Fil info
07:24Région : Les dirigeants territoriaux francophones se rencontrent -> https://t.co/VuJ3UwXECG
06:52Pour la campagne des , ça chauffe déjà à Saint-Léon-sur-l'Isle. Dans ce bastion la liste sou… https://t.co/wYhb54aML7
06:48Saint-Léon-sur-l'Isle : Le maire sortant raccroche, un de ses adjoints candidat -> https://t.co/I8l8d02mB1
06:20Grun-Bordas : Une famille relogée après l'incendie de la maison -> https://t.co/Q7b914JAtN
06:05De nouveau, appelés cette nuit près de pour un départ d'incendie dans 1 maison. C dans… https://t.co/gPmA5zdzod
06:02Coulounieix-Chamiers : La maison brûle, elle saute du 1er étage près de Périgueux -> https://t.co/4gMR7K5EsL
23:59Creuse : Dîtes-le avec des fleurs... et des arbres | L'Echo https://t.co/paW3435n7a via
23:26 Va falloir remettre les bottes...
20:56 Décidément, entre départs de feu et incendies… C dans : https://t.co/3CUnCABuli https://t.co/9F2oTrL7Ui
20:51La Roche-Chalais : Les 300 m2 sont carbonisés… mais pourquoi ? -> https://t.co/28Xo4JP9HB
20:43Naves : Une rentrée tous azimuts à cheval et sans plastiques ! -> https://t.co/eJ3RJpWX2j
20:32 Avec 2 amis, 1 jeune de en ressuscite les "montres 24 h", qui perm… https://t.co/U2wk0eLS2J
19:24Vézac : Pour le respect des décisions de justice -> https://t.co/lsGusagRaP
19:22Périgueux : La gendarmerie sort de ses murs -> https://t.co/mAPf3VJYBN
19:19Périgueux : La Résistance vue par la jeunesse -> https://t.co/TToaYljkup
19:10Périgueux : Les pompiers de l’extrême sont de simples citoyens -> https://t.co/U6jBWZrcnZ
19:08Périgueux : Financer les retraites par l’égalité salariale -> https://t.co/NLQFbjLKvT
19:05Périgueux : La représentativité en question -> https://t.co/xgTh25PuPc
18:52# # - -Vienne : Bisbilles entre le Département et Limoges Métropole, Des problèmes de financement à la clé p… https://t.co/Fxb3E7qxED
18:52Argenton-sur-Creuse : Le dernier « Stop train » estival a encore mobilisé -> https://t.co/00rb0XyscZ
18:48Gournay : Des déchets que l’on ne peut ignorer et qui doivent diminuer -> https://t.co/vAC7n5YyvC
18:46Châteauroux : Une école de guitare a ouvert -> https://t.co/v59BejC83A
18:44Valençay : Énergies renouvelables : des exemples concrets présentés à E. Wargon -> https://t.co/9nhO3ozr5W
18:20# # - -Vienne : Salaires, retraite, service publics, logement...Mardi, c’est la rue qui va parler : -> https://t.co/ya2DvOZchk
18:14# # - -Vienne : L’aide à domicile, enjeu de société -> https://t.co/IpiecRne7d
18:10# # - -Vienne : Après les discours, la région doit agir -> https://t.co/bhp5AZoFFt
18:09Bergerac : Municipales : PS et EELV franchissent la marche libérale -> https://t.co/BhPA18pN3U
18:02# # - -Vienne : Théâtre de la Passerelle, une saison pour «s’aimer à tort et à travers» -> https://t.co/RNmc0QDgAS
16:01Périgueux : Crèche nouvelle, cuisine externe ? -> https://t.co/jINEBQhAk9
15:56 Martin Lesage, promo Marie Curie à l’ENA, fera sa 1ere sortie terrain à à . Ms les 1è… https://t.co/kLseehDc0Z
15:47France : Le nouveau secrétaire général s'appelle Martin Lesage -> https://t.co/PWZrYwU7Wh
15:46samedi, journée internationale de la Paix, on marche pour le climat et la biodiversité : déclaration à retrouver da… https://t.co/DzFfJi7SE9
15:29Brantôme : Ils ont ressuscité la montre 24h -> https://t.co/JJ90fSgMDl
15:15Boulazac : Le sport véhicule des valeurs importantes -> https://t.co/W3P1A4GeiT
15:14Périgueux : L’artère de tous les déplacements doux à l’honneur -> https://t.co/NzOFF6aong

