Fil info
00:39le mouvement de la paix 19 soutient ; participez à la souscription https://t.co/DN1ipfEcB3
23:30 Le sociologue de la de à jeudi 24 oct à l'invitation du et de… https://t.co/6ADygJ1kE6
23:23Périgueux : Le sociologue de la famille François de Singly en réunion publique -> https://t.co/cTxdajcmVp
20:42Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? | L'Echo https://t.co/LEiCcanePU via
19:45Périgueux : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux | L'Echo https://t.co/rkUd8QXRlI via
19:34RT : La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
19:19Pommiers : Le Team Bethenet affiche sa belle santé -> https://t.co/NnoZb2hckN
19:17Gargilesse-Dampierre : Les généreux projets de l’asso « Pour Kungur » -> https://t.co/HLgr8WLOAf
19:16France : Des vestiges gallo-romains presque partout dans le secteur -> https://t.co/lB4icSu42A
19:15Châteauroux : La coopération plus que jamais -> https://t.co/blgUq2bqnV
19:13Indre : Le triporteur de Télématin sur la piste des produits berrichons -> https://t.co/0ZSBglvjfE
18:44Sainte-Croix-de-Mareuil : Omya : licenciements et débrayage -> https://t.co/LNPKGwkeYW
18:39Domme : Objectif à minima pour service de santé à bout de souffle -> https://t.co/FzyafHsisf
18:32Marsac-sur-l'Isle : Samedi, on se jette sur les savons pour aider à contrer les accidents de la vie -> https://t.co/fH1N7BoEDD
18:27Périgueux : Un meurtrier pouvant se contrer -> https://t.co/rwnW7nkbnZ
17:53RT : [senat] les pétitions de principe, les condamnations verbales ne suffiront pas à arrêter le pouvoir de qui… https://t.co/SSlHe9a36F
17:46RT : Si votre politique est si "bonne" monsieur le Premier ministre, pourquoi la France exprime t'elle autant de souffra… https://t.co/mst2HyiRBQ
16:52Terrasson-Lavilledieu : Réunion suivie sur l’intérim -> https://t.co/JuDW5G0x7H
13:38 1 colloque à pour défendre le purin d’ortie, le petit lait, Les décoctions… https://t.co/7y4icDzemg
13:21Quinsac : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux -> https://t.co/tNHZRQdq2C
13:01La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
12:35Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? -> https://t.co/OCVzdyUVmL
12:30Saint-Pierre-d'Eyraud : La fête de Pradelou laissera des souvenirs impérissables -> https://t.co/va3qY4jm2N
12:14 candidate au label « TERRE DE JEUX 2024 », lancée par Paris 2024 dans le but d’engager tous les terri… https://t.co/GN68hxoAeC
11:48RT : 2020 En termes de postes, on en reste au vieux principe d’habiller Pierre (+ 440 postes dans le primaire… https://t.co/kfVI7CihaZ
11:46RT : La concurrence dans le rail se traduira par une hausse des prix et une baisse de la sécurité. Angleterre, Allemagne… https://t.co/Fr9PDCh7t7
08:27 Ah, ce n'est pas la bonne photo
08:18C'est dingue les photos d'à peine 2 ans et qui montrent une ambiance disparu au complet.. Ligne, train, personnels.… https://t.co/MnZqZUl2K0
07:40 Intéressant de voir le monde entier s'insurger et de comprendre qu'il ne s'agit pas de couleur ou de… https://t.co/J1cYOO5cUk
07:34 Pour le candidat à la mairie de le rival "… https://t.co/RVqCqaYPYg
07:33# # - -Vienne : Le Secours Populaire, solidaire et inconditionnel -> https://t.co/qmX8OBxmxY
07:31# # - -Vienne : «Communication à distance et mail art système», une conférence de Rémy Pénard -> https://t.co/gI5PzpDKA6
07:30# # - -Vienne : Faire de l’emploi un droit sur le territoire -> https://t.co/mhcGpnpWys
07:28France : Le savoir-faire de la boucherie limousine reconnue à l’unanimité -> https://t.co/hjGGa7Kgz5
07:26Région : Des cheminots «méprisés» à tort -> https://t.co/DQn4cV2AgQ
07:21Périgueux : Frédéric Gojard (RN) gère le calendrier -> https://t.co/duEb8Oq3Td

Il nie les faits mais reste en prison, depuis près de 10 mois

 
Hier, l’appel contre le rejet de remise en liberté de Sylvain B., a été rejeté. Ce qui signifie que le jeune homme accusé d’avoir incendié des véhicules de gendarmerie en septembre 2017 (ce qu’il nie) reste en prison pendant que l’instruction de son  procès, dont on ne connaît pas la date, se poursuit.
Pour son avocat Raphaël Kempf, la remise en liberté de son client «après presque 10 mois d’incarcération» relève pourtant «de l’application de la loi où la liberté est un principe, la détention une exception et où la présomption d’innocence doit être respectée. Nous ne sommes même pas là pour savoir si Sylvain B. est coupable ou pas.» 
Pour les personnes réunies en soutien devant la tribunal, place d’Aine à Limoges, de la famille, des proches, des militants solidaires contre la détention provisoire ordonnée après une interpellation en avril dernier puis une mise examen, le refus d’une remise en liberté est incompréhensible. D’autant que, pour eux, les éléments présentés par les enquêteurs ne tiennent pas la route.
C’est après la destruction de cinq véhicules de gendarmerie, incendiés dans l’enceinte même de la caserne Jourdan à Limoges, dans la nuit du 18 au 19 septembre 2017, que les soupçons des enquêteurs se sont portés sur le jeune homme actuellement incarcéré. «Avec pour preuve, une trace ADN qu’on nous dit relevée sur le portail extérieur de la caserne de gendarmerie, sachant que notre ami habite non loin de là, agrémentée d’écrits, notamment un mémoire universitaire rédigé il y a 10 ans et d’une participation à un mouvement militant en faveur des migrants, explique une personne présente, sachant que l’ADN en question a été frauduleusement prélevé.» Les soutiens de Sylvain B. précisent en effet que, selon «l’article 706-56, I alinéa 5 du code de procédure pénal, il est interdit d’obtenir l’ADN d’un individu sans son consentement, à moins qu’il n’ait été condamné pour des actes criminels, ce qui n’est pas le cas de S.»  
Sur le fond de l’affaire, Maître Raphaël Kempf conteste également l’accusation : «Ce que je vois, c’est que l’on a construit la figure d’un coupable idéal, en raison de ses opinions politiques à partir d’articles ou d’éléments qui démontrent une soi-disant radicalisation. C’est un dossier construit d’une manière politique.» L’avocat de Sylvain B. estime par ailleurs que la détention de son client a un dessein bien précis : «L’accusation veut qu’il formule des aveux.»
Malgré les assurances présentées par la défense devant le juge (de la promesse d’embauche à l’acceptation de se soumettre à un contrôle judiciaire voire de porter un bracelet électronique pour répondre  auxcraintes d’un risque de fuite formulé par l’avocat général lors de l’audience), la cour d’appel de Limoges a donc prononcé le maintien en détention. 
J.D

jordans for sale custom