Fil info
19:38Dordogne : La lutte doit s’intensifier -> https://t.co/vIogzdk2sl
19:36Dordogne : Les finances s’améliorent -> https://t.co/lGTotqdVMQ
19:08RT : Les professions des nouveaux locataires : Vendeuse Demandeur d'emploi Agent spécialisé des écoles maternelles Anima… https://t.co/dVinkFug5n
19:08RT : Il s’agissait d’un immeuble de bureaux vides. Racheté par la Ville, cet ensemble Haussmannien du 9ème arrondissemen… https://t.co/TW7iNCm3ct
19:07RT : Et surtout le premier mec à 100 milliards qui ne veut pas payer ses impôts en France. Dommage qu’on en profite pas.… https://t.co/SUUs3gDmT4
19:07RT : Un front politique inédit s’est créé autour de la défense du aéroportuaire. Les parlem… https://t.co/DPIifd7YR4
19:05RT : Cahier spécial : En 1954, Vian monte pour la première fois sur la scène des Trois-Baudets. Parmi les spe… https://t.co/QT341EHrL5
19:05RT : Bac Littérature : Marlène Schiappa s'étonne de l'absence dans les sujets des grands textes fondateurs d'Emmanuel Ma… https://t.co/aRGPJMXuiy
19:04# # - -Vienne : La rentrée 2019 se prépare -> https://t.co/oyNXYF4XGX
18:27RT : Indre : Darc au pays : nuits de fête et concerts des champs -> https://t.co/54YCDpV1CK
18:21Châteauroux : Les bibliothèques se modernisent avec des puces dans les livres -> https://t.co/5aWiUVlKyM
18:20Indre : Loto du patrimoine : chapelle en péril dans l’Indre -> https://t.co/bTD0ByaPPf
18:19Indre : Darc au pays : nuits de fête et concerts des champs -> https://t.co/54YCDpV1CK
17:19Roussines : La rando d’« Un R’ de fête » rapporte 275 e aux Restos -> https://t.co/BBWwam0Yhr
17:17Aigurande : La Rando du Boischaut sud, entre Indre et Creuse -> https://t.co/7xjSQ0SNum
17:16Saint-Denis-de-Jouhet : Commémoration émouvante à Lusignan -> https://t.co/CGQsjaSzOX
17:10Le Blanc : Gaya, une épicerie bio devenue coopérative -> https://t.co/swPnkyOWk9
17:04Sarlat-la-Canéda : Le cinéma part à la campagne -> https://t.co/v88FKknizX
16:29Bergerac : Les retraités toujours mobilisés pour leur pouvoir d’achat -> https://t.co/mjeQ96G07R
16:22Bergerac : Grève aux Urgences : des personnels à bout de souflle -> https://t.co/y8oX1khnja
15:30Saint-Pardoux-la-Rivière : Une inauguration importante -> https://t.co/SAv9HTrKrO
15:29Boulazac : Affaires courantes à l'ordre du jour -> https://t.co/9MkkdiPQVD
13:54Périgueux : une écluse vandalisée -> https://t.co/QikKunxv90
13:52Sarlat-la-Canéda : La restructuration ne passe pas -> https://t.co/iLRxeEExle
12:20RT : Hier soir vers 19h, les policiers de Limoges ont été sollicités en assistance des pompiers par le gérant d'un hôtel… https://t.co/LqB6nqAxv1
11:50Hier soir vers 19h, les policiers de Limoges ont été sollicités en assistance des pompiers par le gérant d'un hôtel… https://t.co/LqB6nqAxv1
07:50# # - -Vienne : L’aéroport de Limoges sur le marché -> https://t.co/WUZWZudOuU
07:48# # - -Vienne : 29 août 1942 : une page d’histoire honteuse -> https://t.co/FFJwwcRecR
07:46# # - -Vienne : «Loopi», l’assistant mobile qui suit les randonneurs pas à pas -> https://t.co/6RHyPEPyik
07:44# # - -Vienne : Musée de la Résistance : la technologie au service de la mémoire -> https://t.co/RX54B1qXJk
07:42France : Hermès double son effectif à Saint-Junien -> https://t.co/uIRwXgWpum
01:27France : La Sécu, variable d’ajustement | L'Echo https://t.co/fweN1WNdiw via
21:03Brive-la-Gaillarde : Les urgences en état d’urgence -> https://t.co/SWHcZl3ojb
20:56Brive-la-Gaillarde : Des billets à guichets fermés... -> https://t.co/OBPJn1nEZt

Ça se passait comme ça à France Telecom...