En SEGPA, les coupes sombres ne passent pas

Une délégation a bien été reçue, hier, au Rectorat de Limoges par le secrétaire général de l’institution. Mais au sortir de cette audience, les représentants des SEGPA ne cachaient pas leur mécontentement.

«En résumé, nous devrons faire plus avec moins de moyens», résume Julien Tindilière, enseignant spécialisé à Châtelus-Malvaleix en Creuse et représentant du SNUIPP. Tout au plus nous a-t-on dit qu’on allait travailler sur le projet, que concernant les demi-postes de directeur de SEGPA (Section d'enseignement général et professionnel adapté) en Creuse, on allait regarder et que, à moyen terme, on ne nous supprimerait pas d’autres heures.»

Des réponses floues face à des revendications pourtant bien précises. «Nous demandons le retour de l’intégralité des 8 heures de dotation horaire supprimées, des directions complètes et un état des lieux partagé, détaille Fabrice Couegnas (Snuipp 23). Et en retour, on nous parle de choix budgétaires enveloppés dans un soi-disant projet pédagogique, justifiés par un état des lieux arithmétique.»

«Au Rectorat, ils nous disent qu’ils vont travailler sauf que les décisions sont déjà prises», résume Julien Tindilière. Cela fait en effet plusieurs mois que dans l’Académie de Limoges («la seule à faire ça en France», relève une enseignante), l’ensemble des classes de SEGPA auront des dotations horaires amputées à la rentrée prochaine. Une décision largement dénoncée au sein des équipes enseignantes pour qui ce sont justement ces heures-là qui permettent de travailler en petits groupes, donc d’être efficaces. Grâce aux précédentes mobilisations, deux heures hebdomadaires ont été rétablies assorties de deux heures supplémentaires. «Non seulement ça ne suffit pas mais en plus on sait très bien que les heures supplémentaires pourront être supprimées à la rentrée suivante», souligne un enseignant de Bellac.

L’incompréhension est d’autant plus grande que les SEGPA ont prouvé leur raison d’être. «Grâce au travail en atelier, on fait découvrir des métiers à des jeunes qui ont des difficultés avec l’abstraction. Là, ils peuvent manipuler. Ce n’est pas la même chose que découvrir un métier sur un écran.»

Bien décidés à ne pas laisser ces «gamins déjà fragilisés, être fragilisés encore plus», les enseignants de SEGPA de tout le Limousin se sont retrouvés hier devant les grilles du Rectorat. «Ici, il y a des gens de Bellac, Guéret, Brive, Tulle, Bourganeuf, La Souterraine, Châtelus-Malvaleix, Limoges, Saint-Junien. Mais en tout, nous ne sommes pas 80 enseignants dans l’Académie de Limoges : ça ne pèse peut-être pas lourd et c’est plus facile de s’en prendre à nous, de faire des économies sur notre dos et celui de ces enfants dont on sait que ce ne sont pas les parents qui vont se mobiliser», constate amèrement un manifestant.

Outre les restrictions horaires, les équipes de SEGPA remarquent qu’aux enfants «en difficulté grave et durable» qu’ils accueillent s’ajoutent maintenant de plus en plus d’élèves relevant du handicap et donc de structures spécialisées. «C’est le paradoxe. Non seulement on nous prive de moyens mais en plus on nous affecte des enfants inadaptés à nos structures», lâche un enseignant.

Jérôme Davoine

 

air max 90 essential blue