Fil info
12:16 Vous êtes au courant que pour les sondages, on utilise un échantillon représentatif de la… https://t.co/OHmucZJUHr
11:51Aubazine : Festival Disjoncté : coup de foudre ! -> https://t.co/lAnL3Pympc
11:43Allassac : Les bénévoles du Téléthon en action sur la tour César -> https://t.co/2QY5xz9veG
11:11Périgueux : Les syndicats unis pour sauver les trésoreries et mes emplois de Dordogne -> https://t.co/6fRjs6vZ8O
09:11Sainte-Eulalie-d'Ans : Chute de cheval : un blessé grave près de Sarlat -> https://t.co/nHjuRboHp0
07:43# # - -Vienne : Au Phare jusqu’au 2 novembre, Toiles urbaines par Sophie Nicaise -> https://t.co/9keqHy1Sl4
07:40# # - : Midi-concerts, L’esprit des pierres -> https://t.co/YlNxPUK3Af
07:38# # - : Les centres culturels font leur rentrée -> https://t.co/CQhq9lD24E
07:36# # - -Vienne : Entre animalistes et paysans, un point de convergence mais deux propositions irréconciliables… https://t.co/TFe8tcTBtI
07:34# # - -Vienne : Luxe: deux étudiants japonais à Limoges -> https://t.co/KofAhvFf58
07:32# # - -Vienne : Le procureur serre la vis -> https://t.co/DGssHWDezd
07:30Région : Une grande vente aux enchères pour célébrer les 90 ans du CSP -> https://t.co/uLFqosJ8g9
07:28Région : Les coulisses du patrimoine -> https://t.co/59q5Q9rvWC
03:47L'écobuage tourne mal : le porte secours à un homme grièvement brûlé près de C dans… https://t.co/ORiwTJRSP7
03:39Hautefaye : L'écobuage tourne mal : un homme grièvement brûlé près de Périgueux -> https://t.co/L9J34iCfmO
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH

Gestion des déchets : vers une tarification incitative

Nouvelle-Aquitaine

Dans le cadre des ces «avis d’expert», l’ADEME Nouvelle-Aquitaine a fait le choix d’évoquer le thème «Fiscalité et environnement : la tarification incitative, un levier efficace pour réduire les déchets».

La tarification incitative (TI) est un mode de financement innovant du service public de prévention et de gestion des déchets qui repose sur le principe du pollueur payeur : plus on produit de déchets, plus on paye. Laurent Jarry, chargé de l’accompagnement des collectivités en faveur de l’économie circulaire, pour l’ADEME, explique que cette tarification est issue de la loi sur la transition écologique de 2015, dont l’objectif est de réduire de 10% les déchets ménagers à l’horizon 2025. «La tarification incitative est un des outils pour la réduction des déchets. Notre objectif, ambitieux mais tout à fait réalisable, est de l’appliquer auprès de 15 millions d’habitants en 2020 pour attein-dre les 25 millions en 2025». Actuellement sur l’ensemble de l’Hexagone, 190 collectivités, soit près de 5,5 millions d’habitants, ont effectivement mis en œuvre cette tarification, dont 10 en Nouvelle-Aquitaine, soit «6 à 7% de la population régionale», précise Laurent Jarry, «ce qui n’est pas déraisonnable puisque au national on est à 8%, sachant que les deux grandes régions : Pays de Loire et Alsace Franche-Comté font le résultat». Sur la région (3,7 millions de tonnes de déchets ménagers par an, soit une moyenne de 648 kg par habitant et par an) cette tarification devrait donc toucher un tiers de la population, soit environ 400 000 habitants.

La Dordogne premier département de France à passer à la TI ?

Afin d’atteindre les objectifs fixés par la loi, bien qu’elle ne s’accompagne d’aucune sanction, l’ADEME Nouvelle-Aquitaine avait lancé un appel à projet en 2018 : un sur les études préalables (25 dossiers) et de mise en œuvre de la TI (9 projets pour 18 territoires). L’appel est renouvelé cette année. «L’objectif est d’inciter les collectivités à se lancer». Laurent Jarry prévient, «en moyenne, la mise en place d’une TI dure quatre ans, 6 à 12 mois pour l’étude préalable et 2 à 3 ans pour la préparation. Il faut savoir que les déchets ménagers (poubelles des déchets non recyclables) représentent les deux tiers de la facture, alors qu’on peut encore valoriser beaucoup de ces déchets.» Cette TI est beaucoup plus développée en zone rurale pour l’instant et permet de réduire entre 30 à 50% des déchets et donc les coûts qui y sont liés. Ce qui permet aux collectivités d’investir les économies réalisées à d’autres postes. «Brive, par exemple, finance 15 équivalents temps plein, grâce à cette bonne maîtrise des coûts, sinon ils augmentent de 5% par an. En Haute-Vienne, la communauté de communes Pays de Nexon-Monts de Châlus a réussi à réduire à 100 kg la production de déchets ménagers par an et pas habitant !».

Mais le meilleur élève reste le département de la Dordogne qui, sous l’impulsion de SMD3, syndicat mixte des déchets, couvre 9% de la TI de la région. «Ce département devrait être le premier de France à mettre en place la TI sur l’ensemble de son territoire».

Fatima Azzoug

 

Légende photo : Laurent Jarry.

 

Air Jordan XIII 13 Shoes