Fil info
13:56C'est la rentrée politique.Une belle délégation des militants .Un esprit de rassemblement et d… https://t.co/baIBgDXr7F
13:21Comme disaient les grands-mères : le plus intelligent des deux cède. Bravo pour la responsabilité dont font part le… https://t.co/ckdCzVz65Z
13:18RT : 📢 ALERTE. Après la presse entravée, trois observateurs de interpellés à Bayonne, en marge de la manifestati… https://t.co/0D4k3uT6z2
13:18RT : Totalement solidaire avec ces interpellés. Inacceptable provocation des Autorités avec arrestations et poursuites a… https://t.co/warnhIIVk8
13:17RT : Manifestation anti G7 à Bayonne : des intimidations inacceptables - Ligue des droits de l’Homme https://t.co/4aboYIzDwR
13:16RT : Délit d'intention. C'est nouveau ça, ça vient de sortir. Et c'est en France ! Y'a du boulot ! https://t.co/X9COTU7MiN
10:26Agonac : Injustement vilipendé, il se fâche et c'est l'effet boomerang -> https://t.co/FWDYwAe2r0
08:17Lalinde : Vous êtes attendus à la 3e de Lire en bastides ce dimanche ! -> https://t.co/mnuRfjIoWG
06:08Bergerac : La tête dans les nuages, jusqu’à Périgueux -> https://t.co/P9SuhsLNqG
19:39Dordogne : La Région fait état des travaux réalisés dans les lycées cet été -> https://t.co/IZrXIN6pIf

Une nouvelle marque arrive dans les rayons des distributeurs

 

Lundi, l’association régionale des industries alimentaires de la Nouvelle-Aquitaine* (ARIANA) a dévoilé son programme annuel d’actions, dans les locaux de la CCI de Limoges avec, entre autres, la création d’un nouveau système de marques collectives régionales en alimentaire.

«C’est un programme d’action assez nouveau avec notamment deux gros projets» souligne Véronique Hucault, déléguée générale de l’ARIANA. «D’abord, suite aux états généraux de l’alimentation, nous avons lancé en juillet dernier une série de rencontres, appelées Regalim pour Rencontres régionales de l’alimentaire. Ce sont des rencontres entre des acteurs de l’alimentation, de l’amont à l’aval, entre transformateurs, producteurs et distributeurs qui vont donner lieu à des ateliers de travail sur trois axes» poursuit Véronique Hucault. D’abord deux axes consacrés à la distribution et à la valorisation des produits locaux, soit par la grande distribution, soit par d’autres formes (restauration collective, magasins de producteurs, épiceries...). Puis un troisième axe «qui tourne autour de l’innovation, avec l’idée de faire réfléchir les entreprises sur quelles sont les sources de création de valeur au niveau de la distribution et de la consommation locales». Et si les premiers ateliers de travail ont déjà commencé, «c’est surtout en 2019 et en 2020 que nous allons pleinement déployer ce travail» précise la déléguée générale de l’ARIANA.

Pour l’heure, un «autre projet structurant» est au goût du jour. Il s’agit d’«un système de marques collectives à l’échelon de la Nouvelle-Aquitaine. Nous avons enfin réussi à mettre tout le monde autour de la table, à réfléchir à la manière dont on avait envie de valoriser les entreprises et leurs produits» se félicite Véronique Hucault, qui ajoute : «Ce système valorise à la fois l’engagement, la qualité et la responsabilité sociale des entreprises avec un cahier des charges rigoureux, contrôlé par un organisme extérieur». Ce nouveau système de marques, avec son propre logo concerne ainsi «l’ensemble des produits transformés en Nouvelle-Aquitaine».

Quant à l’augmentation depuis le 1er février des prix de certains produits de la grande distribution (avec l’objectif d’augmenter les revenus des agriculteurs), la délégué générale de l’ARIANA reste prudente : «De ce que nous voyons, les négociations sont encore extrêmement compliquées. Nous attendons de voir si cette loi aura des répercussions positives sur l’ensemble de la filière» lance Véronique Hucault qui se demande si les deux ans d’expérimentation prévus ne seraient pas «un peu trop longs» : «Il faut faire des différences en fonction de la taille de l’entreprise, de son marché. Comme pour l’encadrement des promos, ça peut être bien pour les grosses entreprises qui font du volume mais pour les plus petites, elles n’ont souvent que ça pour se mettre en avant. Car si on est dans le fond du rayon et qu’on est petit, le plus souvent on y reste».

* L’ARIANA représente toutes les industries alimentaires de Nouvelle-Aquitaine, en travaillant à la compétitivité des entreprises, au développement de la filière et à l’attractivité du territoire. Elle poursuit plusieurs missions, comme la représentation et la défense des intérêts de la filière, l’accompagnement des entreprises face aux enjeux de demain et la promotion pour les adhérents.

 

Air Max Flair KPU