx0
16:42 Si se mettait à dire qu’il n’était plus 1 opposant à ...… https://t.co/y8WvQCo8L0
16:24Périgueux : Attention aux collectifs citoyens qui servent à avancer masqués -> https://t.co/mVvilKoKhB
15:31RT : On pouvait aussi dire qu'il y a, pour les Français, 8 sujets prioritaires avant la lutte contre l'immigration cland… https://t.co/TdgZJJZoAt
15:23Périgueux : Porter la parole des morts -> https://t.co/Uu7P5h5Bph
07:24Région : Les dirigeants territoriaux francophones se rencontrent -> https://t.co/VuJ3UwXECG
06:52Pour la campagne des , ça chauffe déjà à Saint-Léon-sur-l'Isle. Dans ce bastion la liste sou… https://t.co/wYhb54aML7
06:48Saint-Léon-sur-l'Isle : Le maire sortant raccroche, un de ses adjoints candidat -> https://t.co/I8l8d02mB1
06:20Grun-Bordas : Une famille relogée après l'incendie de la maison -> https://t.co/Q7b914JAtN
06:05De nouveau, appelés cette nuit près de pour un départ d'incendie dans 1 maison. C dans… https://t.co/gPmA5zdzod
06:02Coulounieix-Chamiers : La maison brûle, elle saute du 1er étage près de Périgueux -> https://t.co/4gMR7K5EsL
23:59Creuse : Dîtes-le avec des fleurs... et des arbres | L'Echo https://t.co/paW3435n7a via
23:26 Va falloir remettre les bottes...
20:56 Décidément, entre départs de feu et incendies… C dans : https://t.co/3CUnCABuli https://t.co/9F2oTrL7Ui
20:51La Roche-Chalais : Les 300 m2 sont carbonisés… mais pourquoi ? -> https://t.co/28Xo4JP9HB
20:43Naves : Une rentrée tous azimuts à cheval et sans plastiques ! -> https://t.co/eJ3RJpWX2j
20:32 Avec 2 amis, 1 jeune de en ressuscite les "montres 24 h", qui perm… https://t.co/U2wk0eLS2J
19:24Vézac : Pour le respect des décisions de justice -> https://t.co/lsGusagRaP
19:22Périgueux : La gendarmerie sort de ses murs -> https://t.co/mAPf3VJYBN
19:19Périgueux : La Résistance vue par la jeunesse -> https://t.co/TToaYljkup
19:10Périgueux : Les pompiers de l’extrême sont de simples citoyens -> https://t.co/U6jBWZrcnZ
19:08Périgueux : Financer les retraites par l’égalité salariale -> https://t.co/NLQFbjLKvT
19:05Périgueux : La représentativité en question -> https://t.co/xgTh25PuPc
18:52# # - -Vienne : Bisbilles entre le Département et Limoges Métropole, Des problèmes de financement à la clé p… https://t.co/Fxb3E7qxED
18:52Argenton-sur-Creuse : Le dernier « Stop train » estival a encore mobilisé -> https://t.co/00rb0XyscZ
18:48Gournay : Des déchets que l’on ne peut ignorer et qui doivent diminuer -> https://t.co/vAC7n5YyvC
18:46Châteauroux : Une école de guitare a ouvert -> https://t.co/v59BejC83A
18:44Valençay : Énergies renouvelables : des exemples concrets présentés à E. Wargon -> https://t.co/9nhO3ozr5W
18:20# # - -Vienne : Salaires, retraite, service publics, logement...Mardi, c’est la rue qui va parler : -> https://t.co/ya2DvOZchk
18:14# # - -Vienne : L’aide à domicile, enjeu de société -> https://t.co/IpiecRne7d
18:10# # - -Vienne : Après les discours, la région doit agir -> https://t.co/bhp5AZoFFt
18:09Bergerac : Municipales : PS et EELV franchissent la marche libérale -> https://t.co/BhPA18pN3U

Ils défendaient seulement une petite ligne

Le samedi 8 décembre, un déploiement des forces de l’ordre inédit a pu être observé en gare de Limoges, suivi d’un contrôle systématique des voyageurs directement à la descente du train en provenance d’Ussel. Réaction.
 
Après avoir tenu deux réunions à Eymoutiers qui ont rassemblé beaucoup de monde, le comité de vigilance citoyenne pour la défense du ferroviaire, composé de plusieurs organisations et d’élus, avait organisé une action le 8 décembre, pour la défense de la ligne ferroviaire Limoges-Ussel dont l’avenir est menacé. Il s’agissait donc, pour un certain nombre de membres de ce comité, de prendre symboliquement le train à Eymoutiers pour arriver en gare de Limoges-Bénédictins et se joindre ensuite à la manifestation pour la climat.
Mais les choses ne se sont pas déroulées aussi simplement que ça. En effet, en arrivant à la gare de Limoges, les manifestants ont été accueillis par un important déploiement de forces de l’ordre, suivi d’un contrôle systématique des voyageurs directement à la descente du train en provenance d’Ussel.
Dans un courrier adressé au préfet,  aux parlementaires, au conseil régional, aux membres du collectif et aux associations d’usagers, le collectif a tenu à faire part de «étonnement» et de sa «colère» face à ce déploiement. Un appel à manifester pour la défense de la ligne ferroviaire Limoges-Ussel avait été lancé dans la semaine. Pour autant, le dispositif mis en œuvre face à cet appel était démesuré et surtout ne répond en rien à la problématique et aux revendications portées par les manifestants» indique le collectif dans son courrier.
Et de poursuivre : «Le dispositif en place était plus important que celui mis en place pour une alerte à la bombe ou celui mis en place pour assister les agents du service commercial des trains lorsqu’ils ont besoin d’une intervention de police dans l’exercice de leurs fonctions. à croire que les manifestants sont considérés comme des terroristes dans notre pays. Le résultat de cela, aux dires des cheminots en poste en gare de Limoges ce samedi et des usagers que nous avons pu rencontrer, est : un choc psychologique des voyageurs, un traumatisme chez les enfants présents en gare, un renforcement de la colère des manifestants qui ont l’impression de ne jamais être entendus par les décideurs ; un excès de pouvoir.»
«En mettant de l’huile sur le feu, vous vous êtes rendus responsables d’une situation de tension qui pourrait à terme s’amplifier. D’autant plus que les revendications ne portent pas uniquement sur la ligne Limoges-Ussel, mais sur l’ensemble du Limousin.»
Et le comité de conclure : «Dans un souci d’apaisement, nous vous demandons de cesser à l’avenir de tels déploiements démesurés, d’intervenir rapidement auprès de l’exécutif régional et national (conseil régional, Etat, préfectures de département, préfet de Région) pour que des réponses satisfaisantes, claires et chiffrées soient apportées pour le maintien du service public ferroviaire sur l’ensemble du territoire limousin. Un renvoi à d’éventuelles entrevues avec les décideurs comme nous avons l’habitude d’avoir, ne saurait nous satisfaire et n’apaiserait sûrement pas les manifestants qui se sont rendus le 8 décembre en gare de Limoges, comme ceux des autres lignes ferroviaires du Limousin.»

air max 90 essential womens