Fil info
20:28 Est-ce qu’ils ont fait visiter les abattoirs où sont envoyées leurs « bêtes de rente » ❓
19:50Issoudun : Un parc de sculptures ouvrira en février au musée -> https://t.co/JKWBeGwSLQ
19:49Châteauroux : [intégral] Une soirée « fripes et concert » -> https://t.co/sfa0L8LeVR
19:48Indre : Des enseignants toujours mobilisés -> https://t.co/vRsO6FBrLZ
19:38Dordogne : Bon élève, mais peut mieux faire -> https://t.co/geOE3Nr70r
18:50Dordogne : Beynac échauffe encore les esprits -> https://t.co/cDG9k9VHMr
18:18Canicule : En structure d’accueil, le Conseil départemental de la Haute-Vienne a prévu de financer jusqu’à 74 poste… https://t.co/5a2t9A7Kew
18:17Canicule : pour les personnes vivant à domicile qui recherchent des conseils et informations, un numéro vert nation… https://t.co/27B0mtWZxQ
17:01Journée foot et citoyenneté samedi au stade de La Bastide. en collaboration avec l’association angolaise et l’union… https://t.co/Vumrc5rLO5
16:43Les épreuves du brevet, prévues les 27 et 28 juin, sont reportées aux 1er et 2 juillet. Trop chaud !
16:41La Haute-Vienne placée en alerte orange canicule au moins jusqu'à dimanche.
16:39Bergerac : Cloître des Récollets : la CAB fait l’aumône auprès des mécènes -> https://t.co/GzdqsQcA4i
16:37RT : . annonce le report des épreuves du au 1er et 2 juillet.
16:36RT : Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:33Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:29Montrem : Et si on parlait défense des libertés et laïcité ? | L'Echo https://t.co/tboxihf5zc via
16:12Questionnaire municipal et agglo de l’association Guéret Terre de Gauche ⁦⁩ ⁦⁩ ⁦… https://t.co/KfbaCz5PPb
16:01RT : Canicule – La Bretagne ferme sa frontière face à l'arrivée massive de réfugiés climatiques https://t.co/qv9X0Lqw6n
15:54Marsac-sur-l'Isle : Les bidouilleurs attendus à l’Open -> https://t.co/k56ROfNHc8
15:52Brantôme : Le restaurant de la Roseraie a rouvert ses portes -> https://t.co/OZQk2Z7lnk
15:06Bergerac : Une clause d’insertion sociale pour le chantier de la Ligne 26 -> https://t.co/UdF0FNTuVl
09:31Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités | L'Echo https://t.co/ybRgLEXW1y via
07:56France : Contre la privatisation des aéroports, la résistance s’organise -> https://t.co/7hNpefdZkO
07:48# # - -Vienne : Conseil municipal des enfants: des projets pour améliorer la vie des Limougeauds -> https://t.co/VdZFLtnHo1
07:46# # - -Vienne : Sport adapté: une passion commune pour la pratique sportive -> https://t.co/hdo8rFmLuF
07:44# # - -Vienne : Des portes ouvertes qui ont drainé les foules -> https://t.co/h1HSf4YgCJ
07:42# # - -Vienne : Un lieu unique qui mixe parfaitement sport, musique et détente -> https://t.co/HvpGgJgKdy
07:40Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités -> https://t.co/cG7SjNphJ0
07:36Région : L’éolienne n’a pas le vent en poupe -> https://t.co/nXE3w9KP0G

Edouard Philippe en Haute-Vienne, Service après vente bonjour !

C’est la Haute-Vienne que le Premier ministre a choisie pour son premier déplacement en province depuis les premières manifestations  des Gilets jaunes. Son amitié de longue date pour le député Djebbari n’y est pas tout à fait étrangère. C’est d’ailleurs à son invitation que le Premier ministre était en Haute-Vienne pour y rencontrer des élus et des délégations de Gilets jaunes à Saint-Yrieix  et à Limoges.

