Fil info
22:02# # - -Vienne : «Je lis, j’élis» : les coups de cœur des enfants dévoilés -> https://t.co/gu16a1kCD7
21:56# # - -Vienne : Agriculteurs, acteurs de l’énergie renouvelable -> https://t.co/5bBGSNSrKW
21:53# # - -Vienne : La Conf’87 invite les députés à s’engager pour une autre PAC -> https://t.co/SEcFTMPrHL
21:49Région : Gare de Limoges, disparus et cachés depuis 40 ans, des décors Art déco retrouvés -> https://t.co/DdSJ7JDFRH
21:46France : Se reconnaître coupable, le premier pas -> https://t.co/WSTYedMhNu
18:55Indre : Radio France : l’appel du 18 juin massivement suivi -> https://t.co/Y7UbklKoBb
18:52Indre : Grève du Bac reconduite -> https://t.co/ng4AVSnXzR
18:47Châteauroux : Accueil à la mairie : ce qui va changer -> https://t.co/e8ssTcrfFv
18:10RT : Non, BFMTV ne se trompe pas en convertissant 1,69 franc (de 1973) en 1,50 euro (de 2018), contrairement à ce qu'aff… https://t.co/C4qP6volvj
18:08RT : 🇫🇷 | Le 23 mars 2018 à Trèbes, le lieutenant-colonel BELTRAME s'est sacrifié pour que vivent des i… https://t.co/WAf8WvUUHG
17:55RT : Un ours polaire affamé a été repéré en périphérie de la ville industrielle de Norilsk, dans l'Arctique russe, en tr… https://t.co/DjLrDEVXR3
17:54RT : Un limougeaud participe ce soir à l’émission présentée par Samuel Etienne. Nous lui souhaitons bonne chance 💪 https://t.co/j38kI50LGJ
17:54RT : Le directeur de l’Humanité, sera en direct sur notre page à 18h, il donnera des info… https://t.co/YHtLRimefk
16:54Marquay : Recueil de fonds pour restaurer l’église -> https://t.co/KkmxI011pP
15:40Coulounieix-Chamiers : Jour de fête pour les enfants -> https://t.co/KAM6R3WoBD
15:00RT : Après près de 36 heures de garde à vue, le postier a été libéré sans qu’aucune charge soit retenue co… https://t.co/FEfoIgHpm0
14:13RT : La 2ème séance plénière du conseil municipal des enfants de la Ville de se déroulera ce samedi à partir de… https://t.co/rzFat27dB1
14:12Périgueux : Pas de vacances pour la colère -> https://t.co/kylBrSMpP7
13:34RT : Dehors et prêt à continuer à nous battre pour gagner cette grève ! Juste merci à toutes et tous du fond de mes trip… https://t.co/dP3VfwMGnt
13:34RT : Après près de 36 heures de garde à vue, le postier a été libéré sans qu’aucune charge soit retenue co… https://t.co/FEfoIgHpm0
13:30RT : |Concerts d'artistes 100% locaux vendredi 21 juin dès 15h à la Chapelle de la Visitation. Au progr… https://t.co/8RJcqD7nwF
13:29RT : Tout le monde se souvient de mots du gouvernement « grâce au privé les petites lignes seront sauvées ». Les masquen… https://t.co/ryyDZlxRN9
11:24Sigoulès : La cantine bio et local décroche le plus haut label Ecocert -> https://t.co/5wn1Tw9rGx
11:18Bergerac : C’est parti pour la navette gratuite en cœur de ville -> https://t.co/yvs0jMJEpr
10:16RT : La est en vigilance jaune aux . Soyez prudents lors de vos déplacements, adaptez votre cond… https://t.co/FHI1xVT9T3
07:53# # - : 285 randonneurs réunis pour la trisomie 21 -> https://t.co/nfHR8EvDXv
07:51# # - -Vienne : Au collège Renoir, on demande plus de moyens -> https://t.co/DTF74yE1vb
07:49# # - -Vienne : Jour de philo pour le bac, jour de grève pour les professeurs -> https://t.co/zwHsbKaeiR
07:48# # - -Vienne : L’école de Saint-Pardoux occupée -> https://t.co/4dWbKLLRpP
07:45# # - -Vienne : Claude Virole reçoit la médaille d’honneur de la protection judiciaire de la jeunesse -> https://t.co/gyliXQIN19
07:43# # - -Vienne : Vingt ans pour relayer la mémoire -> https://t.co/BH1pKEaS8o
07:41Région : Deux semaines pour apprendre à s’engager... -> https://t.co/BbbXJIa8eP
07:38Région : Handicap, une application numérique inédite en France -> https://t.co/c6ai7QkEW5
23:35Corrèze : Mobilisation contre "un bac inégalitaire" -> https://t.co/qmN9VGwyg3