A l’occasion de son passage à Limoges, Sébastien Crozier, est revenu sur un management d’une rare violence qui a conduit à une vague de suicides à France Télécom il y a 10 ans. Le dirigeant de la CFE-CGC Orange et les responsables qui l’entourent n’ont rien oublié de cet épisode dévastateur, objet aujourd’hui d’un procès pour harcèlement moral institutionnel.

Cela fait plus de 10 ans. Mais, aujourd’hui, avec l’ouverture du procès pour harcèlement moral de leur ancien patron Didier Lombard et de sept autres prévenus, tout remonte à la surface.

Sébastien Crozier, président national de la CFE-CGC Orange, de passage à Limoges mercredi soir raconte : «Didier Lombard venait d’annoncer 22.000 suppressions d’emploi avec cette sentence : ils [les salariés] partiront par la porte ou la fenêtre.» A partir de là, le management met la pression. Sébastien Crozier raconte : «La direction a profité d’une faille de la fonction publique : à savoir le déplacement forcé, qu’il soit fonctionnel ou géographique.» Le «Time to move» (il est temps de partir) est généralisé : «Un manager ne devait pas rester plus de 3 ans sur le même poste, pour ne pas qu’il s’attache aux gens et atteigne donc ses objectifs en matière de réduction des bâtonnets.» Réduire les bâtonnets, c’est réussir à pousser les salariés vers la sortie. Le plan NExt (Nouvelle expérience des télécommunications) est lancé. «La directrice des ressources humaines l’a rebaptisé nouvelle extermination.»

«J’étais convoqué tous les vendredis soir à 19h, et on demandait : T’as fait moins combien cette semaine ?, rapporte un manager. Parce que je n’ai pas accepté cette logique, je n’ai jamais été augmenté.» François, manager lui aussi, rebondit : «On m’a dit François, tu travailles bien mais n’espère pas avoir un deuxième poste ici. La bonne nouvelle, c’est que tu as un an pour en trouver un autre.» Entre autres joyeusetés, il y a aussi cette métaphore qu’ose un dirigeant : «Pour avoir de beaux fruits, il faut savoir tailler les arbres. Je vais vous apprendre.»

«La situation devient intenable mais la direction est toujours restée sourde aux alertes. Et puis, il y a eu cette collègue de la direction stratégique qui s’est jetée du 5e étage, se souvient Sébastien Crozier. Elle a mis 1h30 pour mourir et la direction est restée aux abonnés absents. Face à la pression médiatique, le ministre Xavier Darcos convoque Didier Lombard. Il mettra 4 jours pour se déplacer et, finalement, va déclarer qu’il faut arrêter avec cette mode du suicide.» Il faudra qu’un autre salarié, Rémy Louvradoux, s’immole sur le parking de l’entreprise, à Mérignac, pour parvenir à infléchir ce management meurtrier.

Dix ans après, l’ancien patron se retrouve sur le banc des accusés. «Il aurait pu nous le faire sur l’air de «Non, je ne regrette rien», il a préféré dire qu’avec un autre ça aurait été pire, poursuit Sébastien Crozier. La réalité c’est que Didier Lombard qui n’avait aucune expérience managériale s’est lancé dans la course aux profits.»

Ce qu’il risque aujourd’hui ? «15.000 euros d’amende et 1 an de prison : à 77 ans, ce sera au pire un bracelet électronique.» Pas cher payé pour avoir abîmé tant de personnes. Car «les suicides ne sont que la face émergée de l’iceberg de la violence exercée. Des rapports ont démontré que l’intégralité de l’entreprise avait été mise en situation de tension.» A la même période, les profits se chif-frent à 4,4 milliards d’euros. «Nous, quand on voulait un nouveau crayon à papier, il fallait rapporter l’usagé», témoigne un manager. En 2008, Didier Lombard s’est vu remettre des mains du ministre du Budget Eric Woerth le titre de manager de l’année. «L’idée de ce genre de dirigeants c’était je suis le meilleur, je fais des profits, j’encaisse, résume Sébastien Crozier. Mais la vie, ça ne marche pas comme ça.»

Jérôme Davoine

Légende photo: Pour Sébastien Crozier (entouré ici de ses collègues de la CFE-CGC Orange), les suicides n’étaient que la face émergée la plus violente d’un climat social où la tension était la règle. C’était à France Télécom, il y a 10 ans.

Kobe 11 Mentality