 
La visite en Haute-Vienne du Premier ministre a été une surprise. Ce n’est que la veille que la nouvelle a officiellement été communiquée; quant  au programme, il a évolué jusqu’à la dernière minute. Il faut dire que l’hostilité voire  la détestation suscitée actuellement par le président de la République impliquent un vif rejet de la population qui se traduit par des mobilisations. Ce qui n’a d’ailleurs pas manqué. Arrivé à Saint-Yrieix peu après 9h, Edouard Philippe était attendu à Limdor, une coopérative de pommes qui emploie 70 salariés dont une majorité de femmes. Salariés qui avaient préparé, comme prévu,  une série de questions concrètes pour le Premier ministre autour de la prime d’activité, de la mobilité ou encore de l’ISF. Sur ce dernier point, le Premier ministre a répondu : «Il nous a semblé que les inconvénients qui s’attachaient à cet impôt sur la fortune étaient supérieurs à ses avantages», avant de préciser, en réponse à la question qui demandait si, depuis, des entreprises s’étaient de nouveau installées en France, «on a vu le niveau des investissements étrangers en France s’accroître et même s’accroître beaucoup. Avec ces investissements, des emplois seront créés et localisés sur notre territoire. C’est un point qui nous fait penser que nous sommes dans la bonne direction». Il a rappelé  qu’il venait de nommer la commission d’experts chargée d’évaluer l’impact de l’annulation de l’ISF. Edouard Philippe a également rencontré, à la mairie de Saint-Yrieix, une quarantaine de maires ruraux venus du département mais aussi de Dordogne, de Corrèze et d’Indre. Une cinquantaine de Gilets jaunes, tenus à l’écart, ont bravé la pluie et les kilomètres pour certains, afin de se rappeler au bon souvenir du chef du gouvernement et réclamer la mise en place rapide d’un référendum d’initiative citoyenne «pour que le peuple s’exprime». Parmi eux, un habitant de Thiviers (24). Pompier de Paris, il a contracté une maladie orpheline, depuis il touche moins de 600 euros pour vivre, «je manifeste pour une revalorisation des retraites, indexée au coût de la vie et pour celle des pensions d’invalidité. La pension d’invalidité n’a pas augmenté depuis 5 ans, les gens ne peuvent plus manger, se chauffer ou aller travailler». «Edouard Philippe a dit qu’il venait discuter donc on est venus», indique Alain, un corrézien qui a fait le déplacement, abandonnant pour la journée le rond-point de Naves qu’il occupe quotidiennement. Le Premier ministre a reçu une délégation de Gilets jaunes connue du maire de la commune, dont Jacques Barrais venu apporter une lettre d’une professeur des écoles détaillant son quotidien d’enseignante en ruralité. La réunion des élus n’était pas ouverte, outre les maires ruraux, nous avons pu apercevoir la sénatrice du département Perol-Dumont  et son collègue Gabouty, mais aussi le président du conseil départemental. Des élus qui n’ont pas souhaité s’attarder pour répondre aux questions, préférant laisser à Edouard Philippe le soin de le faire. Cette rencontre visait à debattre et à évoquer les conditions d’organisations du grand débat national. Aux Français de choisir les thèmes abordés lors des grands débats. Lors de son intervention le Premier ministre a en effet déclaré: «Afin d’être innovant, nous avons pensé à la désignation de conférences qui, dans chacune des régions, pourront réunir une centaine de citoyens français tirés au sort. L’idée est  que les Français qui ne sont pas forcément les plus impliqués dans la vie et le débat publics puissent donner leur avis sur le débat et sur les propositions». Il a indiqué que les maires  qui voudront organiser des conférences auront une place éminente : «Ils sont les élus les plus au contact de nos concitoyens». Edouard Philippe a poursuivi sa route à Limoges, où le maire, accompagnant une délégation de Gilets jaunes, l’a reçu. A Limoges des Gilets jaunes et les avocats en  ont profité  pour manifester.

jordan shoes for sale outlet nz