Fil info
18:14Châteauroux : Fin de saison aux sonorités cubaines et pique-nique partagé -> https://t.co/gJxmNXyu4s
18:03Indre : L'hôpital castelroussin rejoint le mouvement de grève national -> https://t.co/f78FcpbpXL
16:46Saint-Mesmin : Un territoire à découvrir sur un site exceptionnel -> https://t.co/Bj0InKeTBO
16:41Trélissac : 63 disciplines et plus de 89 000 licenciés -> https://t.co/pdNXWNrPJM
15:53Coulounieix-Chamiers : Un banquet citoyen réussi -> https://t.co/H8Wk1Rj8Uf
15:23Plus fort que la aujourd'hui dans interview de David Gozlan secrétaire général de… https://t.co/79nrzhpJum
14:52 Pourquoi pas une interpellation avec mise en garde à vue, c'est grave ce que fait cette élue?
14:50Canicule: jeux d'eau à La Bastide (au square Manet aujourd'hui 14h-17h (jeunes ados), à l’accueil de loisirs pour l… https://t.co/n6Eko3M4qw
14:45Canicule : les déchèteries et la collecte changent d'horaires. Jusqu'au 30 juin, elles seront ouvertes de 7h à 14h.… https://t.co/giEMqLJmbl
14:30RT : En pleine canicule, refuse d’ouvrir un centre d’accueil pour les sans-abri. Le préfet a saisi en r… https://t.co/yrCYRMvS7g
14:26RT : L’urgentiste estime que les moyens restent insuffisants : "En 20 ans, plus de 100… https://t.co/ErsKo6qQmp
14:23 Beurk
14:22RT : Les urgences de Brive, en grève illimitée, chantent leur colère ! https://t.co/9zNXO14YiK
14:21RT : Excellente nouvelle ! Le tribunal a prononcé la relaxe. Les décrocheurs de portraits de ne sont pas… https://t.co/sEHlwK2cSK
14:19 Beurk
14:18RT : Flash : Il fait chaud.
14:17RT : Canicule: le brevet reporté de quelques jours https://t.co/5NUdHuOQm1
09:02# # - : On ouvre en diversités -> https://t.co/vuYZKk1dHp
08:58# # - -la-Poste : Un voyage de trois jours sur la côte Vermeille pour les anciens élèves -> https://t.co/jQZd1DZErQ
08:56# # - : Pétanque : les jeunes parfois déconcertants -> https://t.co/5VuWEkgK3m
08:54# # - : Ecole de jeunes pompiers : magnifique ! -> https://t.co/QY9XWoQdG8
08:50# # - -Yrieix-la-Perche : Retour ce jeudi des marchés festifs -> https://t.co/GCgPY0k4BE
08:49# # - -Yrieix-la-Perche : Initiation au foot à Jules-Ferry -> https://t.co/JhH7nar4IA
08:46# # - -Junien : EDF prodigue quelques petits conseils pour faire baisser sa facture d’énergie -> https://t.co/Mn30pLIBix
08:44# # - -Junien : La nouvelle zone de Boisse prête à accueillir les entreprises -> https://t.co/gp4dwsWjdA
08:26Bergerac : La Résistance et la déportation racontées aux écoliers -> https://t.co/mxAk0IA3lN
07:56# # - : Ici, on se prépare pour la 1re du festival du blues -> https://t.co/Cgwg7mmDl9
07:53# # - : La rivière n’est pas une poubelle -> https://t.co/MVI0dPxXtZ
07:50# # - -Vienne : Des œufs bio 24h/24 grâce au distributeur automatique -> https://t.co/LL3A9SoSWI
07:46# # - : Une saison estivale bien remplie : à vos agendas -> https://t.co/5O8my2IwnK
07:44# # - -Vienne : Faire rayonner la langue française aujourd’hui et demain -> https://t.co/0h94Hwa8dz
07:39# # - -Vienne : Isabelle Lescure élue à la tête de la fédération départementale du BTP -> https://t.co/Eqh1yQvCoh
07:37# # - -Vienne : Les agents de la CAF, CPAM et CARSAT dénoncent «la classification de la rigueur» -> https://t.co/R8HvsebLOh
07:35Région : Quatorze nouveaux contrats de territoire au conseil régional -> https://t.co/mQtMKNDCbN
07:32Région : Les CFA seront-ils sacrifiés ? -> https://t.co/U5CNiCD5ul

La LGBTphobie toujours tenace

La délégation Limousine de l’association SOS homophobie, profite de la journée mondiale de lutte con-tre l’homophobie et la transphobie, ce vendredi 17 mai, pour rappeler les difficultés rencontrées par les personnes LGBT. D’ailleurs, et comme chaque année, SOS homophobie publie les chiffres des agressions LGBTphobes, et 2018 a été une «année noire».

