Fil info
22:40 Garder la mémoire pour soutenir notre tête !
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).
06:30[Revue de Presse] Ça se passait comme ça à … Procès : les salariés n’ont rien oublié ! De p… https://t.co/SH46Xxvdal

La Région et la SNCF ne convainquent pas

Comités de lignes

La Souterraine accueillait hier soir le premier des 18 comités de ligne qui se dérouleront jusqu’à l’automne sur le territoire de la Nouvelle Aquitaine. Animé par Renaud Lagrave, vice-président du Conseil en charge des transports et de la mobilité, de Richard Depuichaffray responsable de secteur mobilité, ainsi que Jean-Luc Gary directeur de SNCF réseau et Franck Janicot pour SNCF mobilités, le comité abordait les lignes Limoges-La Souterraine-Châteauroux, et Limoges-Guéret-Felletin-Montluçon.Deux lignes qui s’inscrivent dans un contexte nouveau qu’a rappelé le vice-président en préambule : là où il y avait trois conventions sur trois régions, il y en a à présent plus qu’une seule qui pose trois objectifs principaux à commencer par un taux de régularité à 95% sur toutes les lignes, objectif défini d’après les retours des usagers. Un taux de suppression de trains qui ne dépasse pas 1%, ensuite. « Le parc de matériel est doté de 191 rames dont 66 dernières générations payées par la Région. Dix sur l’ex Limousin. On estimait pouvoir demander la diminution de ce taux », précise Renaud Lagrave. Troisième point : verser moins tout en renouvelant l’ensemble de l’offre ferroviaire, objectif : 8 à 10% d’offres en plus pour plus de fréquence, et pour combler les trous... Reste que sur le terrain, ce sont surtout les problèmes qui sautent aux yeux. « Avant il y avait trois trains en une heure, maintenant deux, prenez le comme vous voulez mais il manque toujours un train ! », s’emporte un usager. « Je ne suis pas cheminot, mais je pourrais tellement je passe de temps dans le train », témoigne une usagère qui tous les jours ou presque parcours le trajet La Souterraine Limoges deux fois. « On nous a supprimé le 7h42, le 7h23 devenu 7h06 mais le temps de trajet s’est allongé, dans les deux cas, on arrive à 7h54. 20 minutes ça peut sembler anodin mais c’est quand même important quand on a une vie de famille, ou pas d’ailleurs... Résultat beaucoup de mes collègues ne prennent plus le train puisque le temps de parcours est passé de 30 min à quasi 1h. »Si bien que le slogan de la SNCF pourrait tout aussi bien être : à nous de vous faire déserter le train. Les questions de suppressions d’emplois, de fermetures de guichets et de dématérialisation viennent vite sur le tapis... tout comme celle des travaux : « Il y a dix ans 130 trains circulaient sur la ligne POLT, principalement des trains fret. Il ne reste aujourd’hui que 40 trains. Et quand ces 130 trains circulaient on avait la possibilité de faire des travaux en faisant des voies temporaires », souligne Philippe Richert, cheminot à la retraite. « Aujourd’hui en fermant des lignes le week-end pour raison de travaux, on a perdu beaucoup d’usagers qui s’orientent vers le covoiturage et ceux là on les récupérera pas. »Toutes les dates des comités 2019, le module de concertation, le téléchargement des présentations, les archives 2018 sont disponibles sur transports.nouvelle-aquitaine.fr