Fil info
15:52Coulounieix-Chamiers : A la découverte des richesses du sous-sol -> https://t.co/QH6iQpzk1m
15:45Le Blanc : Une foire-expo en demi-teinte -> https://t.co/6Vq6hQvIvv
15:43La Châtre : Un petit nombre de délinquants exaspère tout le monde -> https://t.co/a3EjfuNANO
13:33Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/36YQxxUAgf via
12:34 Ah trop bien ! Ils veulent toujours pas dire "autrice" par contre.
11:24 hummm...les pommes de terre sarladaises ma préféré, au marché du samedi!
10:44 😂😂😂
09:45RT : Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
09:27Ma très chère collègue Marion (alias ) en couv' de 😍 Rocks ! 😍 (tu auras le droit… https://t.co/XrfuRoU50U
07:49# # - -Vienne : Enseignant, un métier formidable, une loi fort minable -> https://t.co/T7yo5LIqDU
07:47# # - -Vienne : Une nouvelle moto pour initier les adolescents à la prévention -> https://t.co/COYZ9blKIN
07:45# # - : La fête des 50 ans pour les Portugais de Limoges -> https://t.co/jRxC1qdPet
07:42Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
07:40France : «Que le préfet apporte des réponses, il y a des pistes» -> https://t.co/QryUXyW6ZS
21:09Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
19:14RT : [] 🌲🌿🔥 Pour sécuriser et faciliter le travail des qui luttent contre les de , p… https://t.co/zzvyL0i1gb
18:22🔴 Dernier coup de manivelles pour les machines au centre de tri de Limoges ! Demain 6H c’est Poitiers qui traitera… https://t.co/pKeBLdqtY1
18:00RT : Quand ça veut pas, ça veut pas. Un candidat de la liste conduite par Nathalie sous le coup d'une enquête f… https://t.co/f3ggkcRsUq
17:58La Châtre : Berry nature environnement s'apprête à nettoyer nos paysages -> https://t.co/kQVDS7PhiK
17:57Argenton-sur-Creuse : Mariana Ramos, l’héritière de Cesária Évora à l’Avant-Scène -> https://t.co/EcN4pQQrQo
17:55Indre : Une BD pour démocratiser la téléassistance -> https://t.co/7XMPikuprM
17:54Indre : La double vie de Gilles Paris -> https://t.co/BwIz1BlF2D
17:40RT : Nathalie Loiseau : "Ce que j’ai hérité de mon père, c’est la détestation de l’extrême droite." Ouais enfin sauf qua… https://t.co/ha3gSXFwQ0
17:40RT : Réponses de : 1/ « Votre document est un faux » - On l’a authentifié. 2/ « Je n’en ai aucun souve… https://t.co/7hPANIsJGv
17:38RT : Nathalie Loiseau affirme qu'elle ignorait que LaREM était un parti de droite https://t.co/oabcQq70mt
17:37RT : Les sur la Croisette ! Bravo à pour la sélection de son film à la à C… https://t.co/AwkyIh31PN
17:37RT : Soutien à et à Mediapart face aux declarations outrancières de Mme . Et vive la presse libre e… https://t.co/vA8EmwLgqE
17:36RT : C'est le moment de se rappeler que nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire du . Plus que jamais, on… https://t.co/tcuTjpFYkk

Le sale rôle de la cour des comptes

Dans son rapport annuel 2019 rendu public hier, la cour des comptes préconise au gouvernement un abandon des trains de nuit et Intercités, dans un souci de rentabilité. En clair, l’Etat devrait abandonner sa responsabilité : l’aménagement du territoire.

Pour acter cette mise à mort, la cour des comptes demande de couper les financements accordés aux lignes structurantes et aux trains de nuit, tout en transférant la totalité des lignes d’aménagement du territoire aux Régions (gestion et financement).
Après 2020, la cour des comptes conseille au gouvernement de supprimer le mécanisme de financement de l’exploitation des trains Intercités, «ce qui est un leurre, puisque la SNCF autofinance quasiment, seule, cette activité, par le biais de jeux comptables avec l’Etat» relève le syndicat CGT du secteur fédéral des cheminots de Limoges.
Par ailleurs, poursuit la CGT, le propos liminaire du rapport illustre bien la posture choisie par l’Etat depuis de trop nombreuses années : «Les trains Intercités ont été gérés jusqu’à présent sans véritable stratégie».
Abandonner la gestion nationale des trains de nuit et Intercités serait le sacrifice de pans entiers de nos territoires, pour les livrer au modèle du tout routier. Avec de telles préconisations, la cour des comptes va fortement inciter la SNCF, l’État et les Régions, vers des modes de transports alternatifs low-cost. «Cela irait à l’encontre des préconisations environnementales et ne répondra en rien aux besoins de nos populations» s’indigne le syndicat. Qui plus est, les transférer aux Régions, sans leur donner les financements nécessaires, c’est aussi prendre le risque d’aggraver les inégalités entre les territoires et les citoyens, à l’instar de ce qui se passe en ce moment sur les trains de l’activité TER.
A contrario, la CGT affirme qu’il faut «développer les trains de nuit et Intercités qui, demain, permettront à la fois de garantir le droit au transport et de lutter efficacement contre le réchauffement climatique.»
Pour le Limousin se posent alors des questions essentielles «quel avenir pour la desserte Sud au-delà de Limoges ? Comment imaginer que l’autorité organisatrice, la Région Nouvelle-Aquitaine, accepterait de financer deux activités ferroviaires, TER et Intercités, alors qu’elle organise déjà une desserte sur l’axe Limoges-Brive (TER) ?»
«Encore une fois, elle devra faire un choix… Ce cisaillement de parcours aura également une influence néfaste sur la desserte gérée par les autres autorités organisatrices que sont l’Occitanie et l’Auvergne Rhône-Alpes. Un tel millefeuille pourrait entraîner un désintéressement de notre territoire et mettre en péril l’économie de ceux-ci» explique le syndicat CGT des cheminots.
On peut rappeler ici, les mots du président Duron pour la commission TET (trains d’équilibre du territoire) d’avenir : « Pour sauver l’offre TET, il faut agir vite, il faut regarder loin, il faut des mesures fortes qui s’inscrivent dans une vision renouvelée du système ferroviaire. Cette vision, cette stratégie, c’est l’Etat, seul, qui peut la définir et la mettre en œuvre. » Une autre vision que celle de la cour des comptes!
Est-ce en recommandant des suppressions massives de desserte que nous assurerons réellement l’attractivité pour le transport collectif ?
Est-ce par le transport en autocars, exploités aux risques et périls des transporteurs, sans aucun contrat avec les autorités organisatrices de transports, que l’on pourra assurer l’aménagement du territoire ?
Poser la question, c’est déjà y répondre.