 

SOS homophobie fête cette année ses 25 ans d’existence. Un quart de siècle à agir quotidiennement pour dénoncer les différentes discriminations dont sont victimes les personnes LGBT. À l’occasion de la journée internationale de lutte contre les LGBTphobies qui a lieu demain, SOS homophobie dévoile son rapport. Publié chaque année depuis 1997 à partir des témoignages recueillis par l’association, ce rapport, comme le précise l’association, est la seule publication qui permet de suivre, année après année, l’évolution des LGBTphobies en France. Cette année encore, internet reste le premier lieu d’expression des violences LGBTphobes, représentant 23% des signalements faits auprès de SOS homophobie. Comme le précise l’association, internet est une caisse de résonance exacerbée par l’anonymat : «Ces chiffres illustrent le besoin urgent d’une plus grande modération des réseaux sociaux, en particulier Facebook et Twitter.»

L’association enregistre, pour la troisième année consécutive, une augmentation des signalements. «En 2018, SOS homophobie a recueilli 1 905 témoignages d’actes LGBTphobes, soit une augmentation de 15 % par rapport à 2017. Le nombre d’agressions physiques signalées à SOS homophobie est en hausse de 66 %, passant de 139 en 2017 à 231 en 2018».

Plus alarmant, au dernier trimestre 2018, une agression physique par jour était rapportée à SOS homophobie. Des chiffres qui font froid dans le dos, sachant qu’il ne s’agit là que des agressions qui ont été signalées à cette association ! Aucune région n’est évidemment épargnée. Pour SOS homophobie, «ces chiffres font écho à la vague de violences inédite que nous avons vécue à partir de la fin de l’été 2018. SOS homophobie a tiré la sonnette d’alarme auprès des pouvoirs publics et plusieurs mobilisations ont eu lieu partout en France. Des annonces contre les LGBTphobies ont été faites par le  gouvernement en novembre 2018. Si certaines ont été mises en œu-vre, comme la campagne de communication «Ça suffit» contre les LGBTphobies  par le ministère de l’Education nationale, nous déplorons que nombre d’entre  elles restent lettre morte». 

Dans l’édition 2019 du rapport sur l’homophobie, l’association a voulu mettre en lumière les témoignages qui rendent compte de ces situations où les victimes sont à la croisée de multiples discriminations, ce qu’elle appelle les discriminations multiples et qui se caractérisent en raison de l’âge, du handicap, de la précarité ou encore de l’origine ethnique. «Les personnes associées à plusieurs minorités peuvent subir de multiples peines. Une personne LGBT peut être victime de racisme par exemple ou être en situation de précarité ce qui la rend encore plus vulnérable et l’expose à davantage de discriminations», estime l’association qui rappelle que «face à la haine et aux discriminations, les personnes LGBT, doivent pouvoir vivre et aimer librement, comme tout citoyen. Elles ne peuvent plus attendre».

Clément Poulain, délégué limousin de l’association présente depuis cinq ans sur ce territoire, explique qu’en Limousin, l’action de SOS homophobie reste éducative «nous intervenons en milieu scolaire auprès de classe de 4e et 3e et seconde». Ces IMS (interventions en milieu scolaire) se font sur demande. «Nous avons un agrément que nous devons renouveler tous les ans. Des associations, comme Caritas, militent contre ces IMS, donc d’une année sur l’autre, nous ne sommes pas certains de pouvoir continuer à parler des discriminations des publics LGBT en milieu scolaire», regrette Clément Poulain. Pourtant, les intervenants, tous bénévoles, suivent une formation respectant en tout point les critères leur permettant d’obtenir le renouvellement de leur agrément.

C2L, un collectif informel, composé des associations Entraide sida, Amnesty international, les

Affolé-e-s de la frange, du planning familial, de la Maison de l’Europe et du Refuge, proposera, dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre les LGBTphobies, une journée «Rythm’n gay friendly», samedi à l’espace El Doggo à Limoges. Au programme, concerts, DJ set et stands d’information des différentes composantes de CL2. Vendredi trois salles de sports d’une franchise basée à Limoges, afficheront la campagne de lutte contre l’homophobie dans le sport. D’autre actions devraient suivre, car comme l’indique le slogan de cette année, les LGBT ne baisseront ni les yeux, ni les bras.

Fatima Azzoug

 

Contact : SOS homophobie Limousin,33 avenue du Sablard, à Limoges

Mail : clement.poulain@sos-homophobie.org

 

Légende photo: SOS homophobie appelle les pouvoirs publics à agir contre les violences et pour l’égalité des droits

Nike Hypervenom Phantom II FG