Fil info
20:28 Est-ce qu’ils ont fait visiter les abattoirs où sont envoyées leurs « bêtes de rente » ❓
19:50Issoudun : Un parc de sculptures ouvrira en février au musée -> https://t.co/JKWBeGwSLQ
19:49Châteauroux : [intégral] Une soirée « fripes et concert » -> https://t.co/sfa0L8LeVR
19:48Indre : Des enseignants toujours mobilisés -> https://t.co/vRsO6FBrLZ
19:38Dordogne : Bon élève, mais peut mieux faire -> https://t.co/geOE3Nr70r
18:50Dordogne : Beynac échauffe encore les esprits -> https://t.co/cDG9k9VHMr
18:18Canicule : En structure d’accueil, le Conseil départemental de la Haute-Vienne a prévu de financer jusqu’à 74 poste… https://t.co/5a2t9A7Kew
18:17Canicule : pour les personnes vivant à domicile qui recherchent des conseils et informations, un numéro vert nation… https://t.co/27B0mtWZxQ
17:01Journée foot et citoyenneté samedi au stade de La Bastide. en collaboration avec l’association angolaise et l’union… https://t.co/Vumrc5rLO5
16:43Les épreuves du brevet, prévues les 27 et 28 juin, sont reportées aux 1er et 2 juillet. Trop chaud !
16:41La Haute-Vienne placée en alerte orange canicule au moins jusqu'à dimanche.
16:39Bergerac : Cloître des Récollets : la CAB fait l’aumône auprès des mécènes -> https://t.co/GzdqsQcA4i
16:37RT : . annonce le report des épreuves du au 1er et 2 juillet.
16:36RT : Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:33Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:29Montrem : Et si on parlait défense des libertés et laïcité ? | L'Echo https://t.co/tboxihf5zc via
16:12Questionnaire municipal et agglo de l’association Guéret Terre de Gauche ⁦⁩ ⁦⁩ ⁦… https://t.co/KfbaCz5PPb
16:01RT : Canicule – La Bretagne ferme sa frontière face à l'arrivée massive de réfugiés climatiques https://t.co/qv9X0Lqw6n
15:54Marsac-sur-l'Isle : Les bidouilleurs attendus à l’Open -> https://t.co/k56ROfNHc8
15:52Brantôme : Le restaurant de la Roseraie a rouvert ses portes -> https://t.co/OZQk2Z7lnk
15:06Bergerac : Une clause d’insertion sociale pour le chantier de la Ligne 26 -> https://t.co/UdF0FNTuVl
09:31Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités | L'Echo https://t.co/ybRgLEXW1y via
07:56France : Contre la privatisation des aéroports, la résistance s’organise -> https://t.co/7hNpefdZkO
07:48# # - -Vienne : Conseil municipal des enfants: des projets pour améliorer la vie des Limougeauds -> https://t.co/VdZFLtnHo1
07:46# # - -Vienne : Sport adapté: une passion commune pour la pratique sportive -> https://t.co/hdo8rFmLuF
07:44# # - -Vienne : Des portes ouvertes qui ont drainé les foules -> https://t.co/h1HSf4YgCJ
07:42# # - -Vienne : Un lieu unique qui mixe parfaitement sport, musique et détente -> https://t.co/HvpGgJgKdy
07:40Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités -> https://t.co/cG7SjNphJ0
07:36Région : L’éolienne n’a pas le vent en poupe -> https://t.co/nXE3w9KP0G

Colère noire et bris de porcelaine contre la réforme de la justice

Edouard Philippe en Haute-Vienne

 
Improvisant une marche symbolique du tribunal à la mairie, les avocats du barreau de Limoges ont manifesté hier leur noire colère contre une réforme «laminant le service public de la justice», à l’occasion de la visite du Premier ministre Edouard Philippe, auquel ils ont demandé une entrevue, dans un grand fracas de porcelaine. 
Partis du tribunal place d’Aine sous la bannière «Défense du service public de la justice», les manifestants en robe noire ont distribué tout au long du parcours des tracts explicatifs aux automobilistes. Une action en continuum de la lutte portée depuis plusieurs mois qui a mobilisé près de 70 avocats «pour la mise en œuvre d’un vrai !  chantier de la réforme de la justice, le texte issu des discussions entre la Chancellerie et nos représentants nationaux présenté à l’Assemblée nationale ne correspondant pas au travail que nous avons accompli ensemble», rappelle maître Olivé, bâtonnier désigné du barreau de Limoges, soulignant dans ses rangs un «sentiment de trahison». «Le train vient vers nous, nous le prenons en marche poursuit-il. Sous couvert de réorganisation, de planification budgétaire, de rationalisation de la justice, ce projet veut décourager le justiciable de saisir son juge en l’éloignant et en complexifiant les procédures. Or la justice est le premier des services publics. Aujourd’hui, nous venons réaffirmer notre attachement à ce que le projet ne soit pas retenu en l’état, et que le débat national qui s’ouvre notamment sur les services publics, inclut cette  priorité essentielle pour les individus, leur justice et les libertés individuelles», conclut-il avant de prendre la tête du cortège. Pour  marquer leur détermination, les manifestants équipés d’un camion-benne rempli d’assiettes en porcelaine, sont allés symboliser la casse du service public de la justice au carrefour de la mairie, bloquant la circulation durant près d’une demi-heure, encouragés par des Gilets jaunes bien remontés... Tous bientôt fermement repoussés par les CRS. «Vendu, t’as eu ta prime, c’est la honte !». «Macron démission !». Retentissent Le chant des partisans, puis la Marseillaise. Un Gilet jaune résume : «Philippe, il n’a pas besoin de se déplacer dans les régions avec son grand débat. S’il pense calmer les esprits, il se trompe. Les beaux discours stop ! Il le sait ce qu’on veut, qu’il aille chercher l’argent là où il est. Parce qu’aujourd’hui le peuple se réveille, et il a la rue !». 
La demande d’entrevue des avocats avec le Premier ministre n’a pas abouti. «On nous a proposé une conférence téléphonique ou un rendez-vous avec la conseillère justice de Matignon en début d’année prochaine... conclut maître Olivé. Nous ne pouvons que regretter qu’à l’occasion de cette visite, le Premier ministre n’ait pas souhaité consacrer ne serait-ce que dix minutes à des avocats qui ont physiquement mouillé leur robe pour dénoncer une réforme délétère. Nous avons été repoussés sans ménagement, ce sans raison objective, ni nos rangs, ni ceux des Gilets jaunes n’ayant manifesté de signe d’agitation ou de violence à ce moment. Le carrefour a été libéré, mais le combat continue pour chacun d’entre nous, sur des préoccupations différentes, mais dont certains aspects se rejoignent».                                              
      I.H. 

jordans for sale Classic