Fil info
20:37La Châtre : La fibre optique suscite satisfaction et questions -> https://t.co/IRc7rV0Nac
20:35Châteauroux : «Je pense que le théâtre sauve» -> https://t.co/aAHOjmAGNJ
20:33Châteauroux : Leur refus d’une planète dégradée -> https://t.co/G3b4pvSemx
20:21Annesse-et-Beaulieu : Le patient recherché a été retrouvé -> https://t.co/h35pEBoIur
19:26Périgueux : Découvrir le patrimoine meunier et son histoire -> https://t.co/2pr6xppp4L
19:24Périgueux : Patrick Palem avec la majorité présidentielle -> https://t.co/k9pVZ2xdy6
19:08Annesse-et-Beaulieu : Le patient sort du centre de rééducation... mais ne rentre pas -> https://t.co/74khWa6toV
17:12Bergerac : Fabien Ruet candidat socialiste... dans les paroles, pas dans les actes -> https://t.co/DiAr4aPHx0
16:42 Si se mettait à dire qu’il n’était plus 1 opposant à ...… https://t.co/y8WvQCo8L0
16:24Périgueux : Attention aux collectifs citoyens qui servent à avancer masqués -> https://t.co/mVvilKoKhB
15:31RT : On pouvait aussi dire qu'il y a, pour les Français, 8 sujets prioritaires avant la lutte contre l'immigration cland… https://t.co/TdgZJJZoAt
15:23Périgueux : Porter la parole des morts -> https://t.co/Uu7P5h5Bph
07:24Région : Les dirigeants territoriaux francophones se rencontrent -> https://t.co/VuJ3UwXECG
06:52Pour la campagne des , ça chauffe déjà à Saint-Léon-sur-l'Isle. Dans ce bastion la liste sou… https://t.co/wYhb54aML7
06:48Saint-Léon-sur-l'Isle : Le maire sortant raccroche, un de ses adjoints candidat -> https://t.co/I8l8d02mB1
06:20Grun-Bordas : Une famille relogée après l'incendie de la maison -> https://t.co/Q7b914JAtN
06:05De nouveau, appelés cette nuit près de pour un départ d'incendie dans 1 maison. C dans… https://t.co/gPmA5zdzod
06:02Coulounieix-Chamiers : La maison brûle, elle saute du 1er étage près de Périgueux -> https://t.co/4gMR7K5EsL

Moins de prof’, plus d’heures sup’

Education nationale

 

Ils étaient environ 300 professeurs à être venus braver le froid pour dénoncer le gel des salaires. Mais aussi les cinquante-huit suppressions de postes prévues dans les collèges et lycées du Limousin. Lycées où on devra en composer avec la dramatique réforme Blanquer.

En blouse blanche ou bleue, les professeurs de SEGPA (Sections d’enseignement général et professionnel adapté) sont venus en nombre.

Parmi eux, Mathieu, enseignant à Saint-Junien signale que, sous l’effet des suppressions de postes prévues dans l’académie de Limoges, «on va se retrouver en atelier avec des effectifs de seize élèves au lieu de huit. Avec ça, quelles manipulations va-t-on pouvoir mettre en place ? C’est tout l’intérêt de la structure qui est remis en cause.» Julien, lui aussi prof’ de SEGPA, à Limoges, souligne les conséquences des dotations globales horaires rabougries «sur les postes d’enseignants, sur les réorganisations qui vont être nécessaires dans [son] établissement et les déséquilibres qui seront engendrés.» Pour des publics déjà défavorisés «mais qui arrivent pour la plupart à décrocher un CAP voire un Bac Pro, c’est la catastrophe annoncée.»

Répondant à la rectrice, qui arguait du bon classement national des lycées professionnels limousins en terme d’encadrement, Christophe Tristant (SNUEP-FSU) relève «qu’elle oublie de dire que notre académie compte des lycées professionnels ruraux aux effectifs forcément moins importants. Elle ne dit pas non plus qu’ici, cet enseignement est davantage orienté «industrie». Contrairement aux activités de services, le travail en atelier est plus important, d’où la nécessité d’avoir moins d’élèves dans les classes.»

C’est précisément pour ces élèves que Baptiste, lycéen dans le cen-tre-ville de Limoges a tenu à manifester : «Moi qui suis entre guillemets de bonne famille, je vais m’en sortir mais quand on regarde Parcoursup ou la réforme du Bac, on mesure l’injustice qui va frapper les plus défavorisés.»

En ce jour de grève très suivi en Limousin mais aussi en Indre et en Dordogne (voir par ailleurs), des professeurs creusois ont bravé l’hiver pour dire leur colère jusque devant les grilles du rectorat de Limoges. «On sait déjà qu’au lycée, on va perdre 100 heures de dotations, tous les établissements sont touchés même si on se doute que les chefs d’établissements vont faire en sorte que ça ne se voie pas trop», explique Marlène. «En collège, on ne pourra plus faire de dédoublements alors que déjà, on a souvent des effectifs de 30 élèves par classe», rappelle Vladimir.

Patrice Arnoux (SNES-FSU), re-prend aussi la rectrice : «Elle dit qu’il y aura moins d’élèves en collège alors qu’il y en aura plus à la rentrée prochaine. Quant aux heures supplémentaires pour permettre de fonctionner, c’est un mensonge. Même avec deux heures supplémentaires imposées. On nous dit que les professeurs sont demandeurs, moi j’en connais plein qui disent qu’ils en font déjà deux et qu’il est hors de question d’en faire plus.»

A Limoges, au lycée Renoir, sur 35 professeurs, 29 sont en grève : «La réforme, les suppressions d’heures, c’est tout à la fois, on n’a jamais vu ça, lâche Nathalie Malinvaud, professeur d’histoire élue au conseil d’administration de l’établissement pour le SNES-FSU. «Les dédoublements, l’accompagnement personnalisé, bref, tout ce qui nous permettait de fonctionner va disparaître. Et le ministre ose publier une vidéo pour dire combien son action est formidable et qu’il a tenu compte de nos remarques. Mais c’est faux. Et on fait un grand débat national alors qu’on nous méprise».

Même sentiment pour Leïla Masarotto (CGT Educ’Action) qui dénonce elle aussi la concertation sur les programmes. «Alors qu’elle n’était même pas achevée, les programmes pourtant rejetés par le conseil supérieur de l’éducation, étaient établis.» Thibaut Bergeron (SE-UNSA) résume : «Dans l’académie de Limoges c’est une très mauvaise dotation avec une rentrée de septembre placée sous le sceau de l’indigence.» L’indigence, c’est aussi pour les salaires des enseignants, en queue de classement parmi les pays européens. D’où l’idée des heures supplémentaires ? «Pour un professeur, une heure supplémentaire est moins payée qu’une heure normale», indique Patrice Arnoux. Autre chose ?

 

Nike Roshe Run Dame