Fil info
22:51France : Incendie mortel au cœur de la très chic station de Courchevel 1850 -> https://t.co/sBRlGn7zCY
22:49France : Psychiatrie : les personnels réclament de l’« humain » -> https://t.co/ep9TC7WLTV
19:18Indre : La France insoumise mise sur le local pour les européennes -> https://t.co/boPSjSWLVr
19:17Châteauroux : Une nouvelle directrice à l’APF pour la nouvelle année -> https://t.co/Y2x7USruik
19:14Indre : Acte X : des bougies en hommage, le débat vu comme de l'enfumage -> https://t.co/iOaN9LyXXE
18:17Comme chaque samedi depuis le 17 novembre, les gilets jaunes du sud de la Creuse se réunissent au carrefour de La S… https://t.co/WE4SAyCyxH
18:13Dordogne : Grand débat national, élections, les ambitions des marcheurs -> https://t.co/KAyNcQGIfi
18:12Beynac-et-Cazenac : Les opposants à la déviation écrivent aux entrepreneurs -> https://t.co/XA5QWofgxk
18:04Saint-Léon-sur-l'Isle : Les communistes veulent relever les défis politiques de 2019 -> https://t.co/EgNM6OBsl2
18:01Périgueux : Une fête intimiste pour célébrer le diamant noir du Périgord -> https://t.co/BUw1rhrBLD
17:58Beauregard-de-Terrasson : Améliorer le quotidien -> https://t.co/dT6CtqKoYr
16:54Bergerac : Virage à gauche pour des vœux aux accents très politiques -> https://t.co/ABNDiVZAr3
14:20Nouveau succès pour la à la . Petits et grands lecteurs ont investi la bibliothèque jus… https://t.co/QzLAH8mNDd

Adapter le territoire aux aléas climatiques

Dans le cadre du programme Nature 2050, CDC Biodiversité et le Parc naturel régional du Périgord-Limousin ont lancé des travaux de restauration d’une zone humide sur la commune de Bussière-Galant.

Effacer un ancien plan d’eau afin de replacer dans son lit naturel un petit affluent de la Dronne, situé sur la commune de Bussière-Galant (Haute-Vienne) le traversant. Tel est l’objectif de ces travaux qui marquent le début des aménagements qui vont
être réalisés sur le site, pour rétablir les continuités écologiques, préserver les zones humides et stimuler la biodiversité. «Ce projet, porté par le programme Nature 2050 de CDC Biodiversité, l’Agence de l’Eau Adour-Garonne et le Parc naturel régional du Périgord-Limousin, est un exemple d’action en faveur de la préservation des têtes de bassins  versants, véritables réservoirs de biodiversité mais également capital santé des cours d’eau situés plus en aval», expliquent les porteurs du projet. L’ensemble des actions proposées pour conserver ce site en bon état figurent dans un plan de gestion, rédigé par le PNR et dont une première version vient d’être finalisée. Des indicateurs, tels que le suivi des libellules, de la flore ou encore du taux de carbone organique dans les sols, permettront d’évaluer l’efficacité des actions menées dans le cadre de ce projet. En plus de ce suivi scientifique, des photographies réalisées à l’aide d’un drone, sur plusieurs années, témoigneront de l’évolution du site et de son environnement. Les partenaires précisent que cette action s’inscrit dans une initiative plus large de restauration des continuités écologiques et des cours d’eau dans la région : «Le Limousin compte plusieurs milliers d’étangs dont beaucoup sont sans usage et ne font l’objet d’aucun entretien de la part de leurs propriétaires. Cette situation a un impact néfaste sur le milieu aquatique naturel avec notamment l’augmentation de la température des cours d’eau, le blocage des sédiments, la rupture des continuités pour la migration des poissons et la perte d’eau par évaporation de 7 000 m3/ha/an en moyenne. Ces altérations fragilisent les milieux et les rendent moins résistants aux perturbations climatiques annoncées et déjà constatées».
En plus du projet qui vient d’être lancé sur la commune de Bussière-Galant, deux autres projets concernent les départements de la Dordogne et de la Corrèze, dans le cadre du concours «Arbres d’Avenir» 2018 qui s’inscrit dans le programme Nature 2050. Ce concours  promeut l’agroforesterie, une pratique qui consiste à réintroduire l’arbre au cœur des exploitations agricoles. La troisième édition à destination des agriculteurs et éleveurs français désireux de se tourner vers une agriculture plus durable, a été lancée en juin dernier et les 35 lauréats viennent d’être sélectionnés. Nature 2050 récompense 6 projets agricoles d’ampleur dont les aménagements participent à la restauration de la biodiversité. Pour la  Dordogne, il s’agit de la ferme «Les Champs l’œil», qui envisage la plantation de 1 841 arbres fruitiers pour créer un agroécosystème écologique et productif. L’exploitation «Les Vergers de Raulhac», pour la Corrèze accompagne son activité de plantation d’arbres fruitiers et d’arbustes sur 6,3 hectares d’un projet pédagogique à destination de jeunes.
Conduit en partenariat avec des associations environnementalistes, des scientifiques  et des établissements publics, le programme Nature 2050 repose sur l’engagement volontaire des acteurs économiques privés ou publics à agir, au-delà de leurs obligations réglementaires.
Par Fatima Azzoug