Dans l’attente d’une offre décente

Social

Deux semaines avant leur prochain rendez-vous devant le tribunal de commerce, les 110 salariés de Steva à Bessines en Haute-Vienne sont toujours dans l’attente. Ils gardent espoir que l’offre de l’entreprise OMA soit revue à la hausse et espèrent tous que celle-ci s’engagera à conserver un maximum d’emplois. 
Après les velléités de reprise du groupe Bowden, l’entreprise de Bessines-sur-Gartempe a reçu quelques au-tres marques d’intérêts, mais sans jamais qu’aucune ne se transforme en offre acceptable. Désormais, les salariés de Steva sont dans l’attente de la contre-visite du groupe italien OMA, qui avait formulé une offre bien en deçà des attentes des syndicats.
Après la prolongation de la période d’observation de leur entreprise en octobre dernier, les salariés  de Steva ont reçu la visite d’une délégation du groupe italien OMA. Spécialisée dans le prototypage, l’emboutissage et la réalisation de pièces pour les grands noms de l’automobile, l’entreprise 
«a fait une offre qui implique 42 licenciements. Nous avons dit au PDG de revoir son offre et il doit revenir à Bessines d’ici la fin de la semaine. Nous allons voir ce qu’il va nous dire et puis nous verrons, en fonction. Mais nous n’avons pas trop d’espoir, de 42 il va passer à 30 et puis voilà» pense Bruno Grimaux , secrétaire FO du comité d’entreprise. 
garder les emplois 
en donnant du travail
42 départs pour 68 emplois sauvegardés, il est évident que la première offre déposée par OMA a été jugée «inacceptable», autant pour les salariés que pour leurs représentants syndicaux. Bruno Grimaux prévient d’ailleurs que si «30 emplois sont supprimés, la boîte est morte. Nous ne disons pas de chiffre, nous disons juste que nous voulons le minimum de licenciements». Et si zéro serait le chiffre idéal pour contenter les salariés, «encore faudrait-il du travail. Pour l’instant, il y en a, mais pas pour tout le monde. Car en ce moment nous sommes à environ 1,2 million de chiffre d’affaires. Alors qu’avec 1,6 million, on peut payer tout le monde et on arrive à vivre» explique Bruno Grimaux qui voit trois options différentes pour sauver le navire : «Première solution, on redonne du travail et on sauve tout le monde. Soit on en met pas et on négocie quelques départs. Ou alors il y a une autre solution, du chômage partiel pendant un an le temps qu’on remette un peu de travail. C’est d’ailleurs ce que nous proposons mais les dirigeants d’OMA n’en veulent pas. Ils veulent reprendre la boîte et ne pas perdre d’argent, ce qui est compréhensible».
Et si Bruno Grimaux veut bien comprendre que les intérêts économiques sont primordiaux pour les entrepreneurs, il prévient que «si on nous propose quelque chose de ridicule, on ne sera pas repris et puis c’est tout. Pour l’instant, nous ne bougeons pas, attendons la fin de la semaine et nous verrons en fonction. Mais même s’il n’y a qu’un seul licenciement, ça nous fera chier».
Quant au soutien des politiques, Bruno Grimaux remarque que «tout le monde se bouge. L’état et la Région tentent de résoudre le problème de la SCI (et son problème de loyers mirobolants, ndlr) et je pense qu’il sera réglé. On trouve toujours l’argent quand on a envie de régler les choses». Pour le syndicaliste, le vrai problème c’est plutôt «le manque de travail. Regardez les Gilets jaunes qui manifestent, ils demandent tous de l’argent. Qu’ils demandent du travail car si tout le monde travaille, tout le monde cotise et dépense de l’argent. Avoir plus d’argent d’accord mais si tout le monde avait un travail aujourd’hui, la Sécu irait bien, les caisses de retraite aussi, tout le monde irait bien».
Souhaitons aux Steva que OMA suive cette même logique et place le travail au centre de son projet.

5 Sneakers to Celebrate Cinco de Mayo